8 Milliards, c’est pas un problème !

Tapez sur google « 8 milliards » « surpopulation », vous obtiendrez la liste ci-dessous où aucun média ne constate de surpopulation (excepté le petit blog biosphere). On récite en boucle les propos de Gilles Pison ou Emmanuel Pont, « il n’y a pas à s’inquiéter, ça décélère, et puis l’important c’est le mode de vie, certainement pas notre nombre » ! C’est la pensée unique à la sauce antimalthusienne.

1) https://www.france24.com/fr/france/20221115-avec-huit-milliards-d-individus-sur-terre-la-peur-de-la-surpopulation

Avec huit milliards d’individus sur Terre, la peur de la surpopulation

Pour certains, la réponse est simple : il faut diminuer la population humaine pour alléger la pression sur la planète. En France, l’association Démographie responsable milite ainsi, par exemple, pour plafonner les allocations familiales à deux enfants. Une solution balayée par Gilles Pison. « Pour arrêter la croissance démographique subitement, il n’y a que trois solutions : provoquer une hausse de la mortalité – ce que personne ne souhaite –, déménager sur une autre planète – ce qui est irréaliste – ou, effectivement, contrôler la natalité », explique-t-il. « Or, cette solution est tout aussi irréaliste… Pour le démographe, la solution ne se trouve donc pas dans un « contrôle du nombre » mais « dans un changement des modes de vie ». « Pour lutter contre le réchauffement climatique, il ne faut pas être moins, mais il faut tendre, tous ensemble, à plus de sobriété et à moins de consommation. »

2) https://aoc.media/analyse/2022/11/16/huit-milliards-dhumains-trop-sur-terre/

Huit milliards d’humains : trop sur Terre ?

Par Emmanuel Pont

Alors que le cap des 8 milliards d’êtres humains vient d’être franchi, il faut rappeler pourquoi les théories qui posent des équivalences entre surpopulation et crise écologique font fausse route. Outre que l’argument comptable sur lequel elles reposent confond des modes de vie très inégalement polluants, cet éco-malthusianisme projette également sur les populations des pays du Sud des angoisses migratoires qui n’ont rien à voir avec l’enjeu climatique.

3) https://www.letemps.ch/opinions/huit-milliards-dhumains-pose-un-probleme-consommation-surpopulation

Huit milliards d’humains? Cela pose un problème de consommation, pas de surpopulation

En pleine COP27, les démographes sont d’accord sur un point, essentiel: une planète de 20 milliards d’habitants sobres serait plus viable qu’une planète moins peuplée dépensant un niveau excessif de ressources, comme tous les Occidentaux

4) https://www.wedemain.fr/ralentir/8-milliards-dhumains-sur-terre-sommes-nous-trop-nombreux/

8 milliards d’humains sur Terre : sommes-nous trop nombreux ?

L’humanité n’échappera pas à un surcroît de 2 milliards d’habitants sur Terre d’ici 2050, en raison de l’inertie démographique que nul ne peut empêcher. Il est possible d’agir en revanche sur les modes de vie, et ceci sans attendre, afin de les rendre plus respectueux de l’environnement et plus économes en ressources. La vraie question, celle dont dépend la survie de l’espèce humaine à terme, est finalement moins celle du nombre que celle des modes de vie.

5) https://www.lemonde.fr/planete/live/2022/11/15/nous-sommes-8-milliards-d-etres-humains-sur-terre-la-population-mondiale-va-t-elle-croitre-indefiniment-posez-vos-questions-au-professeur-gilles-pison_6149958_3244.html

Nous sommes 8 milliards d’êtres humains sur Terre : « Le défi est de vivre demain à 10 milliards »

Gilles Pison, professeur émérite au Muséum national d’histoire naturelle et conseiller de la direction de l’Institut national d’études démographiques, a répondu à vos questions…

6) https://www.wedemain.fr/ralentir/8-milliards-dhumains-sur-terre-sommes-nous-trop-nombreux/

8 milliards d’humains sur Terre : sommes-nous trop nombreux ?

