automobile ou réchauffement ?

LeMonde du 8.04.2008 véhicule tant de contradictions qu’il est impossible de trouver le juste chemin. Prenons le GIEC ( groupe intergouvernemental d’experts sur le climat). Le dernier rapport indique qu’il est « très probable » que les activités humaines soient à l’origine du réchauffement de la planète. Cette assertion imprécise signifie cependant que c’est certain à plus de 90 %. Cela n’empêche pas certains scientifiques à la recherche de notoriété de prôner le contraire. Ainsi du français Claude Allègre qui a essayé de mettre l’Académie des sciences du côté d’explication naturelles du réchauffement, magnétisme de la Terre ou rayonnement solaire. Que faire contre Claude Allègre qui sait se faire publier dans les journaux ?

Prenons le président du GIEC, l’Indien Rajendra Pachauri, prix Nobel de la paix 2007 avec AL Gore. Il a été bien plus ferme dans ses mises en gade contre le réchauffement climatique que ne l’espéraient ceux qui l’ont mis en place (G.Bush). Il n’empêche que Pachauri dirige aussi l’Institut Tata de recherche sur l’énergie de New Delhi. Que faire dans un groupe qui lance la voiture la moins chère du marché (la Nano) tout en rachetant des firmes de luxe (land Rover et Jaguar). Que faire contre un groupe financier qui veut contribuer puissamment au réchauffement climatique ?

 Que faire aussi contre les contradictions du journal LeMonde qui publie ces informations sur Pachauri et Allègre, mais qui nous donne aussi une pleine page sur la nouvelle XF de Jaguar (de Tata), 199 à 299 grammes de CO2 par kilomètre pour un véhicule de près de deux tonnes pour un seul conducteur qui conduit trop souvent pour le plaisir et non par nécessité. Que faire pour renforcer l’indépendance d’un journal de référence qui dépend des ressources publicitaires fournies par l’industrie automobile ?

Les réponses à ces questions dépendent de chacun de nous…

Partagez ...