Anne Hidalgo, présidente en 2022 ?

A un an et demi de la prochaine élection présidentielle, Anne Hidalgo ne paraît désormais plus écarter la possibilité de se présenter à l’Elysée… Elle ouvre le jeu avec précaution : « Il ne faut pas brûler les étapes. Définissons d’abord le projet que les sociaux-démocrates et les écologistes doivent bâtir… Devant l’émiettement à gauche, je ne crois pas que les échéances de 2021 et 2022 se feront à partir des partis. Cela se jouera dans quelque chose de plus large, comme nous l’avons construit avec Paris en commun.. .»

Les partisans d’une telle candidature peuvent s’appuyer sur trois arguments majeurs. L’expérience acquise à la tête d’une très grande ville, d’abord, c’est un bon tremplin. La crédibilité, ensuite. A 61 ans, la maire de Paris fait partie des personnalités de gauche qui ont gardé la meilleure cote dans l’opinion. Elle arrive même en tête des figures jugées les plus à même de faire gagner la gauche en 2022. Sa force enfin : elle bénéficie d’un soutien aussi net chez les sympathisants écologistes que chez ceux de La France insoumise ou du Parti socialiste. Elle pourrait ainsi rassembler plus facilement que d’autres. (LE MONDE du 18/09/2020)

Commentaire de tokolosh sur lemonde.fr : L’hypothèse peut paraître farfelue… mais qui aurait parié sur un Macron président de la République en septembre 2015 ? L’article met bien en avant les forces et faiblesses d’AH – la principale de ces dernières étant son statut de « Parisienne ». Cela dit, n’oublions pas que le ticket d’entrée au second tour sera assez bas, dans les 19 à 22 % sans doute. Les 24 % de Macron en 2017, seront amputés d’une bonne moitié, celle venue de la gauche à l’époque et dont les yeux se sont décillés depuis, et qui ne sera pas compensée par un électorat de droite accro à la sécurité, au terroir et à l’anti-européanisme pour certains. AH est la seule à gauche à pouvoir partiellement assécher Mélenchon, principal obstacle à l’accès d’un.e candidat.e de gauche au second tour. « Et en même temps » elle gère une métropole mondiale, a affronté le terrorisme en première ligne, a un réseau national et international, un parti, une équipe solide et expérimentée (comme elle). Entre Jadot et Hidalgo, y’a pas photo.

Alors, Anne Hidlago, symbole de l’émergence en 2022 d’un parti social-écologique digne de gouverner la France ?

Partagez ...

12 réflexions sur “Anne Hidalgo, présidente en 2022 ?”

  1. Conclusions
    On peut constater ci-dessous trop d’endettements qui nous enferment dans une logique de croissance. Au rythme de croissance actuelle (taux annuel), il nous faudrait au moins 1 siècle pour digérer toutes les dettes et 1 siècle c’est le minimum. Hors impossible de faire de l’écologie et décroissance tant qu’on est endetté, d’autant que beaucoup trop de monde veulent encore souscrire de nouveaux crédits entreprises, ménages et État). Bref, un véritable programme écolo décroissant passe mécaniquement par un plan de désendettement au préalable. Hormis que, la décroissance des ressources naturelles va faire son œuvre bien avant 100 ans, ça sent la pyramide de Ponzi. En d’autres termes, les Babymoomers ont définitivement plombé la jeunesse et générations suivantes qui ne cessent de voir la Pyramide de ponzi enfler… Sans perspective de voir la pression relâcher, les conditions de travail ne peuvent que se dégrader dans ces conditions

    1. – « Dettes ménages = pas 100 mais 1000 milliards d’euros »
      La dette c’était le sujet d’hier. La Dette, le Pognon, ce n’est pas ça le Problème.
      L’épargne des ménages = pas 100, pas 1000… mais 5000 milliards d’euros !
      Et là aussi, la croissance ! Les Français ont mis de côté 55 milliards d’euros pendant le confinement, au total près de 100 milliards d’épargne en plus en 5 mois de Covid. Et en même temps on nous raconte que le Covid a fait chuter le nombre de milliardaires, tout comme leur fortune. Qu’on se rassure, Bezos et Gates ne dorment pas encore sous les ponts. Bref c’est formidable !

