François Hollande prévoit la catastrophe

«  Le réchauffement climatique sera bien supérieur à 2 degrés Celsius d’ici à la fin du siècle. Il pourrait dépasser 3,5 degrés, voire atteindre 5 degrés. Les catastrophes naturelles, les tempêtes, les sécheresses s‘ajoutent à la dégradation irréversible de la biodiversité. Les plans de sortie de la crise du Covid doivent devenir des plans de sortie de l’économie carbonée. Il ne s’agit rien de moins que de diminuer les gaz à effet de serre de plus de 7 % par an, de 2020 jusqu’à 2030…Elu président en 2012, je n’avais pas pris alors la mesure de l’ampleur et de la rapidité de la dégradation climatique. »

C’est le constat actuel de François Hollande qui a pourtant régné entre 2012 et 2017 et organisé en décembre 2015 à Paris la COP21 sur le climat. Il livre ici son propre cheminement et parle même de conversion. A ce nouveau converti aux réalités biophysiques, voici quelques commentaires sur le monde.fr, pas très tendres envers lui :

Argonne : « Élu président en 2012, je n’avais pas pris alors la mesure de l’ampleur et de la rapidité de la dégradation climatique…. » Lire ceci sous la plume d’un ancien chef de l’État est sidérant. Confierait-on le pouvoir à des non-voyants, à des mal-entendants, à des gens moins bien informés que les lecteurs de la presse écrite ou que les téléspectateurs ? M. Hollande n’a–t-il pas entendu un de ses prédécesseurs dire « la maison brûle » (Chirac, 2002) ? N’a-t-il pas entendu parler de Al Gore ? N’a-t-il jamais rencontré Nicolas Hulot ? Ignore-t-il l’existence du GIEC ?

ChP : Ce qui compte c’est ce qui se décide lors des COP. Or il n’y s’y décide rien. Rappels : COP3 à Kyoto, décembre 1997: Objectifs: réduction de 5% des GES en 2008-2012, par rapport à 1990. En 1997 les USA ( Bush) refusent de ratifier le protocole de Kyoto. En 2012, le Canada quitte le protocole de Kyoto. COP15 à Copenhague, décembre 2009. Il doit être l’accord qui prend la suite de Kyoto, c’est un échec complet. Les parties conviennent de fournir d’ici à 2015 leurs propositions chiffrées (intentions et non engagements) de réduction des émissions de GES. COP21 à Paris, décembre 2015 : gros succès, diplomatique seulement ! Les parties s’accordent à contenir le réchauffement climatique sous la barre des 2 °C, voir même 1,5 °C. Ridicule car même les INDC (Intended Nationally Determined Contributions) conduisent à un réchauffement de 3°C. COP26 à Glasgow, novembre 2021. Devrait définir les règles de mise en œuvre de la COP21 ! A l’évidence les températures vont continuer à monter !

Ttt Ttt Ttt : C’est drôle, c’est jamais quand ils sont président et avec les pleins pouvoirs qu’ils sont lucides et efficaces! Désespérant.

Munstead : Il y a des choses qu’un président ne devrait pas dire… Saison 2. Durcir les objectifs d’un accord international que les signataires n’arrivent déjà pas à respecter est un curieux conseil. Ne pas dire comment, que faire, signale une absence de réflexion.

Bachibouzouk : D’une manière plus générale, je suis toujours sidéré de constater l’inculture scientifique du citoyen lambda, pourtant indispensable à un début de compréhension du double pb climat/biodiversité qui se pose à nous. Ex.: combien parmi vous connaissent la persistance d’une quantité x de CO2 dans l’atmosphère ? Ex.: Combien parmi vous savent quelle quantité d’O2 est produite par le plancton océanique (plancton que l’acidification des océans menace directement)? Ne pas savoir répondre à ces questions de base signifie qu’il y a un sérieux défaut d’information. Qu’on ne me dise pas que « l’info est disponible ». Certes, mais combien font l’effort d’aller vers l’info, même parmi les « écolo-sensibles »? Cela devrait être affiché sur les panneaux publicitaires à la place de pubs à la noix, à la une des journaux et au JT.

Melvin : Par contre l’âge de Kim Kardashian, le nom des enfants de Kate et William et la différence entre K-pop et Hip-Hop tout le monde connait. C’est à ça qu’on reconnait un âge d’or de l’humanité.

Electron : aucune piste proposée par Flamby. L’empreinte CO2 du français moyen est de 12t environ par an. Il faudrait d’ici 30 ans l’avoir ramené à 3. Un véhicule électrique équivalent, neuf, c’est déjà près de 10t de CO2, même si ensuite il n’émet pas. Vous rajoutez l’amortissement lié au béton de votre appartement, le CO2 induit par la consommation de viande, d’électronique, de cadeaux de Noël, le chauffage au gaz etc, et cela même sans prendre l’avion. Comment diviser sans induire une baisse drastique du niveau de vie et des millions de chômeurs ? Et si certes les riches émettent plus, le français moyen émet considérablement plus que 3t, et il est donc totalement concerné. C’est à cela qu’il faudrait s’atteler.

Pour en savoir plus sur Hollande grâce à notre blog biosphere :

17 mai 2017, COP21, un des nombreux échecs de François Hollande

4 décembre 2015, François Hollande préfère l’état d’urgence à la COP21

11 mai 2015, Le vide des appels de François Hollande sur le climat

23 novembre 2014, François Hollande quitte les habits du climatosceptique

7 mai 2012, tout savoir sur le président François HOLLANDE

Partagez ...

1 réflexion sur “François Hollande prévoit la catastrophe”

  1. – « en 2012, je n’avais pas pris alors la mesure de l’ampleur et de la rapidité de la dégradation climatique. »
    Sacré François va. C’est bien de lui ça. Que voulez-vous, on ne peut pas être bon partout. Et être au four et au moulin et en même temps. En 2012 il était trop occupé à roucouler avec Valérie. Et là non plus il n’avait pas bien mesuré l’ampleur de la catastrophe à venir. En 2014 à la sortie d’un certain bouquin, il était «catastrophé» le François. Faut dire que j’y suis un peu pour quelque chose, que voulez-vous c’est un grand sentimental le François. Du coup il a rajeuni de 20 ans et je peux vous assurer qu’en 2014 il était vert, mon François. Mais comme chantaient les Rita, les histoires d’A finissent mal en général. Avec ses nouvelles compétences en écologie je suis sûre qu’il va finir Ambassadeur des Pôles. Pauvre François. 🙂

Les commentaires sont fermés.