St.Madaule : le déséquilibre démographique

L’ONU constate de façon très approximative qu’on va être plusieurs milliards, mais n’aborde jamais le point de savoir à combien de milliards on dépasse la limitation de vitesse. Misère, misère…

Stéphane Madaule : « Rappelons qu’en 1900, la population mondiale était estimée à 1,7 milliard. En 2022, nous passerons la barre des 8 milliards. En 2050, nous serons près de 9,7 milliards. En 2004, l’ONU prévoyait une stabilisation de la population mondiale en 2050 à 9 milliards. En 2013, l’ONU communiquait sur une stabilisation de la population mondiale plutôt à 11 milliards en 2100. L’incertitude en matière de fécondité fait que les projections à l’horizon 2100 oscillent entre 8,9 et 12, 4. La croissance démographique perdure à un rythme élevé en valeur absolue (+ 89 millions d’individus chaque année) comme en pourcentage, près de 1 % / an.

S’agissant des conséquences socio-économiques et environnementales de ce déséquilibre démographique prolongé, l’ONU reste muette. L’institution internationale ne dit pas si l’évolution démographique est réellement compatible avec les grands équilibres mondiaux de notre planète : environnement bien sûr mais également enjeux géopolitiques liés aux migrations, et déséquilibres Nord-Sud. L’ONU omet d’indiquer que le retour souhaitable à l’équilibre entre taux de natalité et taux de mortalité n’est toujours pas en vue dans la plupart des pays en développement ; la transition démographique s’éternise (plus de cent ans déjà) sans que l’on sache au juste quand elle se terminera. Pourquoi donc insister sur le fait que de plus en plus de pays auraient déjà commencé une expérience de déclin démographique sans citer leur importance relative dans l’évolution de la démographie mondiale. »

Le point de vue des écologistes

N’est-il pas temps de briser les tabous, d’oser faire le lien entre évolution démographique et préservation des grands équilibres de notre terre sur le plan environnemental, socio-économique mais également géopolitique ? N’est-il pas temps d’indiquer que l’accès d’une population de plus en plus nombreuse à un système économique basé sur la consommation de masse et les énergies fossiles n’est pas compatible avec la préservation de notre environnement ? N’est-il pas temps enfin de changer notre regard et donc notre vocabulaire sur les évolutions démographiques en cours ? Pourquoi continuer à parler de dynamisme démographique voire de dividende démographique comme s’il s’agissait d’évolutions porteuses d’avenir ? Pourquoi employer le terme de déclin démographique, de vieillissement de la population, là où il faudrait plutôt évoquer une salutaire stabilisation démographique dans les pays du Nord ?

Il faudrait accepter de faire entrer de plain-pied la démographie dans les Objectifs de développement durable (ODD) avec un nouveau concept, celui de démographie verte qui implique à la fois un changement drastique de notre modèle économique et un retour rapide à l’équilibre démographique mondial.

Partagez ...

19 réflexions sur “St.Madaule : le déséquilibre démographique”

  1. Alain Souchon

    Allô maman bobo
    Maman comment tu m’as fait ? J’suis pas beau.
    Allô maman bobo, allô maman bobo !

    1. Vieux disque rayé

      – « Stéphane Madaule : « Rappelons qu’en 1900, la population mondiale était estimée à 1,7 milliard. En 2022, nous passerons la barre des 8 milliards. En 2050, [etc. etc.]
      Le point de vue des écologistes. N’est-il pas temps de briser les tabous, d’oser d’oser faire le lien entre évolution démographique et [patati et patata] »

      Mais oui, tout le monde la connaît, celle là aussi, de chanson !
      L’intro, le refrain, les couplets… par coeur, on les connait !
      Et la mienne aussi… vous la connaissez. Misère misère !

    2. Voici venu le temps... d'accepter !

      – « N’est-il pas temps enfin de changer notre regard et donc notre vocabulaire […]
      Il faudrait accepter [n’importe quoi…] »

      Ben oui il est temps ! Temps d’ouvrir les yeux, temps de changer de lunettes, temps d’appeler un chat un chat etc. etc. Temps d’arrêter de raconter n’importe quoi, temps d’arrêter les faukon et les yakas ! Temps d’accepter la réalité telle qu’elle est, et pas comme on aimerait qu’elle soit. Temps d’arrêter de chouiner !
      Temps d’accepter que nous devons FAIRE AVEC. Et que ça nous plaise ou pas !
      Aujourd’hui avec les 8 milliards, et demain avec les 9 ou les 10 ou je ne sais combien. Temps de lire ou de relire Sénèque, temps d’apprendre à vivre, et à mourir etc.

