L’écologie vert de gris de Marine Le Pen

Marine Le Pen, présente son projet de présidentiable, protectionniste et identitaire. Il a été préparé par l’économiste Hervé Juvin. On privilégie le nucléaire, on veut suspendre les implantations d’éoliennes, on souhaite développer les réacteurs de quatrième génération. Il n’est question ni de taxe carbone, ni de limitation de vitesse, surtout pas de sujets qui fâchent ! Que pense Marine Le Pen : « Science de la vie, l’écologie est aussi une source de la joie de vivre, de la beauté des choses, et du bonheur d’être français … Mais la défense de l’environnement a des ennemis , l’écologisme, cette politique qui consiste à peindre en vert les pires atteintes à l’environnement (et surtout)  l’écologie radicale, ce fondamentalisme qui entend en finir avec les modes de vie, les traditions et les mœurs qui sont les nôtres et prendre le contrôle de chacun de nos gestes… qui entend soumettre les Français aux diktats d’une écologie punitive… »

Quelques réactions sur lemonde.fr :

le sceptique : La victoire culturelle de l’écologisme se traduit tout naturellement par sa diffraction en multiples interprétations. C’est un peu comme le christianisme, qui a fini catholique, protestant, orthodoxe, copte et plein de variantes, n’ayant pas toutes le même rapport au texte, à l’autorité, au ministère de la foi. Il existe l’écologie décroissante, l’écologie étatique, l’écologie industrielle-technologique, l’écologie libertaire- fédéraliste, l’écologie naturaliste écocentriste, etc. On a avec le RN l’écologie identitaire, réactionnaire et localiste. Toutes disent : « la nature est un souci, l’environnement est un enjeu, voici mon offre ». Les « historiques » vont donc devenir une offre parmi d’autres au supermarché vert. Les citoyens vont être ravis, ils pourront dire « oui l’écologie c’est important pour moi, mais attention pas comme dit X, hein, plutôt comme dit Y ».

MEDEFritesMerguez : C’est amusant cette mode d’associer les mots « écologie » et « punitive », alors que les punitions bien réelles que nous vivons au quotidien – covid, dérèglement climatique, pollutions en tous genre, inégalités – sont directement causées par le capitalisme libéral auquel l’écologie scientifique et politique s’oppose depuis toujours.
La droite, quoi qu’elle en dise, agit en ennemie de l’écologie, du bien commun et des simples citoyens : la prédation égoïste et irresponsable est son ADN.

jmmad : Cacologie punitive ? Le vivant est la victime mais c’est elle qui est accusée, c’est classique. La seule inconnue sera la nuance de la peinture pour refaire la vitrine du consumérisme.

Coolektif : Ils vont devoir refaire les peintures chez RN.… Du sol au plafond !.. et particulièrement l’oriflamme de la firme ! Pourvu que le VERT ne vire pas au VERT DE GRIS!!!

Babs : L’écologie se situait à l’extrême droite avant la 2eme Guerre Mondiale, notamment l’amour de la terre, saine et non corrompue, la valorisation ds petits paysans, le scoutisme et ses dérivés para-militaires. Retour à l’idéologie créatrice ?

Olivier66 : Triangulation : Macron chasse sur les terres du RN, MLP sur celles d’EELV.

Réaliste : Avec ses propositions écologiques aux effets très limités, Le Pen fait du Macron comme Macron fait du Le Pen sur d’autres sujets. L’extrême centre et l’extrême droite feraient-ils un concours à celui qui serait le plus populiste ?

Pour en savoir plus, le point de vue des écologistes :

3 octobre 2019, L’écologie selon Marion Maréchal Le Pen

19 avril 2019, Pour Marine Le Pen, l’écologie se résume au localisme

5 mai 2017, L’écologie n’était pas à la fête avec Macron et Le Pen

30 décembre 2016, Front National, un programme superficiellement écolo

27 décembre 2014, Le Front national écolo ? Son passé plaide contre lui

9 mars 2012 Marine Le Pen, l’écologie à la hache

* LE MONDE du 16 avril 2019, Derrière le virage écologique de Marine Le Pen, l’obsession de l’immigration

Partagez ...

9 réflexions sur “L’écologie vert de gris de Marine Le Pen”

  1. À la différence de son vieux borgne de père, MLP assure ne pas être climatosceptique. De toute façon ce n’est plus à la mode. Et aussi qu’elle aime les chats. Même si ce n’est que du blabla, pour certains ça suffit pour faire d’elle une écologiste. De toute façon aujourd’hui tout le monde l’est, du moins s’en revendique. À tel point qu’il y a longtemps que j’évite de m’en dire, écologiste.
    De là à penser que le mot ne veut plus rien dire, ATTENTION ! Il eut été dommage de rater l’occasion de placer cette citation, celle d’un misérable Ministre de la Propagande du Reich :

    – « À force de répétitions et à l’aide d’une bonne connaissance du psychisme des personnes concernées, il devrait être tout à fait possible de prouver qu’un carré est en fait un cercle. Car après tout, que sont « cercle » et « carré » ? De simples mots. Et les mots peuvent être façonnés jusqu’à rendre méconnaissables les idées qu’ils véhiculent. » (Goebbels)

