Démographie Responsable, à connaître

« Démographie Responsable », une association malthusienne à soutenir. Voici son dernier bulletin d’information.

association d’intérêt général : Démographie Responsable bénéficie désormais du statut d’organisme d’intérêt général avec les avantages fiscaux qui lui sont associés. Donc, les sommes (dons et adhésions) versées à Démographie Responsable au cours de l’année 2021 pourront être déclarées au titre des « dons  à certains organismes d’intérêt général »  dans votre déclaration de 2022. Les services fiscaux se chargeront alors de déduire 66% de ces versements du montant de vos impôts.

le Pacte Démographique : François Bayrou, Haut-commissaire au plan, a récemment proposé un pacte démographique censé participer à la défense de notre modèle social. Il suggère pour cela de relancer la natalité via des aides sociales et via une politique plus favorable à l’immigration. Démographie Responsable a réagi rapidement par un communiqué publié sur notre site ainsi que sur Facebook.  Ce communiqué a également envoyé individuellement à l’ensemble des parlementaires (577 députés et 348 sénateurs).

Report du Festival Climat de Strasbourg : Nous devions participer au Festival Climat de Strasbourg les 4, 5 et 6 juin prochains. Hélas, les dernières restrictions sanitaires ne permettront pas la tenue de cette manifestation. Il est pour l’instant envisagé un report les 2 et 3 octobre. Nous vous tiendrons au courant, a priori, nous aurions un petit stand et animerions une table ronde.

– Publications de nos adhérents

Pierre Jouventin, éthologue et également membre d’honneur de Démographie Responsable vient de publier l’ouvrage  « Le loup, ce mal-aimé qui nous ressemble ». Voici ce que nous en dit l’auteur : « Ce n’est pas seulement un livre sur le loup mais sur le chien et surtout l’homme qui ne sait pas réguler ses populations ! Je propose sous une forme grand-public une nouvelle théorie anthropologique : l’homme n’est pas aussi proche génétiquement du loup que du chimpanzé, mais il en est plus proche par convergence adaptative. Il a longtemps occupé la même niche écologique de chasseur coopératif de gros gibier, ce qui explique nos particularités uniques dans notre famille de primate-prédateur. Il s’en est émancipé il y a 10 000 ans grâce à l’agriculture et l’élevage avec un succès fulgurant qui a permis la surexploitation des ressources et la surpopulation »

Michel Sourrouille, créateur et rédacteur du site Biosphère, le point de vue des écologistes), dans lntexte Faire face à l’explosion démographique  détaille les contraintes et blocages générés par l’explosion démographique et nous invite à agir vite à travers quatre axes principaux.

Bernard Lafon,  sous le titre Les violences faites à la Terre  et sous la forme d’une tragédie en V actes, décrit l’aventure humaine et sa folie démographique.

Roland Pourtier, Géographe, spécialiste de l’Afrique et membre d’honneur de Démographie Responsable vient de publier le livre : Congo un fleuve à la puissance contrariée (éditions du CNRS). Évidemment la problématique démographique n’est pas oubliée parmi les grands déterminants de l’évolution des régions qui bordent ce fleuve.

Pour en savoir plus grâce à notre blog biosphere

3 octobre 2020, Appel… pour une démographie responsable

18 juin 2020, Démographie Responsable et immigrations

13 décembre 2016, Le point de vue de « Démographie Responsable »

3 septembre 2010, démographie responsable

Partagez ...

9 réflexions sur “Démographie Responsable, à connaître”

  1. Michel C, il est vrai que Malthus était un penseur libéral au sens philosophique du terme, c’est-à-dire faisant découler les comportements d’une prise de responsabilité individuelle. Il pensait certes que si on laissait faire la nature, la croissance démographique l’emportait sur les ressources alimentaires, mécanisme qui n’a jamais d’ailleurs été démenti par les faits. Mais contre ce mécanisme naturel, découlant de la prolixité de la fécondité humaine face aux rendements décroissants en agriculture, il proposait une maîtrise de la fécondité. Dire comme Karujido que Malthus partait d’un postulat, « la pauvreté est un fait naturel ». est donc un contre-sens.
    C’est assez symptomatique des anti-malthusiens, parler de Malthus sans l’avoir lu et encore moins compris. Malthus a écrit son essai sur la population pour sortir de la pauvreté, pas pour y rester. Il n’a pas été écouté, et encore moins de nos jours.

    1. Karujido (cité par Michel C) fait référence au premier jet de Malthus en 1798, un pamphlet très ironique : « Dans les villes, nous devrions ménager des rues étroites, entasser les hommes dans les maisons, et tant faire qu’enfin la peste revienne nous rendre visite… » Karujido reconnaît d’ailleurs que cette description est proche du monde dans lequel nous vivons aujourd’hui.
      Au fond la démarche de Karujido n’est pas faite pour analyser les messages de Malthus, mais pour déverser sa bile contre l’association « Démographie Responsable » qui « relit de manière névrotique, ou psychotique, tout les problèmes du monde à la surpopulation ».  C’est là aussi un procès d’intention, DR n’a jamais occulté le fait que les problèmes mondiaux sont complexes, mais l’association assume sa vocation, dire publiquement que la démographie joue AUSSI un rôle dans nos malheurs actuels et que nous nions médiatiquement cette évidence.

