Convention citoyenne et foie gras mi-cuit

Pour faire plaisir à notre fidèle commentateur Michel C, voici notre tirade contre le foie gras…

Il y a ceux qui prennent conscience, mais il leur faut réfléchir pendant des mois et des mois en bonne compagnie, ainsi ils étaient 150 citoyens engagés dans une convention pour le climat. Mais il y a surtout les conflits interminables pour décider d’un minuscule aspect de notre régime alimentaire en cette veille de Noël.

Lire, pas de foie gras dans l’assiette

LE MONDE : Plusieurs villes écologistes bannissent le foie gras. L majorité écologique lyonnaise lors des réceptions, la mairie écologiste de Strasbourg qui a banni ce produit de ses activités, à Grenoble le foie gras a disparu des cérémonies dès 2014. De son côté, le Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras s’est dit mardi « choquée et scandalisée » par ces décisions, qualifiées d’« offenses à tous les producteurs français qui élèvent leurs animaux avec passion dans le plus strict respect du bien-être animal ». Or le gavage des oies et des canards entraîne une stéatite hépatique et ne subsiste que dans une poignée de pays de l’Union européenne. New York a même interdit la commercialisation du foie gras à partir de 2022. Plusieurs pays, comme le Royaume-Uni et le Danemark, sont allés jusqu’à interdire la production de ce produit.

Bien entendu les commentaires nous gavent :

Gus : Et pour les huîtres, dévorées vivantes, les homards et langoustes ébouillantés, les poissons arrachés aux grands fonds, les escargots qui en bavent, … etc. Mais que les végans ne se réjouissent pas, il est prouvé que les végétaux souffrent aussi… Il reste la possibilité de vivre d’amour et d’eau fraîche, mais l’amour…, aujourd’hui…, c’est pas sans risque !

JeDubiteTuDubites : C’est d’autant plus ridicule que les électeurs n’ont pas voté l’interdiction du foie gras à 51%. Les écologistes avancent masqués et leur modèle est une forme d éco-terrorisme totalitaire .

Anatole : Chez moi tout est prêt ! On va se régaler avec un p’tit côte d’Aubance mais bio de préfèrence !

Lire, Noël autrement, Noël écolo

Catherine Pacar: Avant la convention citoyenne, ils ne se rendaient pas compte de la gravité de l’enjeu… jusqu’à ce qu’on leur donne les moyens de comprendre », résume Benoît. Et là, c’est « le coup de matraque », assure Nadine. Dès le premier week-end de participation, Lambert, 29 ans, troque son auto pour un vélo et devient végétarien. Pendant de longs mois, quels que soient leur niveau d’éducation ou leurs idées politiques, toutes et tous vont se parler, s’écouter pour finalement s’accorder sur les mesures communes. Aujourd’hui, Guillaume est fier que sa proposition sur « l’éducation à l’environnement » soit une des rares à être passées sans modifications. Mohamed a réussi à convaincre son entourage que « si, on peut changer les choses »… On peut commencer par en finir avec le foie gras….
(Les 150. Des citoyens s’engagent après la convention citoyenne pour le climat, en preview sur lcp.fr à partir du 7 décembre 2021)

Lire, Tout savoir sur la Convention Citoyenne

Partagez ...

9 réflexions sur “Convention citoyenne et foie gras mi-cuit”

  1. Sauvons les artistes !

    –  » Moi j’en mange du foie gras, mais du foie gras artisanal […] Les cocktails en fait, ce n’est pas un sujet. Le sujet, ce n’est pas ce qu’il y a sur les toasts dans les cocktails à la mairie de Lyon et à l’Élysée. » ( Yannick Jadot lundi denier sur franceinfo )

    1. Sauvons la culture !

      – « Le foie gras fait partie du patrimoine culturel et gastronomique protégé en France. On entend par foie gras, le foie d’un canard ou d’une oie spécialement engraissé par gavage. »
      ( Article L654-27-1 du Code rural et de la pêche maritime )

  2. Déjà que je n’ai plus le droit de prendre l’Avion, ni d’aller au ciné, ni au restau, ni même d’aller me jeter une pression à la terrasse d’un bistrot, et tout ça dans l’indifférence générale… en plus de ça certains zécolos viennent me la foutre, la pression, avec leurs histoires de sapins.
    Et comme je m’y attendais, voilà que maintenant ils voudraient m’interdire le foie gras. Et demain de chasser la bécasse et la dinde, je vous jure y’a des marrons qui se perdent. Qu’ils défendent les huîtres et les homards tant qu’ils veulent, j’en ai rien à foot, mais pour moi le foie gras c’est sacré, quand j’étais petit c’était moi qui tournait la manivelle. Mais bien sûr les gens des villes ne comprendront pas, misère misère. En attendant le foie gras c’est à damner un curé. Que dis-je, un végan. C’est tellement bon que ça devrait être interdit. 🙂 🙂 🙂

    1. Je ne sais pas vous, mais tout ça me donne envie de commander un gros 4×4 au Père Noël. Pour faire des burns dans les bois, juste pour éviter le burn-out, misère misère ! Du coup, je cette ânée je vais me gaver de foie gras, na !

  3. Il y a le foie gras et le caviar « pour tous », dit LE MONDE ! Extraits : « La dégustation commence à 98 euros pour 30 grammes de caviar Baerii, l’espèce d’esturgeon le moins cher des caviars français. Encore un petit creux ? Optez pour les 500 grammes de Beluga, facturés… 5 200 euros – oui, un peu plus de trois smics. Les précieuses billes sont dans le mascarpone sur une mini-pizza à partager (88 euros) ou posées sur une belle pomme de terre (98 euros). On peut aussi goûter le caviar directement à la cuillère comme le propose le fondateur de Caviar à Neuvic. Il a obtenu l’une des premières labellisations bio pour du caviar français. Après la démocratisation, le bio est peut-être le futur grand chantier de ce produit hors norme. »

    LE MONDE se fout de la gueule du prolo, « si tu n’as pas de caviar bio au réveillon, tu as raté toute ton année ». Je conseille plutôt un caviar d’aubergines…

    1. Le caviar, perso j’aime pas. J’en ai goûté une seule fois, beurk !!! Des goûts et des couleurs on ne discute pas. Par contre le foie gras… ah nom de Dieu que c’est trop bon ! Pour ceux qui aiment les aubergines, je conseille le foie gras frais sur aubergine fondante, parfumé aux raisins et noisettes. Temps de préparation : 15 minutes. Temps de cuisson : 40 minutes.

  4. “Moi je vais vous dire, si être Français c’est ne plus avoir de sapin de Noël, c’est ne plus manger de foie gras, c’est ne plus avoir la chance d’élire Miss France et de voir des filles belles et intelligentes une fois par an et ne plus avoir le tour de France…”, a déclaré Valérie Pécresse le 12 décembre sur France 3 . Elle faisait ainsi un tir groupé qui amalgamait toutes les critiques régulièrement faites aux élus EELV. Selon la présidente de la région Île-de-France, il en va, ni plus ni moins, de l’identité française.

    Comme quoi le type au béret avec la baguette ente les mains, c’est pas réservé aux hommes.

    1. Ben que voulez-vous, si au lieu de passer leur temps à déconner les zécolos s’occupaient de sujets bien plus graves, alors Valérie devraient trouver autre chose pour se démarquer. En attendant, elle serait bien bête de ne pas en profiter.

  5. Christian Razeau

    Notre Ministre de l’agriculture, Julien de Normandie, dans notre Gouvernement Macron, vient de confirmer sur la chaine LCP le 16 décembre, qu’il mangera du foie gras pour les fêtes de fin d’année. Entre le bien être animalier et les traditions françaises de l’agriculture, il préfère les traditions y compris celle lamentable du gavage forcée !
    A celles et ceux, qui pensent que tous les êtres vivants et sensibles doivent voir leurs conditions de vie améliorées, le message est passé.
    Vous comprendrez pourquoi les Associations de protection animalière demande un « Secretariat à la protection animale » ou un « Défenseur des droits des animaux » indépendant du Ministère de l’Agriculture.

Les commentaires sont fermés.