Le gazole devrait être encore plus cher

Le prix moyen à la pompe a atteint 1,5354 euros, soit une hausse de 28 % sur un an. Selon LE MONDE, il n’aurait jamais été aussi élevé. Le prix du baril de brent a atteint 82 dollars la semaine dernière, après être tombé au-dessous de 20 dollars durant la première vague de Covid-19. Le budget carburants représente 10 % des revenus pour les plus modestes, 3 % pour les plus aisés. LE MONDE valorise les solutions gouvernementales pour faire passer la pilule, les commentateurs sur lemonde.fr sont d’un avis contraire.

IGstras : Il faut relativiser le prix en fonction du niveau de vie. Une heure de Smic permettait d’acheter 3 litres de carburant en 1973 , 5,8 litres en 2001, 6,7 litres aujourd’hui. Avec des voitures qui consomment actuellement moitié moins, une heure de Smic permettait de rouler 30 km en 1973 contre plus de 130 km aujourd’hui.

DMA : Notre appétit étant trop grand pour une ressource finie, les prix vont nécessairement continuer à grimper à moyen ou long terme. Le coup de pouce du Gouvernement n’aurait de sens que dans l’hypothèse où, parallèlement, un effort massif était entrepris pour nous sevrer de la dépendance aux énergies fossiles. Or, nous sommes encore très loin du compte. C’est donc la flambée des prix qui va imposer le changement de comportement pénalisant les plus pauvres et générant son lot de troubles sociaux.

DBok : Je croyais qu’on souhaitait renchérir le prix de l’énergie pour entraîner une baisse de la consommation, et donc une diminution des rejets de CO2. Heureusement que le prix du gasoil augmente, c’est ce qui sauvera la planète. Et les gilets jaunes n’y pourrons rien cette fois.

Tokolosh : Il y en a un peu marre d’entendre que tous les gens vivant en pavillon sont des lumpens GJ exclus des centre-ville à l’insu de leur plein gré. Cela existe, surtout dans les 5 grandes agglomérations françaises. Mais la plupart d’entre eux habitent autour de villes moyennes pas en tension immobilière et pourraient se loger en milieu urbain à Dijon ou Valence. Mais ils veulent être « tranquilles », avoir le jardin tout ça. Donc maison à 30 bornes, isolement, deux bagnoles. Grand bien leur fasse, mais ces 60 000 ha annuels d’artificialisation des sols, ces passoires thermiques, c’est une catastrophe écologique, paysagère, sociale. En cette période de campagne électorale , il faudrait prendre une mesure drastique : interdire tout permis de construire pour une maison individuelle neuve. Ce qui se raréfie est cher.

à lire, Une énergie plus chère, c’est pour bientôt

Lithopedion : Il faut arrêter de dire que les ménages n’ont pas le choix, il y a 1.4 milliards de véhicules dans le monde. Comment font les autres ? Dans dix ans, quand la planète sera invivable, nous n’aurons vraiment plus le choix car il sera déjà trop tard !

JMBZH : Le carburant et fuel n’est pas assez cher encore; il peut doubler, tripler même. Cela empêchera peut-être les beauf de laisser tourner les voitures à l’arrêt, d’acheter ou faire rouler les camping-cars, de prendre la voiture pour conduire les enfants à l’école ou aller faire ses achats à l’hyper en banlieue, d’acheter des SUV, de faire pétarader les motos et scooters le soir en boucle, de laisser les portes et fenêtres ouvertes, etc. Vive la hausse effrénée de l’énergie !
He jean Passe : Le pic pétrolier est derrière nous, dans dix ans le gasoil coûtera peut être 5 ou 10 € le litre (et le baril 1000 dollars). Moralité il est temps de se désintoxiquer de la voiture individuelle.

Imprécateur : Encore un petit effort sur les prix des énergies et il n’y aura bientôt plus besoin de se casser la tête au sujet du réchauffement climatique, bilan carbone….

Raphou : On peut avoir une pensée pour les habitants des pays du tiers monde qui vont subir de plein fouet les effets du réchauffement climatique (crues, sécheresses, cyclones …) sans avoir jamais bénéficié d’un train de vie confortable.

Chéradenine Zakalwe : Moi je trouve que l’on a de la chance, il y a encore du gazole à la pompe.

Partagez ...

10 réflexions sur “Le gazole devrait être encore plus cher”

  1. et bien dansez maintenant

    En tant que professionnel, le budget « essence » rentre dans ma comptabilité côté frais.
    Le litre de gasole pourrait atteindre 10€ que cela ne m’attendrait aucunement.
    Car au final, ce sont mes clients qui paieront dans leur facture mes coûts de consommation de carburant, d’électricité, de matériaux, d’outillage, de loyer, de comptable, d’impôts…
    Aucune incitation à la réduction de mes intrants productifs (de biens ou services).
    Et en plus, je continuerai à récupérer la TVA…

  2. Didier BARTHES

    C’est curieux la sensibilité à cette question car il y a des tas d’autres choses qui augmentent énormément et auxquelles on ne peut pas échapper, la protection sociale, les impôts fonciers par exemple, tout cela pèse très lourd sans rien apporter à la lutte contre la pollution. Or on se focalise sur quelques centimes par litre, alors que la raréfaction des combustibles fossiles étant inéluctable, nous irons vers un monde d’énergie chère. En outre un prix élevé est une méthode plus efficace pour favoriser les économies d’énergie, qu’un milliers de mesures compliquées (et donc coûteuses pour la société), et contraignantes qui ne permettront à personne de choisir l’allocation de ses ressources. On peut faire encore des économies en matière de transport (télétravail) et surtout comme le rappelle Biosphère, l’essence n’est pas chère par rapport à ce qu’elle était dans les années 70.

