Le glyphosate, cancérigène, sur le banc des accusés

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), une agence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), annonce avoir classé trois pesticides dans la catégorie « cancérogènes probables » –, dernier échelon avant la qualification de « cancérogène certain ». C’est la troisième substance épinglée, le glyphosate, qui donne son caractère singulièrement explosif à l’avis rendu par le CIRC. Synthétisé par Monsanto dans les années 1970, le principal ingrédient du célèbre désherbant Roundup est en effet l’herbicide le plus utilisé au monde et le plus souvent retrouvé dans l’environnement. Son utilisation a fortement augmenté avec le développement des cultures transgéniques tolérantes au glyphosate. La grande majorité des plantes génétiquement modifiées (PGM) mises en culture dans le monde sont en effet conçues pour pouvoir absorber cet herbicide sans péricliter. Dans un communiqué publié lundi 23 mars, Monsanto fustige la « science poubelle » (junk science, dans le texte) de l’agence intergouvernementale. Le Bundesinstitut für Risikobewertung a été chargé de réévaluer le glyphosate au nom de l’Europe : un tiers des membres du comité sont directement salariés… par des géants de l’agrochimie ou des biotechnologies ! *

Voici ce qu’en pensent les commentateurs sur lemonde.fr :
Emilie H : Je travaille dans la recherche sur le cancer. Le taux de NHL (le lymphome retrouvé chez les agriculteurs de l’étude) a doublé ces 30 dernières années sans qu’on ait pour l’instant d’explication. Dans l’attente d’autres études, c’est suffisant à mon avis pour appliquer le principe de précaution.
Paul Rasmont : Une chose est certaine le Roundup tue les batraciens et c’est une raison suffisante pour son interdiction. Quant aux humains : qu’est devenu le « principe de précaution » ? Combien de morts pour l’enrichissement des actionnaires de Monsanto ?
Taraxacum : Ce qu’il y a de bien avec les partisans du glyphosate, c’est que ce sont des personnes qui aiment partager. Quant ils pulvérisent, tout le monde en profite, les enfants, les abeilles … Il y a peu, mon voisin a pulvérisé le soir sur les adventices le long d’un mur. Deux jours plus tard, je perdais une ruche. Les abeilles adorent boire la rosée du matin, ça leur est parfois fatal.
Gilles Spaier : MONSANTO est impliqué dans l’agent orange au Vietnam. Le film « Le Monde selon Monsanto » est édifiant. Ses dirigeants s’intéressent uniquement aux dividendes des actionnaires. La santé des hommes et la responsabilité sociale de l’entreprise leur est indifférent.
Ytour : Et voir aussi « Notre poison quotidien », également de Marie-Monique Robin, en vente sur Arte. Cette journaliste a fait un travail courageux et salutaire. Chapeau.
Coco : Il serait temps de reconnaître l’évidence. Mais vu l’info en conclusion, on comprend que malheureusement, le bien-être des populations ne fait pas le poids face aux intérêts financiers. Que faudra-t-il pour que ça change un jour ????
Karine : Quand on regarde l’épidémie de cancer autour de nous, je ne suis pas étonnée. Il faudrait que l’écologie devienne l’une des priorités des Français mais le score aux dernières élections était bien maigre. Je n’ai pas voté pour eux, j’aurais du…
* LE MONDE du 26 mars 2015, Le désherbant Roundup classé cancérogène

Partagez ...