habitat surpeuplé ?

Il y a les normes des pays riches. Un logement est considéré comme confortable s’il dispose d’une salle d’eau, d’un WC intérieur et d’un système de chauffage. Il est considéré comme surpeuplé au sens large si la surface habitable est inférieure à 18 m2 par personne de référence + 12 m2 par autre personne de 14 ans et plus (ou + 9 m2 par enfant de moins de 14 ans). Le surpeuplement accentué fait référence à la norme Insee basée sur la comparaison du nombre effectif de pièces composant le logement et d’un nombre normatif de pièces dites « nécessaires » au ménage calculé en fonction de sa taille, de l’âge et de la situation familiale de ses membres (schématiquement, on compte une pièce de séjour pour le ménage, une pièce pour chaque personne de référence d’une famille, une pièce pour les personnes hors famille non célibataires et les célibataires de 19 ans et plus, et, pour les célibataires de moins de 19 ans, une pièce pour deux enfants s’ils sont de même sexe ou s’ils ont moins de 7 ans, sinon une pièce par enfant).

 

Et puis il y a la norme des pays pauvres ou les enfants des deux sexes vivent et dorment dans la même pièce. La vérité est relative, les normes sociales évoluent avec son enrichissement.

 La Biosphère aimerait le compromis, une société de simplicité volontaire, avec un seul logement par famille (pas de résidences secondaires) et des conditions d’espace relativement égales entre les différents ménages, qu’il vivent au Nord de la planète ou au Sud. Un habitat compact devrait s’accompagner d’un nombre d’enfants réduit pour diminuer l’emprise de l’humanité sur les écosystèmes.

Partagez ...