Dylann Roof mérite-t-il la peine de mort ?

Dylann Roof avait froidement abattu neuf paroissiens noirs d’une église de Caroline du Sud en 2015. Une cour d’appel fédérale a confirmé le 25 août 2021 la condamnation à mort de l’Américain. « Aucun résumé clinique ni analyse juridique fouillée ne peut totalement rendre compte de l’atrocité de l’acte de Roof. Ses crimes le placent sous le coup de la sentence la plus sévère qu’une société juste puisse rendre », ont conclu les juges dans leur arrêt rendu à l’unanimité. Le jeune raciste avait déjà été condamné au début de 2017 à la peine de mort, il n’avait exprimé ni regrets ni excuses.

Le point de vue d’un écologiste sur la peine de mort va bien au-delà du droit des victimes contre celui des assassins. Il ne fait que constater un fait trivial : l’abolition de la peine de mort est voulue dans une société d’abondance qui croit que tout le monde doit être dorloté, y compris les criminels. Mais à cause  du manque d’énergie fossile et de la crise qui va s’ensuivre, cette abolition risque de tomber aux oubliettes. Comme l’écrivait Jean-Marc Jancovici  : « Entretenir une population en prison, c’est utiliser de la nourriture, des ressources et de l’énergie pour le bénéfice d’improductifs mis au ban de la société. Jusqu’à une époque somme toutes assez récente, on ne s’encombrait pas de ces bouches à nourrir : le sort commun de l’assassin était la mort dans des délais assez rapides. Il est évident que, en univers énergétiquement contraint, ces mauvais souvenirs risquent de redevenir d’actualité. »

En attendant les âges sombres, les commentaires sur lemonde.fr fleurissent, il faut bien passer le temps présent:

untel : Chez nous en France, il serait en hôpital psychiatrique. La fiche wiki US nous indique le résultat des six expertises psychiatriques : « psychose, paranoïa, délires, schizophrénie, autisme, distorsions cognitives, TOC, dépression, tendances suicidaires, phobie sociale, toxicomanie » (termes extraits des rapports).

Herlock_Sholmes : Je propose qu’il fasse à vie la récolte des champs de coton en hommage à ses victimes, ça ferait un bel exemple pour tous les suprémacistes blancs.

Pepef-le-Brun : Je suis contre la peine de mort mais finalement cette situation de moratoire voulue par Biden, où il reste entre la vie et la mort, est une condamnation peut-être encore pire que la certitude elle-même de la peine de mort, non ?

a.n.MB : Le problème des Américains, c’est qu’ils les exécutent au bout de x temps, donc ça aura coûté très cher au contribuable in fine. Les condamnés à mort coûtent un pognon de dingue, il y a eu des études là-dessus, ça se chiffre en millions de dollars.

Stephane M. : Non à la peine de mort, quelle que soit la gravité des actes commis. L’Église enseigne, à la lumière de l’Évangile, que “la peine de mort est une mesure inadmissible qui blesse la dignité personnelle” et elle s’engage de façon déterminée, en vue de son abolition partout dans le monde. » (Catéchisme de l’Église Catholique, article 2267)

Mètre des phynances : Si on est opposé à la peine de mort, cela signifie bien évidemment qu’on y est opposé même pour les criminels les plus odieux: je dirais même surtout pour les plus odieux, pour les moins pires on trouvera toujours quelques circonstances atténuantes qui leur permettront de sauver leur tête. Dans les dix dernières années de son application en France, elle a été requise quelques dizaines de fois sur plusieurs milliers de crimes jugés aux assises, prononcée une vingtaine de fois par les cours d’assises et au final appliquée seulement six fois. alors…

JJCL : Les commentaires de certains bien-pensants sont assez écœurants. Mes pensées vont d’abord aux victimes de ce tueur en série.

