8 milliards, le point de vue de Michel C

L’intégrale d’un commentateur, Michel C, à propos de notre dernier post :

8 milliards, crainte ou déni, deux expertises

Michel C : Analyse personnelle. Désolé, mais cette fois ce sera un peu plus long. En espérant donc ne pas être coupé au «montage». Les articles de Biosphère se suivent et se ressemblent. Ces «débats» aussi. La seule chose qu’ils puissent faire, c’est me conforter dans mes convictions. Le 19 NOVEMBRE 2022  (“Emmanuel Pont, un démo-sceptique”) j’ai commenté vite fait ce débat qui s’est tenu le 15 novembre sur ARTE. Mon résumé tient en une petite phrase : Débat courtois, qui ne m’a absolument rien appris que je ne sache déjà.

Je n’ai pas la prétention de me présenter comme un expert de quoi que ce soit. Comme toujours, j’essaie seulement de faire fonctionner ce qu’il me semble être mon esprit critique. D’être logique, méthodique, etc.

1) Le titre : « 8 milliards, crainte ou déni, deux expertises »
1.1) Comme si tout le monde, déjà, connaissait réellement ce chiffre. Et/ou mesurait réellement ce qu’il signifie. Comme s’il suffisait de dire à quelqu’un «La planète compte 8 milliards d’êtres humains», ou «la fortune de Jeff Bezos est de 144 milliards d’euros», pour que l’informé soit en mesure d’en penser quelque chose de forcément intéressant. C’est pourtant sur ce postulat que fonctionnent les sondages.
1.2) Comme si ce chiffre ne pouvait se traduire que par ces deux seules attitudes : la crainte OU le déni. C’est alors oublier l’indifférence, l’acceptation, la résignation et autres. Et bien sûr aussi l’obsession.

Pour ce qui est de la crainte (la peur), on ne peut pas faire comme si toutes les variantes se valaient (un peu, beaucoup, passionnément etc.).
Pour ce qui est du déni, de réalité je suppose, j’estime qu’on devrait déjà commencer par bien s’informer sur la chose.

2) « Le membre de l’association Démographie responsable […] est formel : en aucun cas, il ne faut imposer de mesures autoritaires. »
Le membre dont il est question ici est l’expert Michel Sourrouille. Dans le débat sur ARTE c’était Didier Barthès (porte-parole de l’association DR) qui parlait. Tous les deux sont donc, publiquement, sur la même longueur d’onde en ce qui concerne ces fameuses «mesures autoritaires». Très bien.

N’empêche que le discours de Michel Sourrouille, ainsi que son attitude, ses stratagèmes etc. notamment sur ce blog m’obligent à m’interroger. Nous pourrions alors remplir des pages, et leur poser une foule de questions. Juste pour bien cerner ce que tout le monde entend par «mesures autoritaires».

3) « Je trouve que c’est un débat qui devient rapidement glissant. » (E. Pont)
C’est notamment l’emploi de cet adjectif dans cette phrase qui a valu à Emmanuel Pont de se voir accusé par Biosphère (Michel Sourrouille) d’utiliser le fameux sophisme de la pente glissante. Autrement dit d’être malhonnête, un bonimenteur et autres «gentillesses» dont Michel Sourrouille affuble régulièrement et systématiquement tous ceux qui ne sont pas sur sa Ligne. Moi-même, par exemple.

Lire, Emmanuel Pont, sophiste de la pente glissante

4) 8 milliards… débat OU «débat» ?
J’ai bien sûr commenté cette histoire de glisse. Comme tout un tas d’autres éléments du discours malthusien, comme tout un tas d’autres points qui sont loin d’être clairs. Mais à quoi bon ? Et je ne compte plus les fois où j’ai dit que ce débat était pipé, «miné» comme disent d’autres, qu’il n’y a pas de débat à proprement parler. Et donc que ce type de «débat» ne peut, AU MIEUX, que tourner en rond. C’est à dire qu’il ne peut mener à RIEN. Rien de BON en tous cas.