      1. Bien sûr… il faut avoir lu et compris Malthus. Les brouillons et les textes définitifs. Et si on ne comprend pas bien, si on a un doute, il faut absolument se le faire traduire par un malthusien. En fait c’est comme pour la Bible, qui mieux que les Témoins de Jéhovah pourraient nous la traduire comme il faut, hein ?
        Bien sûr… Karujigo n’est pas là pour analyser les messages de Malthus, mais pour déverser sa bile contre l’association «Démographie Responsable», et patati et patata, si vous le dites c’est que ce doit être vrai.
        Tout ce que vous voudrez, Rapporterre, tout ça je l’ai entendu mille fois. Ce n’est là qu’un dialogue de sourds.

  2. Depuis le temps que je ferraille ici, j’ai mon idée sur l’association Démographie Responsable.
    Je ne ferais pas le déplacement pour aller à une de leurs messes, mais si l’occasion se présente (on ne sait jamais) j’irais voir si mes impressions sont justes ou pas. Et j’en profiterais pour dire bonjour à Didier Barthès 😉
    Voici un article qui parle de Malthus et de Démographie Responsable. Les commentaires sont aussi intéressants que l’article, ils vont dans le sens de mes impressions. Son auteur (Karugido) dit avoir participé à une conférence, il répond à un membre de cette association.

    1. Le lien de cet article : Pensée d’un libéral – Thomas-Robert Malthus
      par Karugido (son site) jeudi 28 septembre 2017 , sur agoravox.fr
      agoravox.fr/actualites/societe/article/pensee-d-un-liberal-thomas-robert-197188

    2. Didier BARTHES

      Mais Michel C, ça fait des années que je vous invite à le faire et à venir sur nos salon (bien que nous ne fassions pas de « messes ») mais je ne sais toujours pas qui vous êtes.

    3. Pensée d’un libéral – Thomas-Robert Malthus
      par Karugido (son site) jeudi 28 septembre 2017 sur agoravox.fr

      Extrait :
      – « De nos jours certains groupes, soi-disant bien pensants, conseillent le travail de Malthus afin de « comprendre les enjeux de la surpopulation », alors même que cet auteur fait preuve d’une moralité plus que douteuse, d’un racisme de classe évident, d’une analyse spécifique de son époque et donc sans communes mesures avec la nôtre.
      C’est le cas par exemple, de l’association « démographie responsable » qui relit de manière névrotique, ou psychotique, tous les problèmes du monde à la surpopulation. Prenant un malin plaisir à ne pas analyser les choses dans son ensemble. Utilisant l’anthropophobie de certaines personnes en les réconfortants par l’hypocrisie de sa communication pseudo-philanthropique.
      Encore une fois, l’enfer est pavé de bonnes intentions.»

      1. Si au lieu de critiquer sans avoir jamais rencontré les membres de DR, Karugido veut bien lever son anonymat, nous discuterons avec lui comme nous discutons avec tous Mais écrire cela sans connaître l’association n’est pas honnête.
        Comme il n »est pas honnête de reprocher à DR de s’occuper exclusivement de ce sujet, alors que c’est justement son objet de parler de ça et de regrouper des gens autour de cette idée et même des gens qui sur d’autres points peuvent avoir des analyses différentes.
        Autant critiquer une association de défense d’une espèce animale pour ne pas s’occuper des autres.
        Il est au contraire très important qu’à côté des militantismes généraux il existe des militantismes spécialisés. Ajoutons que c’est d’autant plus injuste qu’en pratique, la majorités des militants de DR (et moi aussi) sont impliqués dans d’autres militantismes liés à l’écologie.

        1. Didier Barthès.
          Karugido dit être aller écouter une de vos conférences. Maintenant je ne sais pas s’il est intervenu, ça il faudrait le lui demander. Sur cet article il répond aux commentateurs, dont un certain Abou Antoun (pas convainquant du tout !) qui se dit membre de Démographie Responsable.
          Ces échanges me confortent dans cette conviction : il ne peut pas y avoir de débat sur ce sujet. Tout malthusien qui se respecte ne supporte pas qu’on puisse critiquer Malthus, le (sur)nombre est à la base de tous nos problèmes point barre !
          D’autre part, en quoi l’anonymat de Karugido pose t-il problème ? Si par hasard je venais à une de ces conférences, faudrait-il que je présente mes papiers d’identité pour poser une question, ou pour seulement entrer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *