S

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

Autrefois les membres de la famille se pressaient autour du malade, le nettoyaient et le lavaient, le nourrissaient de leurs pensées. Les malades mouraient sans suivi médicalisé, un peu plus tôt, mais entourés et aimés.  Aujourd’hui la médecine moderne et ses laboratoires vivent en parasite de votre mort programmée et l’accompagnement psychologique des mourants a laissé la place aux centres de soins palliatifs. Il s’agit de soulager les patients de leurs douleurs, non de les soigner. Les malades au stade terminal reçoivent des soins qui représentent le dernier cri des connaissances techniques, mais la mort arrive dans un contexte de déroute émotionnelle. Les soins palliatifs sont un progrès quant à la glorification de la souffrance, il ne signifient rien quant au respect de la dignité humaine. Il n’est que temps de renouer avec votre destin et de l’assumer.

Il faut savoir quand la mort frappe à votre porte,

Accepter  son départ qui soulage la Biosphère

Quand on ne peut plus rien faire pour Elle.