contre la relance du nucléaire

La Suède veut construire des nouvelles centrales, n’importe quoi ! Les nucléocrates ont tort de se réjouir, cette décision n’est qu’un leurre : en décidant qu’aucun argent public ne sera attribué, les autorités suédoises ont en réalité déjà enterré tout projet industriel. De plus la loi fait porter aux propriétaires des réacteurs une responsabilité totale en cas d’accident. Les investisseurs potentiels se rappelleront qu’en 2006 un court circuit avait provoqué le black-out d’un réacteur suédois à Forsmark. Deux générateurs de secours ayant refusé de démarrer pendant plus de 20 minutes, le cœur du réacteur nucléaire n’a plus été refroidi suffisamment. Selon un ancien responsable de cette centrale, « c’est l’événement le plus dangereux depuis Harrisburg et Tchernobyl ». Comme de plus aucune compagnie d’assurance ne couvre le risque nucléaire, il faut être fou ou techno-dévot pour croire au nucléaire en Suède ou ailleurs.

Le nucléaire était et restera une source d’énergie complètement marginale. La part du nucléaire dans l’électricité mondiale est passée en peu de temps de 17 % à moins de 13 %, et continue de chuter. Au niveau de la consommation totale d’énergie, le nucléaire couvre moins de 2 % de la consommation mondiale d’énergie, une part infime et en déclin (c’était encore 2,5 % en 2007). A comparer avec les énergies renouvelables qui couvrent déjà 18 % de la consommation mondiale d’énergie : encore insuffisant, certes, mais l’atome est largement perdant !

Enfin le nucléaire est non seulement bridé par l’épuisement des réserves d’uranium (pas plus de 60 ans au rythme de la consommation actuelle), mais il faut aussi tenir compte des risques :

          La gestion durable des déchets radioactifs, toujours sans solution dans le monde entier ;

          La dépendance des pays par rapport à la nécessité d’importer l’uranium, l’exploitation des pays producteurs ;

          La militarisation de la société nucléarisée, nécessaire pour une activité centralisée, très dangereuse, et susceptible d’attentats terroristes ;

          La prolifération, ce qui permet à des pays de construire des centrales et d’accéder à la bombe.

L’idée défendue par les sociaux-démocrates suédois, au pouvoir de 1994 à 2006, était que les réacteurs actuels ne seraient démantelés que lorsque leur production d’électricité serait compensée par de nouvelles sources d’énergie. Nous constatons là où ailleurs qu’aucun politique n’a le courage d’expliquer à la population que la seule solution durable est de diminuer la consommation d’énergie. C’est seulement parce que nous regardons la réalité en face qu’un sursaut est possible.

Partagez ...

16 réflexions sur “contre la relance du nucléaire”

  1. Pour les radicaux libres comme « Lyse », nous conseillons de lire
    « Sans le nucléaire on s’éclairerait à la bougie (et autres tartes à la crème du discours technico-économique) »

    et mourir de plaisir !!!

  2. Pour les radicaux libres comme « Lyse », nous conseillons de lire
    « Sans le nucléaire on s’éclairerait à la bougie (et autres tartes à la crème du discours technico-économique) »

    et mourir de plaisir !!!

  3. La meilleure façon de ne plus consommer c’est de mourrir : c’est radical. Le mot d’ordre des vrais décroissancistes sincères est donc « autolyse ! ».

  4. La meilleure façon de ne plus consommer c’est de mourrir : c’est radical. Le mot d’ordre des vrais décroissancistes sincères est donc « autolyse ! ».

  5. Franck,
    Nous saluons ta volonté d’échange argumenté et cordial sur le nucléaire. Tu t’appuies en outre sur le site de Jean-Marc Jancovici, personne avec lequel nous sommes en accord à plus de 90 %. Nous portons une attention particulière à sa remarque : « Savoir s’il faut recourir ou non au nucléaire est une question qui n’a de sens qu’une fois précisée la consommation d’énergie désirée ». C’est cela qui nous intéresse, sachant que l’énergie nucléaire comme le charbon, le gaz et le pétrole sont des sources d’énergie interdites aux générations futures auxquelles nous confierons pourtant la gestion des déchets radioactifs et du réchauffement climatique.

    Nous sommes donc d’accord avec le fond de ce qu’a exprimé Zardoz il faut « arrêter de consommer, c’est la meilleure façon de ne pas polluer ». Nous ne sommes pas d’accord avec la forme utilisée par Zardoz, nous sommes tous concernés, à commencer par Zardoz lui-même, Franck, et tous les autres, nous compris…

  6. Franck,
    Nous saluons ta volonté d’échange argumenté et cordial sur le nucléaire. Tu t’appuies en outre sur le site de Jean-Marc Jancovici, personne avec lequel nous sommes en accord à plus de 90 %. Nous portons une attention particulière à sa remarque : « Savoir s’il faut recourir ou non au nucléaire est une question qui n’a de sens qu’une fois précisée la consommation d’énergie désirée ». C’est cela qui nous intéresse, sachant que l’énergie nucléaire comme le charbon, le gaz et le pétrole sont des sources d’énergie interdites aux générations futures auxquelles nous confierons pourtant la gestion des déchets radioactifs et du réchauffement climatique.

