Des éléphants ou des hommes, qui choisir ?

Il est plus que probable que si les effectifs de la population humaine ne sont pas réduits dans des proportions importantes, la vie sauvage disparaîtra complètement de la surface de la Terre et les humains s’entre-tuerons dans leurs territoires faits de béton et de goudrons. Prenons l’exemple des éléphants.

Le Monde avec AFP : La population d’éléphants au Zimbabwe augmente de 5 % par an. 60 personnes ont été tuées par des éléphants depuis le début de l’année 2022. « Dans certaines zones, les éléphants se déplacent en vastes troupeaux. Ils ont tout dévoré dans les champs et se rendent maintenant dans les propriétés, obligeant les habitants à riposter, et par là même à blesser des éléphants qui deviennent agressifs et incontrôlables », a écrit le porte-parole du gouvernement. « Le problème du conflit entre l’homme et la faune sauvage est devenu très sensible. Alors que les éléphants se sont mis à errer hors des réserves, il est probable qu’il y ait un désastre si leur population n’est pas réduite », estime le gestionnaire des parcs et de la faune sauvage du Zimbabwe. « La menace va probablement augmenter pendant la saison sèche, quand les troupeaux vont se déplacer à la recherche d’eau et de nourriture, des rangers ont été déployés pour éliminer les éléphants les plus dangereux. »

Commentaires

Gambetta : De combien la population d’éléphants s’est-elle fait amputée par l’homme en un siècle. Les humains, c’est la seule espèce qui continue de croître au détriment de TOUTES les autres, de surcroît avec un appétit toujours plus insatiable et vorace. Toutes ces réserves , ces “protections “ n’existent que pour se donner bonne conscience. Protéger vraiment la nature, la biodiversité serait de remettre drastiquement en cause notre mode vie et ne plus faire d’enfants pendant des décennies. Irréaliste, donc condamnés nous sommes plus ou moins à petit feu, mais les guerres et épidémies sont bien parties pour abréger les souffrances humaines.

-Alazon- : Des éléphants plutôt que des hommes. L’écologisme est un antihumanisme.

Fchloe : Certainement pas, Alazon. L’homme est une espèce parmi d’autres. Elle se croit à part ou au dessus des autres et c’est une funeste erreur. Vous le verrez bientôt ! Vous le voyez déjà !

Michel SOURROUILLE : Si la population humaine diminuait dans les mêmes proportions que les éléphants de savanes, nous serions quand même un peu plus de 3 milliards au lieu de 8 milliards en ce moment. Si la population humaine diminuait de 86 % comme les éléphants des forêts, nous serions encore plus de un milliard, soit la population mondiale en 1800 ! Evolution exponentielle de la population humaine, extinction accélérée de la biodiversité. Au secours Malthus, les humains sont devenus fous !

K1 : Et pendant ce temps on finance médecins sans frontières et médecins du monde pour sauver des membres de familles excessivement nombreuses. Plutôt que de stériliser au delà de 2.

Pour en savoir plus grâce à notre blog biosphere

– On estime qu’avant la colonisation européenne, 20 millions d’éléphants vivaient en Afrique. Ce qui signifie qu’il ne subsiste plus aujourd’hui que 2 % des populations d’autrefois. Et l’effondrement des populations est similaire pour la plupart des autres espèces de mammifères (lions, guépards, tigres, rhinocéros, gorilles…). Qui dit expansion humaine dit extermination de la faune sauvage…

– Que diraient les éleveurs des montagnes françaises si, au lieu de loups, ils étaient confrontés à des troupeaux d’éléphants ! Le Botswana n’a levé que le 22 mai 2019 l’interdiction de chasser l’éléphant sur son territoire, 135 000 individus qui se déplacent librement. En France il n’y a que 430 loups. J’en arrive à me demander si les Français ne mangent pas trop de viande, à moins qu’ils ne soient trop nombreux, 67 millions de parasites de la chaîne alimentaire…

– Un berger français s’exclame : « On élève des brebis, pas des loups. On n’a pas signé pour faire des croquettes fraîches. » Un loup rétorque : « Mieux vaut des croquettes fraîches de brebis qu’un Big Mac de chez McDonald’s »…

– Un ingénieur de 26 ans vivant à Darwin (Australie) a été attrapé et emporté par un crocodile… Il s’est baigné dans une zone réservée aux crocodiles, qui ne savent pas lire les pancartes interdisant de manger des hommes…

– Nous, Lions de Tanzanie, déclarons : à qui appartiennent les terres ? Toutes les terres nous appartiennent, nous les animaux. Nous les partageons avec toutes les autres créatures, nous aimons nous coucher dans l’herbe et savourer le temps qui passe. Qu’il nous semble lointain le temps béni où nous partagions la savane avec beaucoup de Gnous et très peu de Maasaïs…

Lire, Éléphants en surnombre, des humains de trop (août 2021)

Lire, Surpopulation humaine, éléphants sur la fin (mars 2021)

Lire, Loups en France ou troupeaux d’éléphants ? (mai 2019)

Lire, Trop d’humains, pas assez d’éléphants et de vie sauvage (mars 2015)

Partagez ...

