Guerre civile en France… au Kenya… partout

Le projet de budget 2024-2025 prévoyait l’instauration de nouvelles taxes, dont une TVA de 16 % sur le pain et une taxe annuelle de 2,5 % sur les véhicules particuliers. Une manifestation contre ces projets de taxes a viré au chaos dans la capitale kényane, Nairobi, après que des manifestants ont forcé les barrages de police et pénétré dans l’enceinte du Parlement. La police a tiré à balles réelles il y a eu des morts. Des soldats ont été déployés pour soutenir la police « en réponse à l’urgence sécuritaire causée par les violentes manifestations en cours marquées par des destructions et intrusions dans des infrastructures cruciales », a déclaré le ministre de la défense. Le président kényan, William Ruto, a pris la parole dans un discours national quelques heures après qu’une partie du bâtiment du Parlement a été incendiée. Il a qualifié cet assaut de menace à la sécurité nationale et a promis que de tels troubles ne se reproduiraient plus « quel qu’en soit le prix ». 

La principale coalition d’opposition, Azimio, a accusé le gouvernement d’avoir « déchaîné sa force brute contre les enfants de notre pays » qui manifestaient : « Le Kenya ne peut pas se permettre de tuer ses enfants simplement parce qu’ils demandent de la nourriture, un emploi et une oreille attentive. »

Le point de vue des écologistes sur cet état de guerre

Les programmes de ses opposants aux législatives vont mener, selon Macron, « à la guerre civile » en France. En fait c’est l’augmentation de l’essence qui avait mené au chaos dans ce pays avec l’épisode des Gilets jaunes. Le Kenya offre aujourd’hui une image de notre avenir quand les gouvernements de tous les pays, vu la déplétion pétrolière et le réchauffement climatique, vont restreindre par des taxes importantes l’usage de la voiture et autres utilisations des ressources fossiles. On peut déjà envisager le blocage complet du pays par les chauffeurs routiers lorsque le prix du gazole explosera. Certains manifestants voudront même envahir l’Assemblée nationale. Le tir à balles réelles sera une réalité. Oui, ce sera la guerre civile, mais par absence de prévision du futur qui nous attend… Les populations ici et ailleurs ne sont pas du tout préparées à l’inéluctable sobriété énergétique. D’autant plus que le nombre de consommateurs en période de pénuries accroît les risques.

Au Kenya, le nombre d’habitants n’était que de 7,7 millions en 1960, mais la population a augmenté de 11 millions ces dix dernières années. Le taux de croissance de la population globale tourne encore autour de 2 % soit un doublement tous les 35 ans : 54 millions de Kenyans et Kenyanes en 2023, 108 millions en 2058 ? La situation actuelle est déjà ingérable, elle sera devenue invivable.

Au 1er janvier 2024, la France métropolitaine compte 66,1millions d’habitants. En 2023 la France était entrée en situation de dette écologique dès le 5 mai ; en d’autres termes, il faudrait 2,9 Terres pour subvenir à nos besoins si l’humanité vivait comme la population française… En 2070, il n’y aura plus de pétrole accessible à bas prix, le chômage explosera, nous connaîtrons le stress hydrique et les vagues de chaleur et tout cela pourtant on peut déjà le prévoir. Certains redoutent aujourd’hui le vieillissement de la population alors que ce pays est surpeuplé. La guerre civile s’installe aujourd’hui au Kenya, un jour ce sera aussi en France… et partout dans le monde.