    1. L’augmentation des taxes foncières, comme celle du prix du permis de pêche… la suppression de tel ou tel avantage, fiscal ou autre… tout ça ne touche pas tout le monde en même temps (diviser pour mieux régner). Par contre l’augmentation du prix du gazole concerne tout le monde. Pas tout le monde de la même façon, certes, je ne vais pas nier que pas mal de monde a encore de la marge. Et a les moyens de payer le gazole 2 voire 3 euros le litre, sans trop boiter. Certains, ceux qui ne savent même pas le prix d’une baguette, pourront même le payer 10 ou 20 euros sans que cela ne les gène le moins du monde.

      1. Bien sûr nous devons faire des économies d’énergie.
        Mais pas en tapant toujours sur les mêmes. Certes ce sont les plus nombreux, mais quand même ! Où est la décence là dedans ? Et pas seulement non plus en jouant sur le prix, puisque cette méthode revient encore à taper sur les mêmes.
        Si on veut être crédible, et efficace et en même temps, commençons déjà (yaca-faucon) par interdire la fabrication et la vente de grosses bagnoles (dont les SUV et 4X4). Et aussi les scooters, des mers, et puis les courses de bagnoles, de motos de scooters, et tout un tas de futilités diverses et variées qui tournent autour du culte de la Bagnole et de la Vitesse. Et puis interdisons les constructions de maisons démesurées, avec piscine et jacuzzi, arrêtons cette croissance des zones commerciales, des ventes en lignes, de la pub etc. etc. Bref, arrêtons cette course au toujours plus.

  3. Esprit critique

    Pendant que beaucoup touchent le fond en faisant le plein, d’autres s’envoient en l’air avec Jeff Bezos. Cette fois ce n’est pas le prix du Baril qui a battu son record, c’est le prix du gazole à la pompe. Sans parler des bénéfices des pétroliers. D’un côte ceux qu’on ballade, qui triment et qui raquent, à qui un jour on dit d’acheter des bagnoles diesel, un autre qu’il faut acheter des électriques etc. etc. Et à qui tous les jours on dit qu’ils le valent bien. Et de l’autre ceux qui tirent les ficelles. Ceux là sont les maîtres du monde, qui usent de toutes les ficelles, pour faire passer telle ou telle pilule, pour nous la mettre bien profond. Ceux-là feront tout pour sauver le Système.

    1. Esprit critique

      Pour bien fonctionner le Système a besoin d’une certain environnement. Déjà la paix sociale à l’intérieur. Ce qui ne veut pas dire que le Système a horreur des conflits et de la guerre. Cet équilibre précaire représente l’Ordre Etabli. Pour son maintien tous les coups sont permis.

      – Ficelle N°1 : Nous enfumer, nous abuser, nous amuser, nous divertir, nous faire baver etc. Com’ Pub et Propagande ne font qu’un. Pour ça on ne regarde pas à la dépense. Aujourd’hui même la Politique fait même partie des Jeux du Cirque.
      Que demande le Peuple ?

      – Ficelle N°2 : Nous faire peur. Un jour le Chômage, un autre le Terrorisme, un autre le Virus, un autre le Climat etc.

      1. Esprit critique

        Ficelle N°3 : Diviser pour mieux régner, c’est vieux comme le monde. D’un côté les ruraux, qui ont besoin de leur bagnole, de l’autre les citadins, qui peuvent s’en passer. D’un côté les POUR de l’autre les CONTRE, ce ne sont pas les sujets de divisions qui manquent.

        C’est ainsi que la Populace se divise toujours en deux camp. Selon le sujet et les circonstances la moitié de la Populace se retrouve alors à jouer le jeu de ceux qui tirent les ficelles. Hi-han hi-han ! Y’a pas à dire, le Système est très fort. Misère misère !

        1. C’est comme sur Biosphère, il y a le mouvement d’anti-Michel et le mouvement de pro-Michel ! A noter que seul Michel occupe le camp de pro-Michel mais ça reste suffisant pour créer le mouvement de Pro-Michel ^^

          1. C’est bien ce que je dis, sur Biosphère comme ailleurs on retrouve toujours ces divisions ridicules qui font le jeu de ceux qui tirent les ficelles. Et qui ont intérêt à ce que surtout rien ne change. Nos conneries participent, entre autres, à entretenir ce simulacre de démocratie (participative) dans laquelle n’importe qui peut raconter n’importe quoi. Cette farce entretient ainsi cette idée frauduleuse selon laquelle une opinion (un point de vue, une voix) vaut une autre opinion. Et que ce que raconte un crétin est aussi intéressant que ce que raconte un premier de la classe (genre BGA par exemple).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *