L’effondrement en marche avec Macron

Les derniers rapports du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), montraient que le dérèglement s’intensifiait dans toutes les régions, à des niveaux sans précédent. « Mieux vaut la pédagogie par anticipation que la pédagogie, dévastatrice, des catastrophes climatiques » assène l’éditorial du MONDE. Il poursuit : « L’exhortation à la sobriété énergétique lancée par Emmanuel Macron le 14 juillet 2022 est certes salutaire, mais il est regrettable qu’elle soit plus le produit des tensions sur les approvisionnements en énergies fossiles de la France du fait de l’invasion russe de l’Ukraine que celui d’un volontarisme climatique assumé. » Les négationnistes du réchauffement climatique (expression employée par l’éditorial) ont certes perdu la partie, ils ne font plus la Une des médias. Mais l’engagement en demi-teinte de Macron démontre que les contre-vérités ont intoxiqué les esprits, Macron y croit mais pas au point de faire qqch de sérieux. C’est toujours un déni de la gravité des enjeux et de l’urgence à agir.

La réponse du gouvernement français reste « insuffisante » pour « garantir un avenir vivable », avait averti en juin le Haut Conseil pour le climat (HCC), dans son quatrième rapport annuel. Les propositions de la convention citoyenne pour le climat qui allaient dans le sens de la sobriété n’ont pas été retenues par Macron.

La climatologue Valérie Masson-Delmotte dit vrai : « Le gouvernement diminue le prix des carburants, ce qui constitue une subvention aux énergies fossiles, et il n’encourage pas la baisse de la vitesse sur les autoroutes ou la limitation du poids des voitures pour réduire la consommation. On réagit après coup et on gère crise après crise au lieu d’anticiper. 

Et comme toujours pas un mot sur la démographie et sin impact climatique alors que les 8 milliards d’habitants de la planète voudraient tous la voiture et la climatisation. Ah, si ! Le Groupe Le Monde a organisé à Couthures-sur-Garonne un Festival international de journalisme qui voulait « mettre l’écologie au cœur des débats ». C’est pas gagné.

thème « Avoir un enfant, une aberration écologique ? » Ce premier débat sur la question du réchauffement climatique a rassemblé Cécile Duflot, directrice générale d’Oxfam France et Laure Noualhat, journaliste indépendante. Emmanuel Pont a frappé fort. « Est-ce que procréer, c’est polluer ? » Une question « dont on ne parlait jamais avant, et sur laquelle, maintenant, on commence à s’interroger », explique l’ancienne secrétaire nationale des Verts, et mère de quatre enfants. « Je ne connais pas de parents engagés pour l’écologie qui ne se posent pas la question », renchérit Laure Noualhat, qui déclare ne pas avoir d’enfants. Le débat s’achève par une question d’une jeune femme qui soulève la clameur de l’audience : « Est-ce que ce n’est pas notre devoir d’avoir un enfant quand on est écolo ? Est-ce qu’on doit laisser la planète aux gens qui s’en foutent ? »

On donne donc la conclusion à une imbécile qui ne sait pas que les enfants font souvent l’inverse de leurs parents et aussi que 8 milliards d’écolos, c’est quelques milliards de trop.

– Notons que le second débat, « Sommes-nous trop nombreux sur terre ? », n’entraîne aucun compte-rendu. Il y a des questions qui font peur au MONDE. Misère, misère…

Lire, 8 milliards d’humains pour le 15 novembre 2022

Partagez ...

11 réflexions sur “L’effondrement en marche avec Macron”

    1. Esprit critique

      Les négationnistes du climat (ou climato-sceptiques) étaient avant tout des faux sceptiques. Des menteurs et des comédiens dont le but était de jouer la montre en freinant la fameuse prise de conscience (con science). Des fois que celle-ci vienne perturber leurs affaires (business as usual).
      C’est vrai qu’aujourd’hui on ne les entend plus, et c’est tant mieux. Aujourd’hui on peut dire tout le monde sait et que tout le monde y croit, au réchauffement anthropique. Ainsi qu’à l’effondrement qui se profile. Seulement on n’est pas plus avancés pour autant. Tout simplement parce que personne ne croit sincèrement en une quelconque solution. Et que partant de là tout le monde s’arrange de ça comme il peut.

  1. Esprit critique

    – « Macron y croit mais pas au point de faire qqch de sérieux. C’est toujours un déni de la gravité des enjeux et de l’urgence à agir.»

    Rien de nouveau sous le soleil, toujours et encore le Déni.
    Et que peut-on faire contre le Déni ? Pas grand chose pour ne pas dire rien.
    Seulement le Déni n’explique pas tout. Macron y croit… admettons.
    Imaginons maintenant qu’il veuille faire qqch de sérieux… qqch qui marque l’Histoire, qui fasse que son Nom entre dans la Postérité, pour des siècles et des siècles amen.
    Et d’ailleurs, pour quelle raison ne le voudrait-il pas ? Alors admettons.
    Dans ce cas que pourrait-il faire, notre pauvre petit Manu ? Là encore, pas grand chose pour ne pas dire rien. Et n’importe qui à sa place ne pourrait faire guère plus.
    N’oublions pas que nos petits rois ne sont que des marionnettes.

