vocabulaire utopie

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

Il ne faut pas voir dans ce terme de richesse une vision simplement économiste du monde ; on peut en effet évoquer la richesse du langage, une riche idée, une pensée riche de contradictions, un tableau d’une grande richesse de couleurs, un livre riche d’enseignements Ne laissons pas les économistes confisquer à leur profit cette expression. Après cette analyse générale, le livre démarre sur une critique du PIB (simplement égal à la consommation + l’investissement) pour aborder ensuite les indicateurs alternatifs comme l’empreinte écologique, l’IPV (indicateur de progrès véritable) ou l’IBED (indicateur de bien-être véritable).

Ces indicateurs sont par nature complexes, ainsi cette formule :IBED = consommation marchande des ménages + services du travail domestique + dépenses publiques non défensives + formation de capital productif (investissement) - (dépenses privées défensives + coûts des dégradations de l’environnement + dépréciation du capital naturel). Les dépenses défensives sont définies par les dépenses (et la production correspondante) qui servent à réparer les dégâts provoqués par des activités humaines de production ou de consommation. Certains analystes estiment que la moitié des dépenses publiques sont de type défensif, ce qui diminue d’autant le bien-être véritable. La vision de l’évolution historique change d’ailleurs  complètement selon que l’on s’appuie sur le PIB ou sur les indicateurs de développement durable. Ainsi pour le Royaume-Uni, le PIB par habitant augmente constamment entre 1950 et 1990, par contre l’IBED/hab. diminue à partir de 1974 pour se retrouver en 1990 à un niveau quasi-identique à celui de 1950.

Le PIB a mis quelques décennies pour s’imposer en tant qu’indicateur principal de la comptabilité nationale, le problème pour la Biosphère est que l’IBED (ou ses équivalents) n’a pas autant de temps pour préparer la nécessaire rupture avec nos modèles actuels de consommation et de production… (in Les nouveaux indicateurs de richesse de Gadrey et Jany-Catrice)

Le point de vue des écologistes

Action en cours

2018.06.20 Stage de désobéissance civile

Le collectif des Désobéissants vous propose une journée autour de la désobéissance civile et l'action directe non-violente, le dimanche 1er juillet 2018 de 9h30 à 1 [ ... ]

Lire la suite...
2018.06.18 Montagne d'Or, un faux débat

Alors que le débat public en Guyane sur le projet minier industriel « Montagne d'or » se termine dans moins d’un mois, France Nature Environnement et Guyan [ ... ]

Lire la suite...
2018.06.16 La violence contre la non-violence

Rodolphe André est toujours en garde à vue au commissariat de Villepinte suite à une action non-violente d’interposition destinée à stopper le commerce des armes a [ ... ]

Lire la suite...
2018.06.15 quelques lectures conseillées par JNE

QUAND LE PILLAGE VA, TOUT VA… À VAU-L’EAU !!! par Richard Varrault gt; lire La violence symbolique de l’écologie politique ..sp;par Michel Sour [ ... ]

Lire la suite...
2018.06.12 faire du STEP pour le climat

[ACTION STEP : il est encore temps de dire STOP au projet de gazoduc] Le 30 mai 2018, 26 militants ont organisé une séance sportive de STEP pour dénoncer le projet de [ ... ]

Lire la suite...
2018.06.11 faire du vélo pour le climat

LE TOUR ALTERNATIBA, CO-ORGANISÉ PAR LES AMIS DE LA TERRE, ALTERNATIBA ET ANV COP21, PARCOURRA DU 9 JUIN À PARIS AU 6 OCTOBRE À BAYONNE, 5800 KM A TRAVERS LA FRANCE ET [ ... ]

Lire la suite...
Autres Actions