Mai 2022, le point de vue des écologistes

Liste des liens vers les différentes thématiques traitées sur le blog biosphere

Pour échanger , écrire à biosphere@ouvaton.org

– militantisme écolo

Les activistes écolos se radicalisent

Transgressons une légalité écocidaire !

« OUI pub » sur nos boîtes aux lettres ?

Des « décrocheurs » condamnés en cassation

flight tracking, dénonciation et non délation

– la question écologique

Planification écologique, notre synthèse

« Jour du dépassement » à la française

Des éléphants ou des hommes, qui choisir ?

Planification écologique, précisions

– la question démographique/agricole

Dégradation des terres, famine en vue

La COP15 et l’inexorable désertification

Madagascar, un état de surpopulation

Côte d’Ivoire, surpopulation et manque d’eau

Corne de l’Afrique minée par la surpopulation

Inde : « government jobs » et surpopulation

Jean-Marc Jancovici, coming out malthusien

– la question politique

Jadot présidentiable ? Autopsie d’un échec

Nous avons TROIS ministres de l’écologie !!!

Élisabeth Borne, pragmatisme et petits pas

Démocratie et autocratie, systèmes défaillants

– la question sociétale

Hubris contemporaine, ivresse de la Démesure

La vie à n’importe quel prix n’est pas vivre (l’IVG)

Nudité ou burkini en piscine, notre liberté

Partagez ...

1 réflexion sur “Mai 2022, le point de vue des écologistes”

  1. Pierre : J’ai trouvé le temps de lire une partie de ces analyses et je voulais vous encourager car ils sont uniques dans leur lucidité. Le problème est leur abondance qui est telle que je ne vois pas qui trouve le temps de les lire en entier ce qui est dommage. Vous compensez en les classant, ce qui permet de choisir. Peut-être pourriez-vous aller encore plus loin dans ce sens par des titres courts et chocs, des catégories bien tranchées, etc…En tout cas, ils existent et font le point sur des sujets tabous !

    Biosphere : C’est vrai, sur ce blog des textes  trop longs, trop abondants, sans aucune image pour égayer le propos… Dans une société où le tweet domine, ce n’est pas tendance. Mais à notre avis ce n’est pas parce que les gens versent dans la superficialité qu’il faut suivre le courant dominant…

Les commentaires sont fermés.