8 milliards d’êtres humains sur Terre en 2022 et 10 milliards en 2050 ? La question des modes de vie est cruciale dans la question de la survie de l’espèce humaine. Il est illusoire de penser pouvoir agir sur le nombre des hommes à court terme. Selon Gilles Pison, la diminution de la population n’est pas une option. Car comment l’obtenir ? Par une hausse de la mortalité ? Personne ne le souhaite. Par une émigration massive de la Terre vers la planète Mars ? Irréaliste. Par une baisse drastique de la fécondité et son maintien à un niveau très inférieur au seuil de remplacement (2,1 enfants) pendant longtemps. C’est déjà ce qui se passe dans une grande partie du monde, les humains ayant fait le choix d’avoir peu d’enfants tout en leur assurant une vie longue et de qualité.

7) https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/population-mondiale-nous-sommes-officiellement-8-milliards-humains-terre-population-va-continuer-augmenter-39860/

Nous sommes officiellement 8 milliards d’humains sur Terre et la population va continuer à augmenter

8 milliards d’habitants sur Terre le 15 novembre, est-ce trop ? Pas forcément, répondent les experts, qui alertent plutôt sur la surconsommation des ressources de la Planète par la partie la plus riche de l’humanité.

8) https://www.sudouest.fr/societe/8-milliards-d-habitants-sur-terre-nous-devons-changer-nos-modes-de-vie-12943886.php

8 milliards d’habitants sur Terre : « Nous devons changer nos modes de vie »

Le démographe Gilles Pison décrypte les ressorts de cette hausse historique et se projette sur la fin du siècle

9) https://biosphere.ouvaton.org/blog/8-milliards-dhumains-surpopulation-averee/

8 milliards d’humains, surpopulation avérée

Sur le site du Fonds mondial de l’ONU pour la population on trouve cette réaction : « Le franchissement de ce seuil s’accompagnera sans doute de discours invoquant avec alarmisme le terme de « surpopulation ». Se laisser aller à de telles paroles serait une erreur. ». Une erreur ?…. Non.

10) https://www.lebrief.ma/8-milliards-sur-terre-sommes-nous-arrives-a-la-surpopulation/

8 milliards sur terre : sommes-nous arrivés à la surpopulation ?

Le monde est en constante mutation et les tendances démographiques le sont aussi. Le grand défi des années à venir sera le vieillissement de la population, comme l’a indiqué Gilles Pison.

11) https://aoc.media/analyse/2022/11/16/huit-milliards-dhumains-trop-sur-terre/

Huit milliards d’humains : trop sur Terre ? Par Emmanuel Pont

Alors que le cap des 8 milliards d’êtres humains vient d’être franchi, il faut rappeler pourquoi les théories qui posent des équivalences entre surpopulation et crise écologique font fausse route. Outre que l’argument comptable sur lequel elles reposent confond des modes de vie très inégalement polluants, cet éco-malthusianisme projette également sur les populations des pays du Sud des angoisses migratoires qui n’ont rien à voir avec l’enjeu climatique.

12) https://actu.fr/societe/bientot-8-milliards-de-terriens-quel-impact-la-surpopulation-a-t-elle-sur-notre-planete_52718980.html

Bientôt 8 milliards de Terriens : quel impact la surpopulation a-t-elle sur notre planète ?

Alors que la population mondiale augmente de décennies en décennies, on associe parfois surpopulation et dérèglement climatique. Mais l’équation est bien plus complexe. Les 50 % les plus pauvres sont responsables de seulement 7 % des émissions de CO2 cumulées, soit 4 % du budget carbone disponible. Une conclusion que tire également Gilles Pison : « Une grande part du réchauffement climatique vient jusqu’ici des activités de la minorité d’un milliard vivant dans les pays du Nord. Leur nombre ne va pas beaucoup baisser dans les prochaines années en raison de l’inertie démographique. »

13) https://www.nouvelobs.com/notre-epoque/20221112.OBS65803/ce-15-novembre-nous-serons-8-milliards-d-humains-sur-terre-stop-ou-encore.html

Ce 15 novembre, nous sommes 8 milliards d’humains sur Terre… Stop ou encore ?

