S

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

Le stress hydrique peut être défini comme l’utilisation de l’eau par l’activité humaine à un rythme plus élevé que son renouvellement naturel. L’indicateur de Falkenmark indique le début d’un stress hydrique lorsque la quantité d’eau disponible est inférieure à 1700 m3 par habitant et par année, et ce stress deviendrait grave lorsque cette quantité est inférieure à 1000 m3. Plus prosaïquement, les femmes consacrent en Afrique près de 40 milliards d’heures de travail à l’alimentation annuelle en eau potable, l’Asie compte près de 60 % de la population mondiale mais ne dispose que de 30 % des ressources disponibles en eau, quatre millions d’enfants meurent chaque année des maladies véhiculées par l’eau. Les humains souffrent de plus en plus d’un manque d’eau à la fois quantitatif et qualitatif, mais la piscine reste un attribut indispensable pour la classe globale, celle qui épuise à la fois l’eau et le pétrole. Les habitants des pays développés doivent montrer qu’ils sont capables de restreindre leurs besoins pour que l’eau redevienne un bien libre.

Supprimez l’eau pour l’irrigation, pour l’industrie, pour vos besoins superflus,

Les humains ne sont pas les seuls à avoir besoin d’eau.