      1. Le sujet du jour, la question du jour : Anne Hidalgo est-elle, ou pas, un ou Le «symbole de l’émergence en 2022 d’un parti social-écologique digne de gouverner la France» ?
        Faut-il déjà voir un intérêt dans la question pour y répondre. L’intérêt peut-être celui de passer le temps, observer le Spectacle, en attendant, particulièrement les spectateurs, très rigolos eux aussi. Tout simplement.

        Sur lemonde.fr nous voyons déjà qu’AH a son fan-club. Dans leur boule de cristal et leurs cartes de tarots, c’est d’un bon oeil que certains la voient présidente de la république. Pour certains Anne Hidalgo est déjà le symbole de la juste mesure. Rien que ça c’est formidable. Pour l’un elle n’est pas trop à droite, pas trop au centre non plus, pour l’autre elle n’est pas trop bobo, ni trop «amish»… bref elle est juste comme il faut. Elle est parfaite. Je vais finir par croire qu’elle est la femme providentielle. 🙂

      2. Et en quoi Bezos et Gates concernent la France ? Ils sont USA et le gouvernement français n’a aucun pouvoir pour taxer les USA, donc tu as beau râler comme un bolchevik, même en faisant la révolution tu n’obtiendras pas la fortune de Gates et Bezos pour renflouer les dettes françaises.

        Le sujet d’hier, un peu facile de dire ça pour tenter les arguments de ses interlocuteurs alors qu’en réalité, tous les sujets sont interconnectés. Alors à savoir si Anne Hidalgo fera une bonne candidate, je dis oui si elle a vrai programme de désendettement de la France et non dans le cas contraire. Tout simplement parce que le désendettement est le préalable à toute autre mesure écologique efficace et non pas des mesurettes à la marge.

  2. De toute façon, en 2022, même si un candidat écologiste décroissant remporte la victoire, et ben il ne pourra pas appliquer son programme et sera contraint de poursuivre une politique de croissance.En effet,
    DETTES PRIVÉES
    Dettes des Entreprises en juin 2020 = frôle les 2000 milliards d’euros
    Dettes des ménages = 100 milliards
    DETTES PUBLIQUES
    Dettes d’État = 3000 milliards d’euros
    Dettes hors bilan = 4000 à 5000 milliards d’euros
    VOILA tous les prédécesseurs de ce fabuleux candidats écolo ont déjà signé pour la croissance

    1. Pas moyen de mener une politique écolo tant que les dettes ne seront pas remboursées. Hormis que

      1/ Les entrepreneurs n’ont aucune bonne raison de voter un candidat écolo décroissant puisqu’ils veulent rembourser leurs crédits donc voteront un candidat croissantiste. A noter aussi que des entrepreneurs ou individus voulant se lancer dans l’entreprenariat, aspirent à obtenir de nouveaux crédits pour soit disant des investissements

      2/ Les banques, elles aussi compte non seulement être remboursées des montants engagés de crédits mais veulent encore vendre des crédits, donc voteront pour un candidat croissantiste

      3/ Les particuliers ayant des crédits à dos ont besoin de croissance pour rembourser leurs crédits, donc voteront un candidat croissantiste

      1. Quant à L’État

        1/ les 3000 mds de dettes sont déjà actées il n’y a plus le choix que de rembourser, donc il faut déjà de la croissance pour ce montant

        2/ Ne reste plus qu’une partie des hors bilan qu’il est possible de diminuer sans remboursement. Les hors bilan représentent les engagements de l’État exemple la retraite des fonctionnaires. En retardant l’âge de retraite et éventuellement en diminuant le montant des pensions, des générations de fonctionnaires concernés, il serait possible de diminuer les dettes hors bilan

