départementales et régionales, le vide

La presque totalité du corps électoral ne sais pas à quoi sert un conseil départemental, encore moins un conseil régional. L’ignorance est politiquement voulue, médias et partis ont transformé des élections locales en enjeu national, pour ou contre Macron, ou Marine, le reste importe peu. Comme quoi, de votes en abstentions, on confirme amplement l’adage : « Élections, piège à cons ».

Prenons l’exemple des engagements du Rassemblement National pour la Nouvelle Aquitaine. Les deux premiers points sont classiques de la part d’un parti replié sur l’hexagone : « Lutter contre l’immigration massive » et « rétablir la sécurité ». Le troisième et le quatrième point sont ruralistes : « désenclaver les territoires » et « favoriser le localisme ». Le cinquième et dernier montre le peu de cas que l’ex Front national porte à l’urgence écologique :

5. Stopper l’écologie punitive : L’éolien est une aberration économique et écologique. Nous l’arrêterons. Je (Edwige Diaz) valoriserai le travail des agriculteurs qui nous nourrissent et je rejetterai l’idéologie qui les fait passer pour des pollueurs sans scrupules. Contrairement à mes adverses (sic), je n’appliquerai pas la future écotaxe sur les transports routiers parce que je protégerai le pouvoir d’achat des Néo-Aquitains (point final)

Pas besoin d’en dire plus, on a tout compris, il ne reste plus qu’à pleurer (de rire).

NB : en novembre 2019 pour les municipales, on a été un peu plus disert, tous les partis ou presque étaient écolos !

Partagez ...

2 réflexions sur “départementales et régionales, le vide”

  1. Esprit critique

    Bel exemple des «engagements» du Rassemblement National pour la Nouvelle Aquitaine. Les deux premiers points sont effectivement classiques, pas que du côté du RN, l’immigration et la sécurité. Qui comme on sait… sont étroitement liés et représentent le principal problème du pays. Et donc des départements et des régions. Quant à l’écologie, on l’a déjà dit, elle ne vient là que pour faire joli.

    Mais que vient faire le thème de la sécurité dans la campagne ?
    – « La sécurité n’est pourtant pas une compétence des conseils régionaux. La région est même le seul échelon parmi les collectivités locales à n’avoir aucune compétence en la matière, comme l’indique clairement ce tableau disponible sur le site du ministère de la Cohésion des territoires. [lien dans l’article] »

    https://www.francetvinfo.fr/elections/regionales/elections-regionales-2021-mais-que-vient-faire-le-theme-de-la-securite-dans-la-campagne_4641297.html

  2. Départementales et régionales… mais de quoi parle t-on ?
    Par contre le vide, ah ça oui ça me parle !
    On dit que la la nature a horreur du vide. Et on dit qu’il faut faire le vide pour faire le plein.
    Mais de quoi le vide est-il plein ?
    – « je suis un trou, mais un trou pensant. Ça va mieux en le disant, n’est-ce pas ? […]
    L’essentiel est de nous débarrasser du principe de non-contradiction, en posant qu’on peut à la fois penser au trou et au non-trou, voire au trou dans le trou. C’est-à-dire au trou percé. »
    ( Jean-Baptiste Botul. DU TROU AU TOUT )

Les commentaires sont fermés.