En savoir plus grâce à notre blog biosphere

Nous préparons une planète à feu et à sang

extraits : Qu’importent les appels répétés du secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, à « laisser le charbon, le pétrole et le gaz dans le sol, là où ils doivent être », le ministre norvégien du pétrole et de l’énergie a annoncé l’octroi de 62 nouvelles licences d’exploration… Le gouvernement a aussi annoncé qu’il souhaitait ouvrir une partie du plateau continental norvégien à l’exploration minière…

Contre le « droit individuel à la mobilité »

extraits : Jusqu’à présent, les politiques publiques avaient pour but d’encourager, de faciliter les mobilités. Elles doivent maintenant amener progressivement les citoyens à les envisager comme un bien commun, qu’il faut économiser, préserver, plutôt que comme un droit sans limites. Les outils existent. Ils peuvent être réglementaires : ZFE (zones à faible émission qui régulent l’entrée des véhicules dans les métropoles), normes d’émission, limites de vitesse… Ou financiers : taxes sur les carburants, péages, stationnement payant… .

le culte de la mobilité, irrationnel (2011)

extraits : Pourtant, le pic pétrolier a eu lieu en 2006 et la quantité de pétrole disponible par Terrien est même en diminution depuis 1979. Le baril du baril va augmenter, inexorablement, sans qu’aucun politicard ou routard ne puisse décider du contraire. Il n’y a rien à faire contre les limites bio-physiques… il faudra rouler plus lentement.Nous tremblons par avance de tous ces automobilistes en colère, rejoints par les pêcheurs, les chauffeurs routiers et autres roulants, qui agresseront leurs députés et tout ce qui ne va pas dans leur sens, toujours plus de mobilité.

16 réflexions sur “Guerre civile en France… au Kenya… partout”

  1. Tant qu’il y a des énergies fossiles couplées de quantitative easing par la BCE pour acheter la paix sociale, la guerre civile est contenue… MAIS quand il y aura moins d’énergies fossiles par des déplétions, puis moins de quantitative easing car les allemands mettront fin à la fête de la paresse, alors les tensions s’intensifieront, car la paix sociale sera de plus en plus difficile à acheter. PUIS, quand les énergies fossiles se tariront et que les multitudes de quantitatives easing successifs auront achevé l’euro pour la transformer en monnaie de chimpanzé, en plus des dettes irremboursables, alors la guerre civile commencera… Les bouches en trop se neutraliseront entre elles… Il suffit juste de jouer la montre avant de terrasser l’UmPs qui n’aura plus les moyens de financer les parasites de gauche en allocations pour ne pas travailler et les parasites de droite en subventions pour faire semblant de travailler…

    1. PARTI D'EN RIRE

      Toujours là avec ta boule cristal, euh pardon tes tarots, pour nous prédire l’avenir.
      Quand les énergies fossiles se tariront et que les multitudes de quantitatives easing successifs auront achevé l’euro pour la transformer en monnaie de chimpanzé et patati et patata, alors… (sic) eh ben ce sera différent. Probablement en effet le bordel.
      Si ce n’est la débandade, comme dans un bordel en feu, les femmes paniquées, pas que les femmes d’ailleurs. Mais ça ne veut pas dire pour autant la guerre civile

      1. Pas besoin de tarot ou de boule de cristal pour prévoir ce qu’il va se passer ! En effet, il suffit de regarder 2 choses, les livres d’histoire pour les évènements passés, ainsi que les actualités pour le temps présent, et à chaque fois ça se passe de la même façon, guerres épidémies et famines ! A noter que toi qui est très obnubilé par les nazis, je te rappelle que c’est la crise de 1929 qui a conduit par effet domino à la solution finale ! C’est mathématique, dès lors que la population est supérieure aux ressources disponibles, ça se termine en conflit ! Et les livres d’histoires et les actualités prouvent cette logique mathématique… Ce sont les libéraux, centristes et sociaux-démocrates, soit l’UmPs de l’époque qui a conduit à cette crise de 1929…

        1. Esprit critique

          La crise de 1929 n’a conduit nulle part à une ou des guerres civiles.
          Puisqu’ON a passé le Point Godwin, rappelons qu’Hitler, sans parler bien sûr de son racisme, était anti-communiste avant tout. Comme le sont aujourd’hui les membres du RN et Compagnie. Ces gens-là n’ont aucune envie d’en finir du Capitalisme et du Libéralisme, au contraire !
          – « La critique du capitalisme, de la finance, des inégalités et de l’individualisme économique sont des figures classiques du fascisme. Elle permettait de défendre le dépassement de la division entre les classes au sein d’une unité nationale militarisée. […] la présence de « mesures sociales » dans le programme de Marine Le Pen ne doit pas cacher que la logique globale de ce programme est entièrement compatible avec l’ordre néolibéral. »
          ( Non, le programme économique de Marine Le Pen n’est pas « de gauche »
          mediapart.fr 29 mars 2022 )