    Nous sommes donc d’accord avec le fond de ce qu’a exprimé Zardoz il faut « arrêter de consommer, c’est la meilleure façon de ne pas polluer ». Nous ne sommes pas d’accord avec la forme utilisée par Zardoz, nous sommes tous concernés, à commencer par Zardoz lui-même, Franck, et tous les autres, nous compris…

  7. Pour avoir quelques idées claires sur la dangerosité des centrales et des déchets nucléaires et SURTOUT la comparaison avec les centrales charbon et gaz : http://www.manicore.com/documentation/articles/idee_nucleaire.html
    Parce-qu’avant de s’acharner sur le nucléaire, acharnez-vous sur le charbon et le gaz (qu’on aurait à la place en France). Et en dernier lieu, faites comme le précédent blogueur le précisait : arrêtez de consommer, c’est la meilleure façon de ne pas polluer.

    Beaucoup de débats sont faussés parce-qu’on voit le terme « nucléaire », parce-qu’on n’accepte pas qu’un pays alternatif aux USA (le pays le plus meurtrier au monde) puisse se munir de la bombe nucléaire (je provoque un peu avec cette remarque) et parce-qu’on ne comprend pas qu’un seul Deepwater Horizon a fait plus de dégât que Tchernobyl (qui est d’ailleurs maintenant une réserve naturelle malgré la « dangereuse » radioactivité qui s’attaque principalement aux plus sensibles des êtres vivants : les hommes!).

    Et un dernier chiffre : sur les 18% d’énergie renouvelable dont vous vous targuez, en France (et on est plutôt bon), c’est 5% d’éolien, et 1% de PV, soit… des clopinettes!! (1% et 0,2% du total). Le reste : biomasse, hydraulique (déjà quasiment complet) et géothermie. Je ne suis pas sûr que vous pensiez à autre chose qu’à l’éolien et PV en parlant d’énergies renouvelables.

    Cordialement.

  8. Pour avoir quelques idées claires sur la dangerosité des centrales et des déchets nucléaires et SURTOUT la comparaison avec les centrales charbon et gaz : http://www.manicore.com/documentation/articles/idee_nucleaire.html
    Parce-qu’avant de s’acharner sur le nucléaire, acharnez-vous sur le charbon et le gaz (qu’on aurait à la place en France). Et en dernier lieu, faites comme le précédent blogueur le précisait : arrêtez de consommer, c’est la meilleure façon de ne pas polluer.

    Beaucoup de débats sont faussés parce-qu’on voit le terme « nucléaire », parce-qu’on n’accepte pas qu’un pays alternatif aux USA (le pays le plus meurtrier au monde) puisse se munir de la bombe nucléaire (je provoque un peu avec cette remarque) et parce-qu’on ne comprend pas qu’un seul Deepwater Horizon a fait plus de dégât que Tchernobyl (qui est d’ailleurs maintenant une réserve naturelle malgré la « dangereuse » radioactivité qui s’attaque principalement aux plus sensibles des êtres vivants : les hommes!).

    Et un dernier chiffre : sur les 18% d’énergie renouvelable dont vous vous targuez, en France (et on est plutôt bon), c’est 5% d’éolien, et 1% de PV, soit… des clopinettes!! (1% et 0,2% du total). Le reste : biomasse, hydraulique (déjà quasiment complet) et géothermie. Je ne suis pas sûr que vous pensiez à autre chose qu’à l’éolien et PV en parlant d’énergies renouvelables.

    Cordialement.

  9. Courage à l’auteur et bravo pour votre lucidité!
    Je propose aux adeptes du nucléaire, qui ne parlent toujours que du CO2 alors que le problème vient entre autre des déchets et de la gestion des sites (sous traitance), d’aller s’installer à proximité d’une centrale puisqu’elles sont si innofensives…

  10. Courage à l’auteur et bravo pour votre lucidité!
    Je propose aux adeptes du nucléaire, qui ne parlent toujours que du CO2 alors que le problème vient entre autre des déchets et de la gestion des sites (sous traitance), d’aller s’installer à proximité d’une centrale puisqu’elles sont si innofensives…

  11. Merci pour cet article.

    Ne vous laissez pas intimider.

    Bonne continuation pour votre blog

  12. Merci pour cet article.

    Ne vous laissez pas intimider.

    Bonne continuation pour votre blog

  13. Je propose à l’auteur qu’il mette lui-même en pratique ses recommandations, à savoir:
    – qu’il s’éclaire à la bougie,
    – qu’il débranche frigo, congélateur, machine à laver, et bien sûr télé,
    – qu’il mette sa voiture sur cales, et ne roule plus qu’en vélo.
    Ce serait un bon début, non?
    Surtout si l’on remet les diligences en service en lieu et place des trains et des avions, même si les chevaux font aussi des pets, donc du méthane.

  14. Je propose à l’auteur qu’il mette lui-même en pratique ses recommandations, à savoir:
    – qu’il s’éclaire à la bougie,
    – qu’il débranche frigo, congélateur, machine à laver, et bien sûr télé,
    – qu’il mette sa voiture sur cales, et ne roule plus qu’en vélo.
    Ce serait un bon début, non?
    Surtout si l’on remet les diligences en service en lieu et place des trains et des avions, même si les chevaux font aussi des pets, donc du méthane.

  15. Rappelons-le encore et encore : le nucléaire ne dégage pas de CO2, il est donc plus vertueux que bien des sources d’énergie ! Diminuer la consommation c’est bien joli, mais la population mondiale augmente et la quantité totale d’énergie consommée sur la Terre augmente avec elle. Le nucléaire est un rempart contre les catastrophes climatiques annoncées.

  16. Rappelons-le encore et encore : le nucléaire ne dégage pas de CO2, il est donc plus vertueux que bien des sources d’énergie ! Diminuer la consommation c’est bien joli, mais la population mondiale augmente et la quantité totale d’énergie consommée sur la Terre augmente avec elle. Le nucléaire est un rempart contre les catastrophes climatiques annoncées.

Les commentaires sont fermés.