La population mondiale s’apprête à atteindre un nouveau palier record. De quoi relancer, à l’heure de la crise climatique, une vieille interrogation : sommes-nous trop nombreux ? A moins que la vraie menace ne soit l’extinction de notre espèce…

14) https://www.francebleu.fr/emissions/n-est-pas-a-l-abri-d-faire-une-bonne-emission/surpopulation-sur-terre-trop-c-est-trop

Surpopulation sur Terre : trop, c’est trop !

Globalement, nous, l’humanité, on utilise trop de ressources, on ne peut pas continuer sur ce rythme-là” explique Élise Naccarato, responsable climat et sécurité alimentaire à Oxfam France. Mais la vraie question est “qui dans l’humanité ? Car en fait, l’eau, l’énergie, les ressources alimentaires… sont consommées de façon très disparate selon les endroits dans le monde”. Le problème n’est donc pas le nombre d’humains sur terre mais plutôt notre mode de vie. Emmanuel Pont vient de publier… Pour cet auteur, ne pas faire d’enfants ne résoudrait en rien le problème écologique. “Le poids écologique va surtout _dépendre du choix de ses parents_, de leurs cultures, de leurs modes de vie”. “Aujourd’hui la majorité de la croissance de la population est en Afrique et dans les pays les plus pauvres. Donc le poids écologique de ces enfants est extrêmement faible. Cette croissance peut poser des questions écologiques locales sur l’eau, la déforestation ou encore l’occupation des sols mais pour des problèmes globaux comme le climat, c’est complètement négligeable”.

Partagez ...

16 réflexions sur “8 Milliards, c’est pas un problème !”

  1. Michel Sourrouille

    Alain Hervé, était mon ami. Mort le 8 mai 2019, c’était un malthusien convaincu, un réaliste. Il pouvait écrire :
    « Le livre La Bombe P avait été vendu à deux millions d’exemplaires aux États-Unis, il ne trouva pas plus de quelques milliers de lecteurs en France. Le chœur des démographes pétris de philosophie chrétienne cria au scandale et annonça que la population humaine se stabiliserait naturellement. L’injure suprême fut clamée : « Malthusianisme »… Jamais je n’ai entendu un démographe dire que les humains se multipliaient excessivement. Ils annoncent avec un grand sourire, toujours le sourire, que « la transition » est en vue. »
    Nous sommes en 2022, rien n’a changé de notre aveuglement.

  2. – « En fréquentant les milieux écologistes, nous croisons inévitablement des militants pour la réduction de la population humaine […] il est particulièrement aisé de percevoir le caractère pathologique de leur démarche ».
    ( Vincent Cheynet dans La Décroissance juillet 2009 )

    Et sur Biosphère alors là, j’vous dis pas !

  3. Vous pouvez déchirer votre chemise d’ indignation de bobo , répéter à l’ infini « c’est du n’ importe quoi ou le fameux misere, misere , la stérilisation humaine sera, que vous le vouliez ou non, la méthode la plus efficace pour limiter l’ expansion d’ une créature dévastatrice pour son environnement .
    Si’ elle soit acceptée par la population , tant mieux et si elle ne l’ est pas , tant pis pour les stérilisés : quand on pond sans discernement , on est responsable de sa propre situation .
    Au fait qui est responsable de la ponte exponentielle en Chine , Inde , A Fric ?
    Les pondeurs fous ou le gouvernement : à mon avis , les pondeurs .

    1. En comparaison avec ce genre de «gentillesses» et de «bienveillance» ci-dessus À 16:40 (entre autres)… et dont je doute qu’elles permettent de développer cette fameuse intelligence collective que nous raconte Biosphère… je me demande toujours pourquoi la «modération» s’applique autant à supprimer certains de mes commentaires. Peut-elle seulement se justifier ? Quelle est donc cette règle que je ne respecterais pas ? Le hors-sujet peut-être… ? On n’est quand même plus au collège, si ?

      Modération de ce blog
      La modération de ce blog est bénévole, elle se fait a posteriori. Nous rappelons qu’un commentateur ne peut poster qu’un seul commentaire en principal et 3 seulement en commentaire de commentaire. Ne vous étonnez pas de voir votre prose aller à la corbeille.… et raccourcir le temps de parole permet normalement d’aller à l’essentiel !