23 réflexions sur “Des éléphants ou des hommes, qui choisir ?”

  1. the method of the Duterte is the best

    « Des éléphants plutôt que des hommes. L’écologisme est un antihumanisme. »
    Il ne faut souhaiter ni disparition de l’ éléphant ni celle de l’ homme , encore que seule la seconde espèce est vraiment nuisible par sa prolifération excessive et sa propension à tout s’ approprier au détriment des autres espèces
    L’ humanisme de jadis , se réfèrait à l’ antiquité tandis que l’ actuel est une doctrine de pleurnichards gauchistes à faux nez (spécialité de ces malades mentaux) qui poussent des cris d’ orfraie et crient de fausse indignation dès qu’ on malmène un peu le pov bipède .

    1. Misery, misery !

      En tant que mouvement d’idées, ou idéologie, l’humanisme a évidemment son histoire. Le mot aussi. Le terme “humanisme“ est devenu un fourre-tout et sa critique une mode. C’est ainsi que sont nés l’antihumanisme (en 1936) et tout récemment le post-humanisme et le transhumanisme. Je ne pense pas que l’homme pourra s’élever avec ça. Surtout quand je vois le niveau de nos philosophes et autres penseurs actuels.

  2. Bêêêhhh !!!

    – Un berger français s’exclame : « On élève des brebis, pas des loups. On n’a pas signé pour faire des croquettes fraîches. » Un loup rétorque : « Mieux vaut des croquettes fraîches de brebis qu’un Big Mac de chez McDonald’s »…

    Ce pauvre loup se perd les chèvres. S’il préfère croquer les brebis bien fraîches et bien tendres de ce pauvre berger, c’est que lui aussi il a un grave problème. Parce que s’il aimait vraiment l’authentique, le naturel, alors il devrait préférer les croquettes de cerfs ou de chamois, voire de lièvres. Mais là c’est sûr il faut courir vite. Serait-il pas devenu un peu flemmard et/ou dégénéré, par hasard, ce loup ?

  3. Des bisons ou des hommes, qui choisir ?
    Ou alors, des bisons ou des éléphants qui choisir ?
    C’est gros ça aussi, hein ? Je parle des bisons. Pour ne parler seulement que de ceux d’Amérique, on estime leur nombre entre 50 à 70 millions avant la colonisation.
    Vers la fin du 19ème siècle il n’en restait plus qu’environ 400. Tout le monde a entendu parler de Buffalo Bill. Aujourd’hui ils sont 500.000. Je parle des bisons !

    1. C’est peut-être à cause de la baisse de la population d’Américains… ou alors par manque de munitions, eh va savoir… 🙂
      Certes 500.000 ça pèse moins que 50 millions. Mais c’est toujours mieux que rien, non ? Certes aussi, dans ces 500.000 il y a les bisons d’élevage. Qui sont bien plus nombreux que les sauvages, chez les humains c’est pareil. Selon les spécialistes l’écrasante majorité de ces bisons possèderait des gênes de bœufs. Et seuls 12.000 à 15.000 seraient de «pur sang»… et après tout je veux bien les croire.
      C’est peut-être la même chose de nos sangliers, eh va savoir… En attendant, pour moi et pour beaucoup, je suppose, un «bâtard» reste aussi beau qu’un «pur sang». Cela vaut pour les bisons, les sangliers ou autres.

  4. Esprit critique

    – « Alazon : Des éléphants plutôt que des hommes. L’écologisme est un antihumanisme.»
    Oui, si on parle seulement de cet écologisme là. Celui qui agite le sinistre Watson et sa bande de désemparés, pour qui les baleines valent plus que les hommes. Misère misère !

    – « Fchloe : Certainement pas, Alazon. L’homme est une espèce parmi d’autres. Elle se croit à part ou au dessus des autres et c’est une funeste erreur. [etc.] » ( )
    On peut toujours penser et dire ça, en attendant l’homme est le seul animal à savoir se servir d’un fusil. Et le seul aussi à se soucier à ce point du reste du vivant.