        Mais quel candidat voudra s’attaquer à la retraite des fonctionnaires ? Il se devra d’avancer masquer sans l’annoncer dans son programme pour y parvenir. Hors s’il ne l’annonce pas dans son programme et qu’il tente une réforme des retraites des fonctionnaires, l’opposition va dire que ce Président n’a pas été mandaté pour ça. Gros LOL ! Donc impossible à réformer tant que l’État ne sera pas déclaré en faillite

    2. Dettes ménages = pas 100 mais 1000 milliards d’euros

      Bref, Ménages + Entreprises = 3000 milliards d’euros

  3. The Show must gon on !
    Avant, ce spectacle nous occupait durant quelques mois, 1 an à tout péter, c’était une course de vitesse, avec un sprint final. Mais comme on sait, plus c’est long plus c’est bon. Le marathon est donc parti, il faut maintenant tenir 2 ans, passer le cap des primaires etc. La Course à la Présidentielle n’a pas fini de nous amuser et de nous abuser. Et pire de nous épuiser.
    Si encore la Course se passait en coulisses, à huis clos, mais non elle se doit d’être mé(r)diatique. Les journaleux aussi se tirent la bourre, ils ont tous leur bourrin favori, en général c’est celui de leur propriétaire. Et bien sûr ce sera à celui qui vendra le plus de papier, de torchons. Et pour ça tout et n’importe quoi fait parfaitement l’affaire.

    1. Ainsi les fans de ce genre de compétitions (à la con) peuvent dès à présent suivre en direct l’évolution du classement des «candidats potentiels».
      Comme le mot l’indique rien ne nous dit qu’ils chausseront les baskets. Mais ça ne fait rien, de ça on s’en fout ! Le Spectateur a aujourd’hui besoin de savoir à tous moments où en sont Jean Lassalle et Jean-Marie Bigard, par exemple. Et Anne Hidalgo bien sûr. Besoin de savoir si Machin ou Machine est motivé(e)… un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ou pas du tout… s’il ou elle est en forme quoi. En forme de quoi ? Mais de ça aussi on s’en fout ! Ben oui, mais que demande le Peuple, hein ?
      Et demain sera un autre jour, les jours se suivent et se ressemblent, ou presque. En attendant jusque là tout va bien et The Show must go on !

  4. J’avoue que la réponse que je vais apporter va être ésotérique, mais par un tirage de tarot, voici ce que j’en ai ressorti, puisque j’ai effectivement questionné sur la présidentielle 2022 :
    1/ Macron va vouloir se représenter en pensant la victoire acquise d’avance
    2/ Une femme active dans un parti va faire infléchir l’élection, soit une candidate directement ou une femme soutenant un candidat.
    3/ Les femmes étant majoritaires dans les urnes, vont causer la perte de Macron, si vous surveillez les votes Lrem par sexe, vous allez vous apercevoir que Lrem va avoir une énorme déflation des votes provenant de femmes.
    4/ A cause des causes 2 et 3 ci-dessus Macron va perdre la présidentielle. En tout cas, une femme agissante va représenter plus d’espoir que Macron. De même que cette femme agissante va rappeler la brutalité de Macron pendant son mandat, du coup par ricochet elle va inspirer plus confiance.

    1. 5/ En outre, des affaires judiciaires vont surgir pendant la campagne, notamment liées à l’enfance. A priori, des affaires qui vont cibler l’entourage de Macron, ce qui va davantage entaché sa campagne électorale.

      Pas impossible à ce que soit Anne Hidalgo ! Pourtant ce n’est ma candidate. Après, j’approuve sa politique du vélo et réduction de voiture à Paris mais pour le reste, son programme socialo ne m’inspire pas vraiment.

Les commentaires sont fermés.