  4. D’un côté « On récite en boucle les propos de Gilles Pison ou Emmanuel Pont, « il n’y a pas à s’inquiéter, ça décélère, et puis l’important c’est le mode de vie, certainement pas notre nombre » ! [etc. etc.] »
    De l’autre (sur le petit blog biosphère) on récite en boucle les versets de Malthus, le postulat de Kaya, les prophéties de Paul Ehrlich et autres Nostradamus : « 8 milliards c’est trop, c’est plus qu’inquiétant, c’est insupportable, indigérable ! Et ceux qui digèrent ça ne sont que des moins que rien ! »
    C’est bien ce que je ne cesse de rabâcher, d’un côté comme de l’autre le «débat» sur ce sujet (miné) se résume à ressasser, rabâcher, tourner en boucle, comme des vieux disques rayés.

  5. Caractère pathologique de la démarche des malthusiens ?
    Le port prolongé de lunettes à verres roses relève de la maladie mentale appelée gauchisme : maladie quasi incurable affectant les rares neurones de ces gauchos .
    On la retrouve dans les rangs pastequistes, mélenchoniens qui eux développent des tumeurs islamiques graves et sont victimes du syndrome de la traitrise et de la fourberie .
    Comme tout gaucho , ce Cheynet s’ érige en autorité morale et écoule ses idées visqueuses de bobo gaucho dans son journal confidentiel de la décroissance .
    Ce grand moraliste sévissait avant dans une multinationale comme publicitaire 😁😁😁😁

    1. Quel débat ?
      Débattre de quoi ?
      Bien sûr que les pastequistes et les mélenchoniens, vos grands copains en gauchisme , sont des malades , des tarés (Rousseau, Caron,Quattenens, Obonobo,Garrido, Corbière,Autain, De haas,la liste est tellement longue que je l’ arrête)
      Quand on se sert abusivement des immigrés en leur promettant la lune, quand on fricote avec les pires raclures de l’ humanité à savoir la racille islamique , quand on se roule dans la merde pour obtenir les voix de ces gens , on ne peut même pas être qualifié de déchet humain car le déchet a une utilité et peut être recyclé lui au moins .

  6. C’est bon, c’est fini ? 14 seulement … c’est tout ?
    Très bien. Eh ben alors on en a fait le tour, du Problème.
    Précisons d’entrée de jeu que le Problème aujourd’hui « C’est la pensée unique à la sauce antimalthusienne. » Autrement dit ce consensus à la con à la Sauce Anti que nos quelques pauvres malthusiens n’arrivent pas à digérer. Et il est bien là, leur Problème !

    Et au fait, combien sont-ils ces malheureux qui souffrent de problèmes digestifs ?
    Eh ben en fait ça dépend, de comment on les compte. Selon les Sondages, les sacro-saints, à la question «avez-vous des problèmes digestifs ? » 78% des songés répondent OUI.
    Ah oui quand même !!! Et c’est grave alors … Docteur ?
    ( à suivre )

    1. Les grandes famines ce n’est pas de la divination, mais déjà une donnée factuelle et concrète ! D’après le nouveau rapport du SOFI 2022 sur l’état de sécurité alimentaire, on compte désormais 828 millions de personnes soit près de 10% de la population mondiale qui souffrent de la faim. C’est une hausse 150 millions par rapport au début de la pandémie.19 juil. 2022 !! Mais tes lunettes à vision large à 360° comme la vue d’un crapaud n’ont pas l’air efficace, il semblerait que tes verres soient roses foncés, du coup tu as l’impression qui n’existe plus de cadavres car tu ne perçois plus leur blancheur cadavérique, les corps te paraissent en bonne santé car tu perçois leur peau encore rose. Hélas Dame Nature commence son œuvre malthusienne…

    2. On ne parvient même pas à alimenter ces 828 millions de personnes déjà nées alors on ne parviendra certainement pas à alimenter 1 à 4 milliards de naissances supplémentaires dans l’avenir, surtout avec les déplétions de ressources fossiles et de phosphates auxquelles se grefferont les sécheresses… Pas besoin de divination pour ça, c’est de la déduction logique d’anticipation des évènements à venir ! D’autant que tu ne crois pas au progrès, donc il n’y a aucun progrès à attendre ! En l’occurrence toi tu crois aux miracles divins d’apparition de nourriture soudaine comme Jésus multipliant les pains, hélas tout me laisse penser que Jésus te posera un lapin !