    1. Et nous… pékins moyens… que sommes-nous ? Et que pouvons-nous faire ?
      Eh bien, nous pouvons toujours ressasser, rabacher, pleurnicher, marcher etc. etc.
      Justement c’est le mieux que nous sachions faire, en attendant. Misère misère !

      1. Chaque pays sans exception devrait avoir une autonomie alimentaire; autrement dit ça veut dire qu’il faille avoir une démographie correspondant à ce que le territoire peut fournir en nourriture ! A regarder de plus près, il n’est pas normal à ce que plusieurs pays d’Afrique soient dépendants de l’Ukraine et de la Russie ou de l’Europe pour pouvoir manger ! On est contraint d’avoir une agriculture intensive qui non seulement détruit les sols à moyen et long terme, mais en plus dégrade la qualité de nos aliments ! Tout ça pour entretenir les ventres de pays irresponsables !

      2. Misère misère !

        – « Tout ça pour entretenir les ventres de pays irresponsables ! »
        Peux-tu nous donner quelques exemples de pays responsables ? Et de gens responsables, tant qu’à bien faire. Mais non bien sûr. Par contre il faut que tu ramènes toujours tout à ton problème, celui qui t’empêche de dormir la nuit, l’Afrique et les Zafricains. Et si tout ça c’était juste pour entretenir les ventres d’une poignée de boulimiques ?

      3. Tout le système consistant à déplacer de la nourriture sur plusieurs milliers de kilomètres n’est plus durable ! Sans énergies fossiles ce système ne pourra plus être maintenu, donc des famines de masse en perspective ! Et avec moins d’énergies fossiles, les prix des aliments vont flamber ! Ce qui revient à des famines de masse ! Alors oui l’Afrique n’a plus le choix que de réguler sa démographie et de développer son agriculture !

        Tu as beau râler mais il n’y a que le travail qui permet de nourrir la population ! Il n’y a que des socialo-communistes qui piquent dans l’assiette des autres ! Alors rétablissons un vrai programme « Ordre Loi Travail et Discipline » à l’échelle mondiale ! Le socialo-communisme est une aberration, aberration écologique compris !

      4. N'importe quoi !

        « Ordre Loi Travail et Discipline » !!!
        Pétain, manque plus que la Famille et la Patrie ! Et à l’échelle mondiale, SVP !
        Et devinez qui seront les valeureux gouvernants du Nouvel Ordre Mondial ?
        Ben… ceux qui sont blancs comme neige, irréprochables, disciplinés, qui respectent toujours la Loi, et qui sont les plus vaillants bien sûr !
        C’est bien connu : Le travail rend libre. C’est ce que pouvaient lire ceux qui entraient dans les des camps nazis. Misère misère !
        .

      5. Des individus qui veulent percevoir des revenus sans effort mais au détriment d’autrui, en ponctionnant le fruit du travail des autres soit ponctionner les efforts des autres, c’est tout simplement de l’esclavagisme ! Il serait temps que certains se mettent au travail pour que d’autres puissent travailler moins, car il y en a marre que des français travaillent pour deux, mais que ces français se fassent taxer plus de la moitié de leur salaire pour que d’autres vivent dans l’oisiveté ! Chacun son dû ! Et ce sont encore les feignasses qui manifestent régulièrement pour traire davantage ceux qui travaillent ! C’est une honte ! Et de l’esclavagisme !

      6. Misère misère !

        Mais oui on le sait, les fonctionnaires ne branlent rien. Tous les gens dans les bureaux non plus, et les retraités n’en parlons pas. Et tous les autres ne font que du vent. Bref tous des feignasses ! En fait tu es le seul esclave qui bosse. Je comprends donc que tu sois fatigué.
        .

  2. N'importe quoi !

    – « On donne donc la conclusion à une imbécile qui ne sait pas que les enfants font souvent l’inverse de leurs parents et aussi que 8 milliards d’écolos, c’est quelques milliards de trop.» (Biosphère)

    Pourquoi une imbécile ? C’est oublier que quelques fois il faut accepter de souffrir pour aller mieux ensuite. Lorsqu’une dent fait vous fait mal, par exemple.
    Puisque les enfants font souvent l’inverse de leurs parents… encourageons alors les gens qui s’en foutent à en faire autant qu’ils peuvent. Et comme ça nous aurons vite des milliards d’écolos. Des milliards d’anti-bagnoles, des milliards de végés etc. etc. Bref des milliards de Vrais Zécolos, des purs et durs, des radicaux bien comme il faut ! Et autant de malthusiens et de no-kids. Et avec tout ça, en seulement quelques décennies, le Problème sera réglé.

Les commentaires sont fermés.