les risques de la techno-science selon Alex Türck

Le problème de nos sociétés est un problème fondamentalement technologique. D’un côté la techno-science augmente les possibilités des sportifs et des citoyens ordinaires, de l’autre la techno-science permet de les manipuler et les contrôler. Le livre d’Alex TÜRCK, – La vie privée en péril – Des citoyens sous contrôle (Odile Jacob, 2011) en est un témoignage.

Il aborde exclusivement l’impact des technologies dans les domaines de la biométrie, de la géolocalisation, de la vidéosurveillance, et du développement de l’Internet.

Alex TÜRCK parle à partir de son expérience de membre de la CNIL depuis 1992 et de président de celle-ci depuis 7 ans, et de son expérience comme président depuis 2008 du Groupe qui rassemble les 27 organisations qui exercent la même fonction que la CNIL dans les 27 pays de l’Union européenne – groupe dit G29 en référence à l’article 29 de la directive du 24 octobre 1995, relative à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données.

Alex TÜRCK fait un panorama très complet des problèmes posés par les TIC aux libertés individuelles. Et le panorama est inquiétant à l’égard de la protection de l’intimité des individus. Il souligne l’inconscience avec laquelle un certain nombre de dirigeants s’accommodent de cette violation massive des intimités, mais aussi l’inconscience avec laquelle la majorité des citoyens s’engagent dans cette voie. D’où des préconisations répétées de sa part pour une éducation dès le premier âge afin de sauvegarder cet acquis du droit à l’intimité, au secret, à l’oubli, droit qui semble tellement naturel et acquis que personne n’en parle et qui semble disparaître sans même qu’on s’en aperçoive – il fait sien l’apologue de la grenouille plongée dans un bain d’eau que l’on porte très progressivement à l’ébullition : on supporte jusqu’à en mourir !

Les enjeux ont été majorés depuis le 11 septembre 2001 et la sanctuarisation de la lutte contre le terrorisme. Alex TÜRCK montre comment un certain nombre de responsables français sont contaminés par cela – avec une mention spéciale pour le magistrat BRUGUIERE… Ils croissent à vitesse exponentielle avec la toute puissance commerciale de Facebook et de Google. Et ils bénéficient de l’amplification liée à la miniaturisation et aux nanotechnologies. Il fait apparaître l’extrême complexité des problèmes juridiques de la biométrie, l’ambigüité de la vidéosurveillance, la terreur que génère le Big Brother diffus du nuage d’information sur Internet (encore plus dangereux que le Big Brother d’Orwell que l’on identifiait et contre lequel on pouvait lutter), la toute-puissance économique et politique exercée par les patrons de Facebook et de Google, et l’inconscience d’une grande partie de la population jusqu’aux plus hauts lieux de la Commission européenne.

Les aspects technologiques sont souvent présentés de manière tellement synthétique que le texte en perd de la lisibilité, mais Alex TÜRCK témoigne d’une parole libre, ce qui est si rare dans le milieu des experts et des journalistes.

Partagez ...

2 réflexions sur “les risques de la techno-science selon Alex Türck”

Les commentaires sont fermés.