    1. – « Mais la défense de l’environnement a des ennemis , l’écologisme, cette politique qui consiste à peindre en vert les pires atteintes à l’environnement (et surtout) l’écologie radicale, ce fondamentalisme qui entend en finir avec les modes de vie, les traditions et les mœurs qui sont les nôtres et prendre le contrôle de chacun de nos gestes… qui entend soumettre les Français aux diktats d’une écologie punitive… » (Marine Le Pen)

      Nous avons là un bel exemple de propagande et de duperie. L’écologisme (ou environnementalisme) a une définition très claire, rien à voir avec l’écologie etc. Or MLP nous donne ici une autre définition de l’écologisme, SA définition. Ce qu’il faut comprendre : MLP défend donc l’environnement (comme tout le monde, déjà dit), elle est donc l’amie des défenseurs de l’environnement. Qui eux ont des ennemis… les écologistes. Oui oui, un cercle est bien un carré ! La droite c’est la gauche etc.

    2. Je ne suis pas certain que MLP connaisse la définition d’ «écotartufe » (féminin : écotartufette). Je disais il y a peu qu’elle était aussi brillante en écologie qu’en économie. Même si c’est de la bouche de Canteloup ou du jeune Séki, quand on l’entend raconter que pour éviter que dans 20 ou 50 ans le climat de Paris ressemble à celui de Dakar, il suffisait expulser tous les africains présents sur le sol français… on se dit que la blondasse ne trompe pas grand monde avec son «écologie» vert caca kaki .

      1. Parce ton UmPs et supplétifs vert rouge modem sont compétents en économie et écologie peut-être ?

        En 40 ans, ton UmPs n’a pas su réduire d’1 seul centime d’euro les dettes de la France ! Ton UmPs n’a pas su réduire de 0,01% le chômage, de réduire les délocalisations de 0,01% ! Quant à l’écologie, n’en parlons pas, parce qu’avec l’artificialisation des sols qui n’a cessé de croître d’une surface équivalent à 1 département tous les 10 ans minimum. Sans compter le démantèlement des centrales nucléaires pour nous foutre des éoliennes gourmandes en acier en métaux rares et béton

        1. – «Quant à l’écologie, n’en parlons pas, parce qu’ [et patati et patata]»

          Ben si justement parlons-en ! D’autant plus que c’est le sujet du jour.
          C’est marrant cette fâcheuse manie que t’as, d’être toujours hors-sujet, et de faire diversion pour finir dans le grand n’importe quoi.
          D’abord, et je l’ai déjà dit X fois, je ne suis pas encarté UmPs, ni même sympathisant. Tu mettras donc ton «ton» aux oubliettes.
          Ensuite, ce n’est pas parce que l’«écologie» UmPs («et supplétifs vert rouge modem») ne vaut rien, que l’«écologie» vert caca kaki vaut mieux.
          Enfin, depuis le temps que tu racontes n’importe quoi sur Biosphère, faut pas être sorti de la cuisse à Jupiter pour voir qu’en matière d’écologie (comme d’économie) tu es aussi «brillant» que MLP.

          1. Mais oui bien sur ! Toujours aucun argument alors tu procèdes toujours à des déclarations brutes genre « tu racontes n’importes quoi »

            En tout cas ton Mélenchon, lorsqu’on voit les résultats de son idéologie en Algérie ou au Venezuela, ce n’est pas avec ça qu’on va redresser la France !

          2. N'importe quoi !

            C’est bien ça, n’importe quoi ! À force de répétitions, et patati et patata, il devrait être tout à fait possible de prouver que le grand n’importe quoi est le Summum de la Vérité. En attendant, je reste con vaincu que notre Marine nationale est la plus brillante. De France en tous cas. Et que notre BGA sera toujours le meilleur de toute la Biosphère. Et que la nuit (00:30) le Bougre de Grand And… ferait mieux de dormir, et que le pauvre devrait se trouver une gentille petite femme, que ça ne peut que lui faire du bien, et patati et patata. N’importe quoi !

  2. C’est plutôt Europe Écologie Les Verts qui font du Macron, puisqu’au second tour de chaque élection Europe Écologie Les verts votent Macron et UmPs, la bonne blague !

    En fermant les frontières avec le Front National, ça permettrait de réduire le commerce international qui est la plus grande source de pollution.

    1. Tu devrais savoir que le FN et l’UMP font désormais partie du passé. Et le PS n’en a plus pour longtemps. Parlons donc du RN et de son «écologie», d’autant plus que c’est le sujet du jour.
      Tu devrais savoir que TA blondasse vert caca kaki est Anti-éoliennes, un peu comme moi si tu veux. Et en même temps Pro-nucléaire, un peu comme Janco si tu veux. Explique-nous alors comment elle compte s’y prendre pour faire tourner les centrales, en fermant les frontières. D’où va t-elle sortir l’uranium ?
      Son opposition au Système, son «modèle économique», son localisme, comme son «écologie», ne trompent que les gogos dans ton genre. Qui de toute façon se foutent royalement de l’écologie.

Les commentaires sont fermés.