  5. Esprit critique

    Quand on énonce quelque chose sous forme de postulat, mieux vaut éviter l’absurde.
    Quand on commence par « Il est plus que probable que si les effectifs de la population humaine ne sont pas réduits dans des proportions importantes, la vie sauvage disparaîtra complètement de la surface de la Terre [etc.] » on prend le risque que son message ne soit même pas entendu. Tout bonnement, ou tout connement, parce qu’il est ridicule de croire que l’homme pourrait faire disparaître toute forme de vie sur Terre. Ce serait se prendre pour ce que nous ne sommes pas, des dieux. D’autre part la vie sauvage ne se limite pas aux éléphants. Les criquets, les rats aussi en font partie, et ils ne sont certainement pas en danger d’extinction.

    1. Parti d'en rire

      C’est dommage, parce que le titre à lui seul suffisait à donner matière à réflexion.
      Qui choisir ? C’est marrant, ou navrant, c’est comme ça vous arrange, sur ce coup vous n’avez même pas à choisir (vous pouvez même prendre les deux et en même temps), que cette question revienne systématiquement sur le tapis.
      Et pour tout et n’importe quoi. Marine ou Manu ? La Peste ou le Choléra ? Le Capitalisme ou le Communisme ? Les khmers verts ou les kmhers rouges ? etc. etc.
      C’est tout comme le POUR ou CONTRE. C’est tout con, c’est binaire.
      Des éléphants ou des hommes, qui choisir ? PILE ou FACE ?
      Celui des braconniers ou celui de Malthus, lequel choisir ?
      Choisis ton camp camarade ! N’importe quoi !

      1. Par ailleurs, il faut savoir que le Japon est plus petit que le Royaume Uni et que le Japon a le double de population que le Royaume Uni sur une île plus petite ! A noter que le Japon dispose de moins de terres constructibles et agraires que le Royaume Uni parce que le pays est très montagneux !! Alors c’est complétement idiot de relancer la natalité au Japon ! Il faudrait que ce pays redescende entre 30 à 40 millions maximum avant de stabiliser le taux de fécondité à 2,1 enfants par femme !

        Toutefois on peut se poser la question pourquoi Elon Musk veut relancer la natalité au Japon ? Aurait il besoin de chair à cannons pour lutter contre les chinois ? A part pour déclarer la guerre aux chinois, je ne vois absolument pas d’autres motivations de son intervention !

    2. Ouais mais bon, il n’est pas acceptable que les éléphants, les lions, les girafes et bien d’autres disparaissent parce que les rats et les criquets se reproduisent toujours bien ! Car serait la Terre qu’avec que des humains que des rats et que des criquets ?

      Parce que dans l’absurde on a le très célèbre Elon Musk qui déclare  »“Au risque d’énoncer une évidence, à moins que quelque chose permette qu’il y ait plus de naissances que de morts, le Japon disparaîtra. Et ce serait une grande perte pour le monde” voir article Japon : l’appel au sursaut démographique d’Elon Musk. Ce zozo oublie de rappeler que le Japon s’est très bien accommodé d’une population de 26 millions d’hbts entre 1741 et 1846. Or en 2022 la population est 126 millions d’hbts soit 100 millions de plus par rapport au 18 ème siècle, bref le Japon est bien loin de disparaître !

      1. N'importe quoi !

        Si encore tu nous parlais des macaques japonais… Mais là je ne vois pas bien le rapport entre les éléphants et le Japon. Mais bon, comme tout est lié, il doit bien y en avoir un.

      2. L’article ne porte pas QUE sur les éléphants mais aussi sur la population HUMAINE ! D’ailleurs bien d’autres animaux sont cités dans l’article ! A noter aussi que le Japon à sa faune sauvage qui se réduit aussi ! De même qu’il y a des éléphants en Asie ! Or 7 terrien sur 10 vivent en Asie. Mais bon, le Japon est un bon exemple sur sur-bétonnisation et de réduction de la vie sauvage, car c’est ce que deviendra l’Afrique si la natalité continue d’exploser, disparition de la vie sauvage pour plus de population empilée dans des tours en béton ! L’Afrique suivra le même chemin que la Chine et le Japon…

      3. Désolé, l’article du MONDE parle essentiellement des éléphants, du Zimbabwe, et des 60 personnes tuées. Et c’est bien sûr Biosphère qui saute sur l’occasion pour nous parler du Surnombre et nous faire de la pub pour son sacro-saint Pasteur, c’est de bonne guerre comme on dit.
        Dit en passant, 60 c’est rien comparé au nombre de morts à mettre sur le compte de la pauvreté, de l’accès à l’eau, à la nourriture, aux soins, etc. dans ce pays. Mais là encore, ON me dira que tout ça c’est à cause du Surnombre et patati et patata. C’est de bonne guerre comme on dit. Misère misère !