      1. Toi qui vient de nous donner des leçons de moral, alors que tu t’es bien goinfré des 30 glorieuses (puisque tu t’es vanté à moult reprises d’être d’un âge bien avancé), et n’aura aucun effort à consacrer pour les déplétions à venir et les dégradations de l’environnement à venir aussi, puisque dans les années difficiles qui viennent tu ne seras plus là pour subir les désagréments de la surpopulation couplé de la surconsommation des baby-boomers (soyons clairs, les jeunes d’aujourd’hui n’auront jamais le quart de ce que tu auras eu tout au long de ta vie, d’ailleurs les jeunes n’auront pas autant de pensions de retraite que toi). Après toi le déluge ! Tu dis aux autres de faire avec alors que toi-même n’en auras pas été capable !

      2. Misère misère !

        Mais arrête donc de chouiner et de raconter n’importe quoi !
        Et puis essaie de comprendre ce que je raconte, et que je ressasse etc. etc.
        Mais bon, je sais que tout ça, c’est déjà trop te demander.
        Mais bon, comme je suis gentil, je vais t’aider une nouvelle fois.
        Mais bon, je sais bien que ça ne servira à rien.
        Mais bon, ça ne fait rien. Et puis tu sais ce qu’on dit, trop bon trop con !
        Déjà écoute la chanson de Brassens. Je t’ai dis X fois que l’âge ne fait rien à l’affaire (« Le temps ne fait rien à affaire, quand on est con on est con.» )
        Toi t’en es un de la dernière averse, et moi un des neiges d’antan.
        En ce qui me con cerne, je le sais et je l’assume. (à suivre)

      3. Arrêtons de nous prendre trop au sérieux, surtout Toi. T’es pas né au bon moment… c’est peut-être con, surtout pour toi, comme je te comprends !
        Sache déjà là que je n’y suis pour rien., c’est juste la faute à Pas de Chance.
        T’es pas bien fûté, c’est pareil, c’est con pour toi etc. etc. En attendant, si tu veux ma place je te la laisse. Mais sache que pour rien au monde je ne voudrais de la tienne. Oh mon dieu, n’importe quoi mais pas ça !
        Bref, accepte la réalité, telle qu’elle est.
        En attendant, c’est bien ce que je disais. 🙂 🙂 🙂 🙂

      4. Comme toujours tu n’as aucun argument, aucun chiffre, aucune preuve…Tu te contentes de vouloir discréditer tes contradicteurs de tous les noms d’oiseaux, tu affirmes que tes contradicteurs racontent des conneries mais sans le démontrer et encore moins le prouver et tu t’auto_proclames plus intelligent que tes contradicteurs… Bref tes commentaires sont des coquilles, elles ne sont qu’au mieux rempli d’anathèmes et d’insultes…

      5. Misère misère !

        Mais nom de Dieu que veux tu que je te calcule ???? Quels chiffres veux tu ? Et d’où veux tu que je les sorte ? De mon chapeau ? Et puis arrête de chouiner parce je te malmène un peu, parce qu’en matières d’anathèmes, d’insultes etc. faudra quand même me dire qui c’est ici le Champion.
        En attendant, c’est bien ce que je disais… tu n’as rien compris.

  2. Marcel Duterte

    « L’ONU constate de façon très approximative qu’on va être plusieurs milliards, mais n’aborde jamais le point de savoir à combien de milliards on dépasse la limitation de vitesse. Misère, misère… »

    Michel C serait Michel Sourrouille ? 😁😎😃🙄 Misère , quelle misère , misère

    1. – « L’ONU constate de façon très approximative qu’on va être plusieurs milliards, mais n’aborde jamais le point de savoir à combien de milliards on dépasse la limitation de vitesse. Misère, misère…»

      Ben oui de façon très approximative, vu que l’ONU n’a pas de boule de cristal.
      Ni même de radar de vitesse. Quant à la balance pour mesurer la fameuse Charge Max, elle n’est pas très fiable, elle déconne un max.
      Mais qui donc est foutu de mesurer ça sérieusement, hein ? Hors mis bien sûr tous ces théoriciens douteux, prophètes, et autres rigolos et charlatans.
      Ce qui fait qu’en attendant, chacun évalue ça au Pifomètre.
      – Nom de dieu ! Ce qu’elle est grosse ! Et en plus je trouve qu’elle roule super vite !
      – Bof… tu trouves ? Moi je trouve pas.
      Misère misère ! Oh mon Dieu quelle misère ! 🙂 🙂 🙂 🙂

      1. L’ONU donne une fourchette de ce que pourrait être la population mondiale à venir. Effectivement si des pays accélèrent leur transition démographie afin de diminuer la natalité, alors il est prévisible à ce que l’on soit entre 9 à 10 milliards d’habitants. Mais si la transition démographique ne s’effectue pas dans le rythme escompté, et selon le rythme des naissances actuelles, alors il est facile de prévoir qu’on sera 11 ou 12 milliards d’habitants. Ce n’est pas une question de poule de crystal mais de mathématique pour compter les progénitures des poules pondeuse ! Mais toi et les maths, ça fait 2, vous n’avez jamais été copains. !