        2. En tout cas, les preuves sont belles et bien avérées cette fois ! Tu ne pourras plus nier, Macron/Mélenchon et Lr s’unissent par des tambouilles électoralistes, autrement dit c’est belle et bien la preuve d’un gouvernement socialo-communiste faussement démocratique puisque tous ces Umps font tout pour bloquer toute alternance !

        3. Esprit critique

          Si t’appelles ça des preuves, alors va pour dire qu’une vessie est une lanterne.
          En attendant, tu ne pourras pas nier que 34% c’est juste un peu plus qu’un tiers. Et donc que ta Marine est loin de faire l’unanimité dans ce pays. Et ceci même si elle récolte plus que les autres.

  2. Esprit critique

    – « si le risque de guerre civile est négligeable, si les forces de l’ordre peuvent réprimer les contestations sociales et politiques, pourquoi ces références obsessionnelles dans le débat public ? Dans le contexte français, la dénonciation d’un risque de guerre civile est avant tout le prétexte à une transformation des institutions, à commencer par le droit, dans le sens d’un glissement autoritaire. De nombreux textes de lois ont érodé les libertés publiques : mesures administratives qui limitent les droits fondamentaux, mise en cause du droit de manifester, surveillance de plus en plus intrusive sur Internet. Si l’islamisme est en principe la cible, on sait que la loi est susceptible d’être appliquée beaucoup plus largement : on se souvient ainsi des militants écologistes assignés à résidence en 2015 dans le cadre de l’état d’urgence, [etc.] »
    ( Comment le spectre de la guerre civile prépare un glissement autoritaire
    Libération 6 mai 2021 )

    1. ESPRIT CRITIQUE

      – « Dans la cité, vous allez créer la guerre civile si vous faites ça. Je vous le dis en toute sincérité » (Macron à MLP lors du « débat » de l’entre-deux-tours avril 2022)
      – « les programmes des deux extrêmes mènent à la guerre civile » (Macron juin 2024)
      – « [Macron] toujours là pour mettre le feu » (Mélenchon il y a 6 jours)
      – « Un président de la République ne devrait pas dire cela » (Bardella il y a 6 jours)
      – « Parler de guerre civile comme le fait Emmanuel Macron c’est complètement surréaliste. » (J-Ph Tanguy il y a 6 jours)

      Que faut-il en penser ? Et qu’est-ce qu’elle en pense MLP ?

      – « Il y a un risque de guerre civile qui couve en France » (Marine Le Pen mai 2021)

    1. Peut-être, et alors ? Et d’abord, est-ce qu’elle galope réellement ? Là encore vous utilisez des mots inappropriés qui ne peuvent qu’en rajouter au Désastre.
      Je vous l’ai dit mille fois, la Grosse Cata arrivera bien assez tôt, évitons de la précipiter. Profitons plutôt de ce calme relatif pour calmer les esprits, les rendre moins confus etc.
      Pour ça nous devons dénoncer tous ceux qui, inconsciemment ou pas, jouent avec le feu, attisent les peurs, les tensions, les divisions etc. Et faire la «guerre» à tous ces fous furieux, ces grands malades qui jubilent à l’idée du pire. Surtout pas copiner avec eux !
      Non, ce n’est pas la guerre civile en France. La dernière remonte à la guerre d’Algérie.
      Non, la France n’est pas envahie. La dernière invasion remonte à 1940.
      Non, il n’y a pas un plan de «grand remplacement».
      Non, une vessie n’est pas une lanterne ! Non, un cercle n’est pas un carré. etc. etc.
      Par contre oui, un chat est un chat !