    3. Suite À 14:12 :
      Et sans parler de ce Problème de communication, qui fait qu’ «entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d’entendre, ce que vous entendez, ce que vous comprenez… il y au moins dix possibilités qu’on ait des difficultés à communiquer» (Bernard Werber).
      Auquel évidemment vient se greffer cet autre fichu Problème d’ego, si ce n’est de striatum (en effet ça ne fait jamais plaisir de passer pour un con) qui veut qu’on ait besoin d’avoir toujours raison. Et tout ça mis bout à bout fait que le débat est tout connement IMPOSSIBLE. Misère misère !

  7. Évidemment qu’on est beaucoup trop sur Terre !
    +1 naissance = +1 nouveau consommateur / pollueur
    +1 million de naissances = +1 million de nouveaux consommateurs / pollueurs
    +1 milliard de naissances = +1 milliard de nouveaux consommateurs / pollueurs

    Bon quant à la baisse de consommation, pourquoi en faire un programme alors que la baisse de consommation sera de toute façon subie par la déplétion des ressources naturelles dont les énergies et les métaux ?
    Mais comment baisser la consommation honnêtement ? Chaque individu supplémentaire sur Terre voudra d’un logement et de la nourriture ainsi que de l’eau pour boire et son hygiène !

    1. Alors quant nos zinzins parlent de baisse de la consommation, il ne l’exprime que de manière globale, mais en détail ça donne quoi ?
      1/ Ne plus bâtir de logement ?
      2/ Ne plus manger ?
      3/ Ne plus boire ?
      4/ Ne plus se chauffer ?
      Bon rien que sur ces 4 points c’est impossible à appliquer surtout quand on sait qu’au niveau mondial il manque de logements, il n’y a pas assez de nourriture pour tout le monde, du moins des aliments de qualité, pas de la malbouffe qui génère de graves problèmes de santé à terme. Il n’y a pas assez d’eau pour tout le monde. Et sans énergies fossiles, il n’y aura pas assez de chauffage pour tout le monde !

    2. Bref, les seuls leviers qu’on puisse baisser sont
      5/ Renoncer à l’avion, tant avion collectif que jet privé ?
      6/ Renoncer à la voiture ?
      7/ Renoncer aux camions ?
      8/ Renoncer aux camping-car ?
      9/ Renoncer aux navires marchands ?
      10/ Renoncer aux bateaux de plaisance ?
      11/ Renoncer aux ordinateurs ?
      12/ Renoncer au smartphone ?
      13/ Renoncer à la télévision et lecteur DVD Blue ray ?
      Qui veut d’un tel programme, programme partiel ou intégral ci-dessus ? Même chez les Verts/Europe écologie je ne suis même pas certain qu’ils veuillent appliquer 5% du programme vu ci-dessus !
      En résumé, j’aimerai qu’on m’explique quels sont chaque élément en détail qu’on se doit de baisser de consommer ?

    3. MAIS même si tous les français, et même tous les terriens arrêtaient de consommer les éléments de 5 à 13 sur la liste, pour autant est ce qu’il y aura assez de nourriture, de logements, d’eau et de chauffage pour 8 à 12 milliards d’habitants ? Je ne le crois absolument pas ! Et ce sont des besoins essentiels dont on ne peut pas se passer !
      Imaginons que nous vivons dans un monde avec 0 voiture, 0 camion, 0 avion, 0 navire et bateau, 0 ordinateur, 0 smartphone, 0 camping car et 0 télé, pour autant y aurait il assez de logements, de nourriture, d’eau et de chauffage pour tout le monde ? Ben non, il n’y en aurait pas assez pour tout le monde de ces 4 éléments tout simplement parce que nous sommes trop nombreux sur Terre et qu’il faut bien baisser la natalité dans les pays en surpopulation !

      1. Le caractère pathologique concerne plutôt les anti-malthusiens et autres croissantistes des naissances ! On ne parvient même à nourrir 828 millions de personnes actuellement, en plus des milliards de personnes dans la misère et précarité, et de manière maladive vous voulez en rajouter dans le troupeau des affamés !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.