      2. Mais ce qui peut fausser ces anticipations fondées uniquement sur le rythme des naissances, étant que ne sont pas prises en comptes les déplétions des ressources naturelles, les augmentations de températures nuisant l’accès à l’eau et à l’agriculture (et par ricochet l’élevage si les quantités de céréales baissent), les pollutions dégradant la santé, etc…

      3. Parti d'en rire.

        Mon Dieu toutes ces conneries qu’on peut lire et raconter sur ce blog !!!
        Mais t’as raison, les mathématiques c’est comme le plastique, c’est fantastique !

  3. L’équation est très simple à comprendre pour tout le monde ! Il suffit de regarder la courbe démographique mondiale !

    Pendant plus de 2000 ans jusqu’à l’année 1800, la population mondiale peinait à plafonner à 1 milliard d’habitants.
    De 1800 jusqu’à 1940; grâce au charbon, la population a réussi de passer de 1 à 2,3 milliards d’hbts.
    De 1941 jusqu’à 2022, grâce au pétrole et au nucléaire, la population a réussi de passer de 2,3 à 8 milliards d’hbts ! (à noter tout de même que pour y parvenir, on n’a pas renoncer ni charbon, ni au bois qui se sont greffés au pétrole et nucléaire auxquels on a saupoudré d’ENR (barrages, panneaux solaires, éoliennes, etc… Et que ces ENR dépendent du pétrole pour rester rentables)

    1. Autrement dit, nos vies dépendent des ROBINETS d’énergies fossiles ! Si les pays qui détiennent les réserves ferment les robinets, ou que les réserves se tarissent, alors nos vies sont bien compromises ! La démographie au-delà d’1 milliard d’hbts dépend du débauchage d’énergies fossiles pour vivre ! Sans énergies fossiles la démographie mondiale est sensée revenir à 1 milliard, l’épuisement des ressources naturelles fera retomber la courbe démographie mondiale comme un soufflet ! C’est une évidence que beaucoup ne préfèrent pas croire pour ne pas déprimer…

      1. Marcel Duterte

        La raclée finale est en vue : espérons que ceux qui ont vu clair sauveront leur peau .
        Leurs sources d’ énergie soi disant renouvelables ne serviront à rien .
        Nous atteignons le bord du gouffre et nous apprêtons à faire un grand pas en avant .

      2. Pour survivre, ne surtout pas habiter une ville de plus de 150.000 habitants (ce qui est déjà énorme ! Puisque 100.000 habitants c’est le Paris du Moyen age et même Renaissance mais sans énergies fossiles… Paris a commencé à atteindre 500.000 hbts grâce au charbon et encore la banlieue n’était pas surchargée !!!). D’ailleurs, il y a des analystes écolos encore plus pessimiste que moi, ils disent ne pas excéder une ville de 30.000 habitants) Je ne sais plus si j’ai gardé la vidéo dans mes marque-page, mais si je retrouve je fournirai. En tout cas, il est évident que 12 millions d’habitants en Ile de France, ce sera un carnage ! Ça va cogner sévère !

  4.  » L’incertitude en matière de fécondité fait que les projections à l’horizon 2100 oscillent entre 8,9 et 12, 4. »

    12,4 ? Et ben une projection bien optimiste 12,4 milliards ! Qu’on soit bien clair, quiconque se fie à la logique et aux mathématiques comprend facilement que le système va craquer bien avant d’atteindre 2100 ! Déjà qu’en 1914, atteindre 1,8 milliard d’hbt sur Terre était largement suffisamment pour décider de déclencher une guerre mondiale et en 1939 nous étions 2,3 milliards ! Bref, à 2 milliards d’hbts c’est suffisant pour déclencher 2 guerres mondiales à 20 ans d’intervalle ! On a pu apaiser les esprits car on a fait jaillir à foison les énergies fossiles (gaz, charbon, pétrole) appuyées par le nucléaire, les engrais et les phosphates afin de gaver le pouvoir d’achat de tout le monde dans l’hémisphère nord !

    1. MAIS à présent que tous ces jokers fossiles, l’uranium, et les phosphates vont entrer en état de déplétion, autant dire que ça va imploser rapidement dans les décennies qui viennent ! Surtout que nos sols ne sont plus fertiles sans engrais car tout l’humus a été anéanti ! Puis le réchauffement, les canicules, les assèchements de fleuves et rivières qui vont mettre leur grain de sel dans l’équation ! Il est évident de comprendre qu’on aura le droit au carnage dans les décennies qui viennent ! Même notre ancien Ministre Yves Cochet le pense ! Selon moi, si on reste 3 milliards à survivre d’ici 2100; ça sera déjà beaucoup ! Et 3 milliards en 2100 je reste encore très optimiste ! (puisqu’à 2 milliards sans énergies fossiles et sans nucléaire on est capable de déclencher 2 guerres mondiales à 20 ans d’intervalle)

Les commentaires sont fermés.