      1. Didier BARTHES

        Mais je ne participe pas à la catastrophe ni ne la précipite puisque j’essaye au contraire de l’éviter en militant contre ce que je pense être sa cause principale
        Je n’ai jamais dit qu’il y avait un plan de grand remplacement (même si certains le souhaitent) par contre il y a de fait grand remplacement, quand dans la majorité des gens sont d’origine étrangère, que la majorité des femmes sont voilées (quand on pense que les féministes soutiennent la religions qui voile les femmes !). Il n’y a pas d’autre mot, la population est remplacée, c’est une réalité, on a le droit de ne pas y être favorable même si la gauche accorde assez peu de liberté de pensée.

        1. Parti d'en rire

          – « la gauche accorde assez peu de liberté de pensée. »
          Celle-là il faut l’encadrer !

  3. Allons allons Biosphère, ressaisissez-vous ! Vos propos alarmistes, désespérés, ne font qu’en rajouter au Désastre. Et ne participent en rien à faire progresser cette intelligence collective qui vous tient à cœur. Je peux moi aussi vous parler du sophisme de la pente glissante.
    Ne jouez pas vous non plus avec le feu, à nous faire peur, à en rajouter, toujours plus, en nous parlant vous aussi de guerre civile. Vous voyez comment votre angoisse et vos idées sont récupérées, et par qui, bref vous voyez où ça mène (À 09:19).
    Et puis arrêtez avec les Gilets jaunes, ce n’est pas l’augmentation de l’essence qui avait mené au chaos dans ce pays (sic), mais plus exactement un RAS-LE-BOL de tout un ensemble.

    1. esprit critique

      – « … les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix […] »
      ( Préambule à la Constitution de l’UNESCO – 16 nov. 1945)

      Même si la guerre civile est aujourd’hui dans tous les esprits… ne con fondons pas guerre civile et troubles à l’ordre public. Si la France et le Kenya connaissent aujourd’hui de vives tensions, qui d’ailleurs ne sont pas comparables, ces deux pays ne sont pas en guerre civile. Veillons à toujours appeler un chat un chat, un facho un facho etc. !

  4. major Daubuisson

    « Certains manifestants voudront même envahir l’Assemblée nationale. Le tir à balles réelles sera une réalité.

    La guerre civile est la pire option mais paradoxalement la seule qui nous délivrerait du joug titanesque de la migration et de l’ islamostalinisme .
    S’ en suivrait une fois la victoire des patriotes de droite(oxymore) obtenue (au contraire des traîtres de centre et de gauche) le départ massif des blattes vers leurs contrées pourries, libérant de l’ espace vital, enrayant la croissance des diverses pollutions,augmentant le niveau de vie de chaque FDS ,ramenant la joie de vivre et la liberté (la valise ou le cercueil pour les balttes et leurs défenseurs).
    La perspective de la capture des députes, journalopes et autres forbans , me réjouit au plus haut point : je propose ma candidature de bourreau pour l’ exécution de ces ordures
    et accepterait d’ officier à moindre coût pour le pays 😁😁😁.

    1. « major Daubuisson », il est dommageable pour l’élaboration d’un langage commun que vous ne vous appuyez jamais sur le contenu de l’article commenté, mais uniquement sur vos obsessions par rapport à l’immigration qui est pourtant assez bien contrôlée en France et partout dans le monde. L’UE compte déjà plus de 2000 kilomètres de clôtures pour lutter contre l’immigration irrégulière. Ensuite l’islam est une religion et comme dans toute religion il y a des modérés et des extrémistes : faire un amalgame douteux nous ramène aux guerres de religion de notre passé français. Enfin votre souhait d’une extrême droite très radicale au pouvoir, même si elle n’est que rêverie d’un « penseur » solitaire, est extrêmement dangereuse pour un système qui se veut démocratique.

      En termes clairs, nous en avons plus que marre de vos jérémiades répétées et menaçantes…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *