V

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

Un organisme humain se dérègle parce que les cellules obéissent à leur horloge biologique et les radicaux libres oxydent les molécules qu’elles rencontrent, protéines, lipides ou ADN. Mais la vieillesse, c’est aussi un état d’esprit. Hors pathologies neuro-dégénératives, le cerveau est de tous les organes humains celui qui résiste le mieux à l’âge : les troubles de la mémoire découlent surtout du manque d’intérêt apporté à l’environnement. Ce n’est pas l’âge qui est vecteur de la médiocrité des comportements humains, c’est la paresse intellectuelle qui contribue à l’endormissement du cerveau. Une personne n’est vieille que si elle estime ne plus pouvoir servir la collectivité et cultiver son jardin.

Servez votre environnement,

ou alors disparaissez.