Pour en savoir plus grâce à notre blog biosphere :

20 mai 2018, peine de mort, partisans et abolitionnistes aux USA

12 novembre 32016, Peine de mort validée dans plusieurs États américains

1er juillet 2015, Débat sur la peine de mort : midazolam ou thiopental !?

17 mai 2014, La peine de mort, les termes du débat dans LE MONDE

Partagez ...

11 réflexions sur “Dylann Roof mérite-t-il la peine de mort ?”

  1. Esprit critique

    Que ceux qui s’offusquent de ce coûte au brave Citoyen un taulard nous disent ce qu’ils pensent du juteux business des prisons privées aux États-Unis.

    1. Ce qui se passe aux Usa, j’en ai rien à péter car tout simplement c’est le problème des américains, autrement dit quoi qu’on en pense, on ne peut pas changer la situation aux Usa, ce n’est pas à notre portée, notamment par un vote en France, bref il faut voter aux Usa pour changer les choses aux Usa, en l’occurrence ce n’est pas le problème des électeurs en France. En revanche, il est possible de changer les choses en France, à commencer par ne pas voter pour des partis qui bichonnent les taulards. En outre, la criminalité aux Usa ne nous affecte pas en France, mais la criminalité en France nous affecte nous français en France, alors que chacun s’occupe de gérer les problèmes à sa façon sur son territoire !

  2. – « l’abolition de la peine de mort est voulue dans une société d’abondance qui croit que tout le monde doit être dorloté, y compris les criminels. »
    Si mettre quelqu’un en prison jusqu’à la fin de ses jours c’est ça le dorloter, alors en suivant on peut raconter n’importe quoi. Comme ce que raconte Jancovici, qui oublie juste les travaux forcés, les galères etc. Maintenant si on commence par qualifier les assassins et les criminels d’improductifs (d’inutiles etc.) on met le doigt dans un sale engrenage. En enrichissant petit à petit la liste on en vient à éliminer tout «naturellement» tous ceux qui coûtent plus qu’ils ne produisent. Même assaisonnée de vert cette logique comptable me fait gerber.

    1. Cherche pas d’excuse en extrapolant sur d’autres improductifs; le fait qu’un taulard criminel est improductif est un fait objectif, donc oui en plus de ça ce sont les innocents en dehors des prisons qui doivent les prendre à charge en plus ! A aucun moment il n’a été mentionné d’éliminer les improductifs en général, mais de les insérer pour ceux là, du moins quand c’est possible, car ce n’est pas toujours le cas pour les personnes handicapées, mais ces dernières ne viennent pas semer la terreur sur les habitants. Mais un criminel, il faut faire couic couic à la guillotine et puis c’est tout ! Il ne récidivera plus ! Et ça fera aussi des exemples pour ne pas que d’autres individus franchissent le pas de la criminalité.

      1. Essaye un peu de faire marcher ce qui te sert de cerveau, au lieu de laisser parler tes tripes. Alors comme ça… un criminel… couic et puis c’est tout !
        TOUS les criminels ? Tous les auteurs de toutes sortes de crimes ?
        Sache entre autre que la peine de mort n’est pas dissuasive.

        1. « Sache entre autre que la peine de mort n’est pas dissuasive. »
          Ça reste à voir ! Ça ne dissuade peut-être pas tout le monde, mais ça doit en dissuader quand même ! Il faut être plus nuancé sur la question !
          Dans tous les cas, avec la tête de décollée, il n’y a plus de récidive possible ! Ça évite à ce que d’autres innocents se fassent tuer par le même criminel.
          Enfin, avec des criminels en moins à prendre à charge, ça allègera la note fiscale !

  3. Je suis favorable au rétablissement de la peine de mort. Parce que l’abolition de la peine de morts des criminels a été le rétablissement de la mort pour les innocents, tout simplement parce qu’ils récidivent facilement dès la sortie de prison.

