flinguons l’EPR

L’Elysée a annoncé le 29 janvier au soir la construction en France d’un nouveau réacteur EPR, à Penly (Seine-Maritime).

Commentaire du réseau sortir du nucléaire : « En quelques années, les énergies renouvelables ont créé 250 000 emplois en Allemagne, chiffre en augmentation continuelle. A titre de comparaison, après 50 ans d’investissements massifs, le nucléaire emploie moins de 100 000 personnes en France. Le nucléaire est une industrie du siècle passé, dangereuse et archaïque, chère et polluante. L’avenir est aux économies d’énergie… »

Commentaire du pôle écologique du PS : « Le premier EPR, qui devait servir de prototype, n’est pas achevé ; le système électrique de notre pays exporte déjà massivement de l’électricité. Il n’a nul besoin d’une centrale nucléaire en plus ; le groupe nucléaire Areva demande à l’Etat 3 milliards d’euros pour financer son activité… »

Commentaire de biosphere : «  Pour un chiffre d’affaires de 13,2 milliards d’euros, Areva besoin de 2,7 milliards pour boucler son budget 2009 et le groupe finlandais  TVO se dit prêt à réclamer 2,4 milliards de pénalités pour les retards dans la construction de l’EPR (LeMonde du 31 janvier 2009) ; moi, si j’étais Sarkozy, je ne mettrais pas un sou dans une filière nucléaire qui coûte cher, qui ne procure pas d’emplois durables et qui exacerbe le goût des Français de consommer toujours plus d’électricité pour s’acheter des écrans plats ; n’oublions pas que toute activité humaine est aussi une destruction de ressources naturelles… »

Partagez ...

1 réflexion sur “flinguons l’EPR”

  1. Ca me gène beaucoup de mettre un commentaire du groupe du PS qui donne à penser que cette formation politique est contre le nucléaire ! Pas du tout, tout ce beau monde est pour, même pour l’EPR pourvu que ce soit plus tard, lorsque la gestion du pouvoir sera revenue !
    Bingo, voilà ce que c’est de mélanger la politique et la vie.
    Pour info, si AREVA est bien dans le coup, c’est EDF et GDF-Suez qui tirent les marrons du feu, et c’est nous qui paieront ces gigantesques investissements qui produisent des déchets qui vont empoisonner la vie de nos enfants.
    Le problème, c’est qu’aucune formation politique à l’exception de NPA et des Verts n’est contre le nucléaire, sauf que la majorité des français aimeraient recourir à une énergie plus respectueuse de l’environnement et des coûts financiers.
    Mais bon… tant que nous croirons que le progrès technique nous apporte le bonheur !
    MAZKAREVITCH

Les commentaires sont fermés.