      4. Tu es comme Aurélien Barrau, avec cette histoire des méchants occidentaux qui ne veulent pas partager l’eau ! Tout ça est ridicule ! L’eau ne pas se partager puisqu’elle se consomme au niveau local ! Même si je divise mon nombre de douche par 2 les africains n’auront pas plus d’eau pour autant, puisqu’on ne transborde pas de l’eau de manière intercontinentale ! Au mieux, on peut transporter de l’eau minérale en bouteille, mais ce n’est pas ça qui va permettre d’offrir 40 litres d’eau par jour à chaque africain ! Et encore en envoyant des poids lourds et des citernes, j’imagine pas les quantités astronomiques de pétrole qu’il faudrait pour donner 40 litres d’eau par jour à chaque africain, avec des trajets de l’Europe vers l’Afrique, mais aussi toutes les routes pour diffuser l’eau sur toute la surface de l’Afrique !

      5. Ce n’est pas une question de méchants occidentaux, c’est tout simplement qu’en terme de logistique c’est impossible de partager l’eau dans de telles proportions ! Mais aussi en terme de pétrole en déplétions en plus de la pollution, ça ne serait même pas durable en plus !

      6. Parti d'en rire

        Ne te disperse pas, on parlera de l’eau et de son accès une autre fois. On parlera même des camions citernes si ça t’amuse. En attendant, aujourd’hui
        on parle des éléphants. C’est l’occasion d’avoir une petite pensée pour nos pauvres vieux éléphants du PS.

      7. De l’eau c’est Michel qui a commencé à en parler le premier ! Hein ! Comme à chaque fois on veut culpabiliser les français avec ça ! Dis plutôt que tu n’as aucun argument à opposer alors tu balais le sujet d’un revers de main ! Pas la peine de culpabiliser les français et européens avec soit disant de l’eau non partagée, car c’est de l’escroquerie intellectuelle ! Il n’y aura jamais de gros tuyaux d’eau de l’Europe vers l’Afrique, pas même pas 1000 ou 10000 ans, ça n’arrivera jamais ! Alors que les écolos arrêtent de me bassiner avec les douches que je prends ! Je ne fais qu’utiliser de réutiliser de l’eau qui circule dans la station d’épuration de ma ville !

      8. N'importe quoi !

        Je n’ai pas d’arguments ??? Elle est bien bonne celle là !!!
        Tu veux comparer ta consommation d’eau avec celle d’un éléphant ?

      9. Alors c’est quoi ton programme pour partager l’eau avec Afrique ? Vas y raconte nous comment procéder techniquement ?

      10. N'IMPORTE QUOI !

        Mais pourquoi tu insistes avec la flotte, t’en as pas assez pour ton Ricard ou quoi ? Et qui te parle de partager celle de la Seine ou de la Garonne avec les Africains ? Décidément tu es drôle de zozo !

      11. Bon voilà c’est prouvé une nouvelle fois ! Tu n’as aucun argument parce qu’il t’est impossible d’en avoir ! Les gauchistes nous bassinent avec le partage de l’eau avec les méchants européens qui ne veulent pas partager pour nous faire culpabiliser alors qu’en réalité c’est techniquement impossible de la partager. Si les africains veulent de l’eau ben qu’il faut bâtisse des stations d’épuration d’eau, voir des usines de désalinisation de l’eau de mer.

  6. Plus la population va augmenter en Afrique et plus les espèces sauvages vont disparaître, l’effet est mécanique ! Les doctrines natalistes des religions monothéistes auront produit leurs ravages partout sur le globe. Alors sont elles vraiment des religions de paix ? Pour un début de réponse, on peut constater qu’elles ont déclaré la guerre à la nature et aux espèces sauvages ! Les religions monothéistes auront dévitalisé la Terre par le dogme de la croissance parasitaire humaine. D’ailleurs les animaux ne suffisent plus pour nourrir les parasites alors on en vient à extraire le sous-sol pour pouvoir se nourrir de lombrics, les insectes aussi passeront à la casserole pour obtenir les protéines nécessaires aux remplissages de ventre, y compris chez Mac Do et Burger King. Lorsqu’il ne restera plus assez de poissons, d’animaux et d’insectes, alors l’anthropophagie restera le dernier recours, comme quoi le film Soleil vert est assez prédictif de l’avenir…

    1. – « Plus la population va augmenter en Afrique et plus les espèces sauvages vont disparaître, l’effet est mécanique ! »
      Tiens, je ne savais pas en plus et en même temps Champion de mécanique.
      Et pour ce qui est de l’anthropophagie, c’est vieux comme le monde. Melon et Melèche font de la mécanique, Melon place la vis et Melèche la rondelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.