Localisme à la sauce Rassemblement National

Hervé Juvin, candidat localiste, est  farouchement hostile aux éoliennes et ardent supporter du nucléaire. Hervé est de fait le penseur de l’écologie à la sauce Rassemblement National. Il prône une « écologie heureuse », appuyée sur des référendums locaux, contre « l’écologie punitive » des Verts. Il pense à un label de préférence locale ou régionale pour privilégier les circuits courts. Le 10 mai dernier, Marine Le Pen est venue le soutenir localement pour les élections régionales. Selon ses flatteries, « Hervé Juvin a une vraie vision », le localisme, « un sujet tout à fait essentiel ». Mais l’ex-frontiste n’a pas peur de ses contradictions internes : « La France est un Etat-Nation, et déconstruire l’Etat, c’est porter atteinte à la Nation… La mer n’appartient pas à Emmanuel Macron ni aux consortiums, elle appartient aux Français. »

Ce sont des citations du MONDE qui nous donne aujourd’hui notre Pen quotidien.

Soyons complexe, plus complexe que les petites phrases des communicants politiques que les journalistes du MONDE se contentent de relayer. En 2010, Hervé Juvin participe à un colloque du Bloc identitaire intitulé « Localisme et identité, la réponse au mondialisme ». Il est élu député européen sur la liste du Rassemblement national (RN) lors des élections européennes de 2019. Hervé était dans le charter affrété par Poutine en juillet 2020 pour venir valider son référendum constitutionnel à des « observateurs européens ». C’est là le signe d’un engagement très localiste, du genre franco-russe. En janvier 2021, alors qu’il n’a toujours pas adhéré au RN, il lance le Parti localiste. Présenté comme complémentaire au Rassemblement national, ce micro-parti souhaite mettre l’accent sur l’écologie, l’identité et les territoires. Aujourd’hui, il est tête de liste localiste du RN pour les élections régionales dans les Pays de la Loire. Mais Hervé ne crache pas sur la mondialisation quant à ses finances. Selon les données rendues publiques par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), Hervé Juvin détient, en 2019, 634 800 euros du capital d’Air liquide, 168 665 euros dans Total, 54 723 euros dans Vinci, 44 439 euros dans Royal Dutch (Shell), 16 692 euros d’Amazon et 9 525 euros de Microsoft. Hervé Juvin s’était exprimé dans « Limite » : « La nation était le meilleur antidote au choc des civilisations. Par la frontière et l’exigence de la citoyenneté, on était parvenu à faire vivre côte à côte des gens très différents de par leur foi religieuse ou leur appartenance. Quand vous enlevez le couvercle de la nation, vous rêvez de concorde , mais vous récoltez la guerre de tous contre tous. »* Ce n’est pas bien connaître l’histoire humaine, jalonnée de guerres résultant du choc des nations depuis plus de deux siècles.

Localisme et nationalisme sont deux conceptions aux antipodes l’une de l’autre. Le slogan fondamental de l’écologie politique pourrait être « produire local et consommer local pour résister à la mondialisation et faire alternative au nationalisme ». Sur un territoire qu’on peut appeler biorégion, le localisme écolo tend à la résilience aux chocs provoqués par les hydrocarbures (descente énergétique et réchauffement climatique). On met en œuvre une autonomie locale au niveau alimentaire et énergétique. On ne va pas soutenir le complexe pétrolier et la grande distribution. On ne va pas mettre une centrale nucléaire dans chaque lieu. On installe des éoliennes à dimension humaine, les moulins à vent étaient autrefois répandes partout sur le territoire français. On fait renaître les ceintures vivrières des villes. Mettre en avant le collectif local, c’est aussi miser sur des rapports démocratiques de proximité… contrairement au RN qui n’existe que par son chef ou sa cheftaine.

Pour en savoir plus, notre synthèse,  L’écologie vert de gris de Marine Le Pen

* Limite n° 2, revue d’écologie intégrale (dans le dossier «Naufrage mondial, Ancrage local», quelques extraits sur l’immigration)

Partagez ...

13 réflexions sur “Localisme à la sauce Rassemblement National”

  1. Personnellement je ne serais pas si sévère avec Hervé Juvin.
    J’avais publié un texte de cet auteur que je trouvais tout à fait intéressant, qu’importe sa couleur politique, en matière de réflexion écologique, il me semblait bien au-dessus de ce que l’on trouve souvent dans la littérature dite écolo.
    Il me semble notamment très conscient des ravages du mondialisme.
    Vous pouvez le lire via le lien suivant.
    http://economiedurable.over-blog.com/2019/04/les-trois-paradoxes-de-l-ecologie.html

  2. – « Localisme et nationalisme sont deux conceptions aux antipodes l’une de l’autre.» (Biosphère)
    Ça dépend de quel localisme on parle. Et tout le problème est là. (Voir par exemple ce qu’en dit Wikipedia : Localisme).
    Ce qui est clair c’est que le localisme du RN, comme celui du fumeux Parti Localiste fondé par Hervé Juvin, se fiche pas mal de l’écologie. Celle-ci ne sert là qu’à tromper ces gogos plus axés sur autre chose que sur la défense de l’environnement. Et les me(r)dias d’entretenir la confusion. Comme le Figaro qui a oser titrer :
    – « Le Parti localiste, nouvelle structure écolo dans la galaxie RN » (lefigaro-fr le 15/12/2020 )
    Parti localiste = structure écolo ! Hi-han hi-han !
    C’est bien ce que je disais, j’ai honte de me dire écolo.

    1. C’est plutôt Européisme et Localisme qui sont aux antipodes ! Pourquoi vouloir élargir le territoire et le marché si c’est pour véritablement pour vivre local ? Ca n’a aucun sens ! Vivre local au contraire c’est plutôt rétrécir le territoire et le terrain d’actions commerciales. L’Européisme c’est bien la construction de Landers comme l’Allemagne afin d’élargir le marché commun.

  3. « Ce n’est pas bien connaître l’histoire humaine, jalonnée de guerres résultant du choc des nations depuis plus de deux siècles.  »

    Ce n’est pas la nation qui a inventé la guerre, bien avant l’existence des nations, des guerres se multipliaient partout, d’ailleurs beaucoup de nations sont bien récentes, et les populations se faisaient déjà la guerre avant que ne soit instauré des États nations. Bien au contraire, instaurer des nations a permis de mettre fin aux guerres internes, y compris en France, ça fait belles lurettes que les contés les duchés les seigneuries ont stoppé de se faire la guerre, et c’est grâce à l’instauration de l’État Nation.

    1. En gros avec les Landers que l’auteur appelle Bio-régions il veut rétablir les féodalités que l’on a fait disparaître avec L’État Nation.

      Quant aux éoliennes, elles ne sont pas si écolo que ça quand on regarde le nombre d’animaux qu’elles tuent. Sans parler du paysage destroyé par ces champs de pics d’acier, franchement ça fait naturel et bio ? La plaisanterie ! D’autant que la France n’aura jamais l’argent pour remplacer toutes les centrales nucléaires par des éoliennes et des panneaux solaires, surtout avec une balance commerciale déficitaire de manière chronique. Les français se font traire à coups d’impôts tout ça pour subventionner des éoliennes devenant inutiles au bout de 20 ans, d’ailleurs on en parle du recyclage des éoliennes et des émissions de CO2 pour les fabriquer ?

    2. 1) Tu devrais savoir que l’Europe (UE) a été créée dans le but de mettre fin aux guerres qui ont régulièrement ensanglanté le continent, et qui ont culminé avec la seconde guerre mondiale.
      2) Tu devrais admettre que ça a plutôt bien marché, et par conséquent que c’était finalement une bonne idée.
      3) C’est juste ça que veut dire cette phrase que tu contestes.
      4) Sauf à t’enliser dans tes contradictions, tu devrais donc être POUR l’Europe.

      1. Mensonge, la paix à été obtenue parce l’Allemagne a été désarmée à partir de 1945 et que la France a développé son arsenal nucléaire. La paix a été instaurée par ces deux éléments bien avant l’union européenne. On a même vécu 50 ans de paix sans UE. Cette propagande mensongère permet aux européennes de récupérer le mérite de ceux qui ont désarmé l’Allemagne et ceux qui ont permis de développer l’armement nucléaire français

        1. Ah bon ??? Selon ton ou ta prof d’histoires, en tous genres, l’Allemagne serait donc à l’origine de toutes les guerres qui ont ensanglanté le continent européen, depuis disons Jules César. Ou ne serait-ce que depuis Jeanne d’Arc.

          1. L Allemagne à été occupée et divisée en 4 pendant 50 ans, une partie par la France une par l’Angleterre une par les usa et une par la Russie Alors ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit. En revanche oui les europeistes font du revionnisme historique en occultant les faits que j’ai rappelé

  4. Stop à l’hypocrisie avec les Bio-régions, ce n’est rien d’autre que le modèle allemand des Landers, autrement dit ça créée des coalitions de régions au sein de l’Union européenne, hormis que ce sont toujours les mêmes coalitions de régions qui écrasent d’autres coalitions de régions plus faibles, bref ça créée des inégalités de pouvoir au sein de l’UE. Et ces coalitions se forment à partir d’intérêts communs au détriment d’autres régions, Autant dire que c’est bien pire que L’État nation à lequel on harmonise les droits, les budgets notamment par des transferts. Ben oui il faut le dire que ce sont des Landers en vérité, mais endormir les électeurs par l’expression Bio-régions pour qu’ils n’y voient que du feu, je dis non !

    1. Je ne sais pas si tu le fait exprès ou pas, mais encore une fois tu mélanges tout. Regarde d’abord ce que qu’on entend par biorégion avant de raconter n’importe quoi.

  5. Le RN s’est donc peint d’une couche de vert (de gris), c’est de bonne guerre comme on dit. Pour se distinguer il lui fallait juste se trouver une spécificité. Comme le miel de Montebourg ne fait pas recette, c’est donc le localisme.
    Mais que pourrait-on rajouter, là encore, qui n’ait été dit et redit ? Que l’écologie est devenue une marie-couche-toi-là, qu’elle se conjugue désormais à toutes les sauces, même les plus pourries, et que par conséquent le mot ne veut plus rien dire ? De mon côté tout ça je l’ai déjà dit. Je ne me souviens pas d’avoir dit que j’en suis arrivé à avoir honte de me dire écolo. Voilà qui est fait, misère misère.
    Pour sauver la planète, et l’emploi, et notre culture, et notre sécurité etc. etc. votez Marine !
    Et en même temps vous sauverez le Système, le Capitalisme, la Mondialisation, le Business etc. etc.
    J’imagine la tronche de certains découvrant le portefeuille d’actions de ce pauvre Hervé Juvin.

Les commentaires sont fermés.