le culte de la mobilité, irrationnel

Les pouvoirs publics se heurtent de front aux réseaux d’automobilistes antiradars. Jean-Michel Normand* excuse ces réactions épidermiques : « S’exposer plus facilement à des sanctions au volant de sa voiture va à l’encontre de nos modes de vie, toujours plus fondés sur la mobilité. » Un commentateur sur lemonde.fr en rajoute : « Beaucoup de conducteurs lents, qui ont peur en voiture, sont des dangers publics… ». Toujours plus vite, beaucoup plus loin et bien plus souvent est en effet un discours généralisé. Des députés UMP partent donc en croisade pour obtenir un assouplissement des contrôles de vitesse. Ce populisme de bas étage rencontre le silence assourdissant des socialistes et des Verts.

Mais élus et chauffards se trompent d’époque. La source du pétrole qui fait avancer leurs merveilleuses machines va bientôt se tarir. Il faudra prochainement adopter le mot d’ordre « moins vite, moins loin, moins souvent »… et beaucoup plus cher ! Nous tremblons par avance de tous ces automobilistes en colère, rejoints par les pêcheurs, les chauffeurs routiers et autres roulants, qui agresseront leurs députés et tout ce qui ne va pas dans leur sens, toujours plus de mobilité.

¨Pourtant, le pic pétrolier a eu lieu en 2006 et la quantité de pétrole disponible par Terrien est même en diminution depuis 1979. Le baril du baril va augmenter, inexorablement, sans qu’aucun politicard ou routard ne puisse décider du contraire. Il n’y a rien à faire contre les limites bio-physiques… il faudra rouler plus lentement.

* LeMonde du 29-30 mai 2011, La sécurité routière face au populisme automobile

Partagez ...

3 réflexions sur “le culte de la mobilité, irrationnel”

  1. Réponse a Jean-Michel Normand
    Pourquoi LeMonde ne peut dire la vérité ? Parce qu’il est tenu par ses sponsors, c’est-à-dire les firmes qui vivent du pétrole bon marché. Prenons un exemple caractéristique, le numéro du 19 novembre 2010 :
    – demi-page de pub pour les voitures Peugeot,
    – 1/3 de page pour l’Alfa Giulietta,
    – 1/3 de page pour Air France,
    – page entière de pub pour Total,
    – un article de Jean-Michel Normand pour la Renault haut de gamme.
    Notre grand quotidien « de référence » est voué au gaspillage du pétrole ! Jean-Michel Normand y est le journaliste préposé à l’enthousiasme automobile… Son avis peut-il être objectif ?

  2. Une contre-analyse de Jean-Michel Normand :
    Je pense que le bilan de la sécurité routière reflète une facette du pays. Perte du sens de l’intérêt général, crispation populiste et grand n’importe quoi gouvernemental…. C’était le sens du message. Pour le reste, désolé: je ne suis ni décliniste ni anti-croissance.

    « Mais élus et chauffards se trompent d’époque. La source du pétrole qui fait avancer leurs merveilleuses machines va bientôt se tarir. » dites-vous. Pas si sûr. La dernière fois que j’ai failli me faire flasher par un radar, c’était sur les quais de paris. Avec une voiture électrique, tellement silencieuse que la sensation de vitesse peut s’estomper.

Les commentaires sont fermés.