    En outre, l’abolition de la peine de mort n’est plus justifiée; car à l’époque l’excuse était de dire qu’il y avait des erreurs judiciaires et qu’il fallait éviter de condamner à tort des innocents. MAIS aujourd’hui, entre les tests Adn, les empreintes; les caméras et le traçage par les téléphones portables, ces erreurs ont considérablement diminué et proche du nul. D’autant que d’autres tests ont vu le jour ou alors ont été perfectionnés afin de procéder aux analyses. Bref cette excuse d’accuser à tort un innocent ne tient plus la route ! A partir du moment où l’on sait à 100% qu’il n’y a plus de doute possible alors il faut condamner à mort les criminels

  4. Ce que dit Jancovici, je le disais bien avant lui ! Et oui ça coûte très cher d’entretenir des gens en prison ! Et ça va devenir de plus en plus cher avec la déplétion des énergies fossiles. De toute façon, les coûts de détention sont déjà insoutenables, depuis plusieurs décennies, pour la collectivité de contribuables. Ça coûte en moyenne 8 000 euros / mois pour chaque détenu ! Évidemment, d’autres vont dire que c’est moins que ça, mais en réalité ça dépend ce que l’on incorpore OU PAS dans le prix ! D’abord 1/ pour occuper 1 poste de gardien de prison il faut au minimum embaucher 6 individus ! En effet dans une semaine il y a 24 h x 7 = 168 h de gardiennage à couvrir en sachant que chaque gardien travaille 35 h, alors 168 /35 = 4,8 individus pour couvrir la semaine. Mais entre jours de repos, congés payés et arrêts maladie, il faut remplacer, donc on est au-delà de 4,8, et on parvient à 6 minimum pour pouvoir couvrir le gardiennage à l’année.

    1. 2/ Ensuite viennent les repas des prisonniers au quotidien, voir du personnel.
      3/ Ensuite, viennent les soins médicaux, les médicaments et visites médicales des prisonniers alors qu’ils n’apportent aucune contribution
      4/ Ensuite viennent la construction et l’entretien des locaux pour loger les prisonniers
      5/ Ensuite, les énergies utilisées pour faire fonctionner les prisons, électricité et gaz
      6/ Ensuite la consommation de l’eau
      7/ Ensuite le coûts de l’enquête pour aboutir au coupable
      8/ Ensuite, le coût de captivité pour arrêter le coupable
      9/ Ensuite, les frais de justice et tribunaux. En outre bien souvent les détenus ont bénéficié de l’aide juridictionnelle
      10/ Ensuite, l’achat des vêtements, de chaussures et d’armes pour les gardiens de prison

    2. 11/ Ensuite financement d’assistantes sociales qui préparent la sortie et la réinsertion de ces prisonniers (enfin réinsertion est un bien grand mot, car ça aboutit plus souvent à la récidive, ce ne sont pas des secondes chances qu’ils obtiennent, mais des 10,20, 50 et voir a-delà de chance qu’on leurs financent)

      Évidemment, nos politiciens, le plus souvent de gauche, ne vont pas incorporer certains de ces coûts pour que la note finale paraisse moins grosse à présenter aux électeurs contribuables… A présent ça vous explique pourquoi beaucoup de détenus ont des peines plus légères qu’il ne devrait avoir, et même les peines allégées ils ne les accomplissent pas jusqu’au bout ! Ça coûte trop cher de mettre en détention.

  5. « Vous allez le regretter toute votre vie. » Le chef yakuza Satoru Nomura n’a pas décoléré à l’annonce, le 25 août 2021, de sa condamnation à mort par le tribunal Japonais. Son groupe s’était attaqué à des citoyens, il a été classé comme organisation criminelle dangereuse spéciale en vertu de la loi sur le crime organisé. « Des citoyens ordinaires sont devenus des cibles. Il y a donc eu à plusieurs reprises une menace directe pour la société », a estimé l’accusation.
    Le Japon est-il encore une démocratie pour avoir conservé la peine de mort  dans son échelle de sanction ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *