Corinne Lepage doit se remettre en cause

LE MONDE* lui donne la parole, que vaut la parole de Corinne Lepage ? Normalement quelque chose puisqu’elle a prétendu à la présidentielle française. En fait peu de choses au niveau écologique puisqu’elle n’a pas voulu concourir dans la primaire des écolos. Pourtant Corinne semble désirer maintenant, « construire une alliance politique, fondée sur la base et non sur le sommet ». Trop tard, Corinne, tu es sortie du jeu politique !

Quel est au fond son point de vue ? Si on en croit son billet « Les écologistes doivent se remettre en cause », Maître Corinne Lepage ne sait plus très bien de quoi elle parle. Elle se propose de marier l’économie et l’écologie, avec une préférence marquée pour l’économie. On en reste donc au fumeux développement durable qui est un habillage douteux de la croissance économique. On attend toujours des exemples concrets, Corinne reste évasive. Plutôt que de s’attaquer au comportement des élus écolos actuels, Corinne ferait mieux de nous expliquer ce que veut dire « nouvelles technologies vertueuses », « sortir du nucléaire », mettre en place une « économie circulaire » ou « approche éthique de l’économie de marché ».

Le problème majeur de Corinne Lepage est idéologique. Elle ne réussit pas à se différencier du libéralisme économique, faisant confiance a priori aux entreprises en général et au tissu des PME-PMI en particulier. Comme si l’essentiel n’était pas dans ce qu’on produit, avec quoi et pour qui ! Le problème-clé n’est pas l’ambition politique de tel ou tel Vert EELV, mais la question énergétique qui induit une décroissance. Celle-ci sera subie et brutale, ou volontaire et maîtrisée. Là est le cœur de problème. Corinne Lepage n’en a pas conscience. Ni d’ailleurs les socialistes au pouvoir !

* LE MONDE du 17 août 2012, Les écologistes doivent se remettre en cause

Partagez ...