Le marché dit que le pétrole est à bas prix puisque les ressources sont aussi abondantes que la demande, alors on peut multiplier les routes. En l’an 1550, il n’y avait en France que 25 000 kilomètres de chemins, près d’un million de kilomètres en 2004, alors que toute la Chine n’en est encore qu’à 2 millions. Quand la ressource pétrolière sera épuisée le prix montera vertigineusement, mais le marché n’aura prévu aucune transition qui puisse permettre aux activités humaines de s’adapter progressivement.

Vous pouvez admirer les pyramides égyptiennes et  leur vide de sens,

Vous léguerez aux générations futures les débris de vos autoroutes.