Benoît XVI encense Dieu et non la Biosphère

                A Munich, Benoît 16 a prononcé une homélie musclée, destinée à une Eglise allemande trop préoccupée de questions sociales et pas assez de sa mission de défense de la religion. Il attribue les mécanismes de la violence et de la destruction au rejet de Dieu et à la suprématie de la technique. Pour lui, « c’est une insulte au sacré qu’on abaisse au rang d’une simple liberté ». Il ajoute : « Nous ne réussissons plus à entendre Dieu, parce que les fréquences que nos oreilles reçoivent sont encombrées. » Benoît 16 exige même que l’enseignement du respect de la religion soit généralisé dans les écoles.

En fait, dans le discours précédent , vous remplacez « Dieu »  et « religion » par « Biosphère », et vous aurez non seulement une approche beaucoup plus saine des réalités de la planète, mais aussi des modes d’action plus constructifs…

Pour en savoir plus,  notre réseau de documentation

Partagez ...