Seulement en disant ça, je me vois moi-même qualifié de «sophiste de la pente glissante». C’est donc bien ce que je dis, nous restons condamnés à tourner en rond, à parler pour rien, si ce n’est pour faire monter la Pression, échauffer les esprits, toujours plus, comme s’ils ne l’étaient pas assez comme ça, etc. etc.

( Fin )

Partagez ...

5 réflexions sur “8 milliards, le point de vue de Michel C”

  1. marcel le lucide

    Du blabla aussi creux que le bambou et vain en plus : on se croirait à Byzance assiégée par les Ottomans et discutant du sexe des anges .
    Le constat de surpopulation est bel et bien établi , les taux de natalité en A Fric sont affolants et ils tentent de déverser leur trop plein démographique en Oxydant où des dirigeants toxiques à l’ extrême les reçoivent au nom des principes de la démocrassouille ou des « valeurs de la ripoublique » (forme dégénérée de la démocratie), le patronat se frotte els mains à l’ idée d’ exploiter les migrants et de se constituer une masse d’ abrutis consommateurs zombifiés .
    Je soutiens sans réserve DR mais pas leurs mesures douces : il y a urgence

    1. MARCEL LE LUCIDE, nous* vous remercions d’apporter régulièrement des approfondissements d’analyse à nos commentaires aussi creux que le bambou etc.
      (inspiré de BIOSPHERE 21 NOV 2022 À 11:30 “COP27 : Vive les énergies fossiles !“)
      * nous = Michel C, Esprit critique, Parti d’en rire, Misère misère et Jean Passe

      Analyse personnelle. Cette fois je fais l’effort de m’adapter à mon auditoire, qui, en bon malthusien qu’il est, préfère la qualité à la quantité. En faisant toutefois et comme d’habitude preuve d’esprit critique, de logique, de méthode, etc.
      Ce qui fait que je vais avoir encore un peu de mal à relever le défi de caser tout ça en moins de 1000 caractères. Je vous prie alors de m’en excuser. ( à suivre )

    2. 1) MARCEL DUTERTE => MARCEL LE MALTHUSIEN => MARCEL LE LUCIDE

      C’est avec impatience que nous** attendons de lire le point de vue de MARCEL LE CRÉDIBLE, MARCEL l’HUMANISTE, MARCEL LE PACIFISTE et de MARCEL LE BIENVEILLANT.
      ** nous = les quatre pelés et un tondu.

    3. 2) « Je soutiens sans réserve DR mais pas leurs mesures douces : il y a urgence »

      2.1) De mon côté, je ne peux évidemment pas dire que je soutiens Démographie Responsable. Mais ce n’est pas pour autant que je la combats. J’ai toujours dit que je ne fonctionnais pas en mode binaire, que je ne voyais pas le monde en noir et blanc, que pour moi les amis de mes amis ne sont pas nécessairement mes amis, etc. etc.

      2.2) J’ai déjà dit ce que je pensais des «mesures douces» prônées par l’association DR.
      Tant qu’elles restent conformes à son discours public, je ne vois aucune bonne raison de m’y opposer. Même pour ce qui est de cette mesure de limitation des alloc familiales au-delà de 2 enfants. ( à suivre )

    4. 2.3) Sur ce point j’ai posé 2 questions à DR. (15 NOV 2022 À 10:02 “Démographie Responsable fait un sondage” ET 17 NOV 2022 À 09:56 “Question de mode de vie ou de surpopulation ?”) Juste pour savoir ce que cette aide financière (les allocs) pèse réellement dans le choix d’avoir ou non un enfant de plus, ou de moins. Et dans le cas où que cette mesure serait suivie d’une baisse de la natalité, de quel ordre elle serait.

      J’attends toujours des réponses à ces 2 questions (entre autres).
      Ce qui fait (entre autres) que je n’arrive pas à me convaincre que cette assoce – dont Michel Sourrouille (Biosphère) est membre – est aussi claire qu’elle se dit et s’affiche publiquement. Et c’est notamment ça qui me dérange.
      Mais après tout je me dis que ce n’est pas mon problème. Que ce n’est que le leur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.