nous créons le désert

Malthus avait raison, les terres agricoles s’épuisent. La désertification n’est pas un phénomène naturel, c’est la détérioration des sols causée par une mauvaise exploitation des terres (cultures intensives, surpâturage, déforestation pour gagner de nouvelles terres cultivables), et par une irrigation incontrôlée. Le réchauffement climatique d’origine anthropique, en accroissant les besoins en eau des sols et en modifiant le régime des pluies, aggrave le phénomène. La désertification affecte déjà près de 3,6 milliards d’hectares sur Terre et le phénomène s’accélère : il y a d’abord la disparition du couvert végétal, l’obligation de puiser l’eau de plus en plus profondément, des conflits violents autour des points d’eau, la pauvreté grandissante. La perte de terres arables va générer des flux migratoires d’autant plus ingérable qu’ils seront considérables. La convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification, entrée en vigueur en 1996 et signée par 190 pays, a eu peu d’effets sur le terrain. Les Nations Unies avaient décrété 2006 l’année de la désertification. Qui s’en souvient ?

La huitième conférence internationale des Nations unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD) a eu lieu du 3 au 14 septembre 2007 à Madrid. Elle s’est terminé de façon prévisible par un échec : les 191 membres n’ont pas réussi à s’accorder sur une augmentation de son budget en raison de l’opposition des Etats-Unis et du Japon. De toute façon le plan stratégique annoncé, qui définit de grands objectifs à dix ans, n’avait aucune valeur contraignante. On passe donc par pertes et profits un milliard de personnes qui sont menacées par la famine alors que 40 % des terres se désertifient.

Nous sommes en 2010, rien n’a changé. Une brève du Monde (11 août 2010) nous indique que l’ONU va lutter contre la désertification par un plan de dix ans ! Blabla, blabla. En réalité les politique se désintéressent de la question. Et les citoyens s’en foutent, quand ils ne vouent pas Malthus aux gémonies.  Un jour la Biosphère se désintéressera des humains.

Partagez ...

2 réflexions sur “nous créons le désert”

  1. Depuis l’invention de l’agriculture sédentarisée il y a 10 000 ans environ, l’humanité a créé deux milliards d’hectares de désert, dont un au cours du XXe siècle.
    In Ecorev n° 35, l’agriculture au cœur du projet écologiste p.19

  2. Depuis l’invention de l’agriculture sédentarisée il y a 10 000 ans environ, l’humanité a créé deux milliards d’hectares de désert, dont un au cours du XXe siècle.
    In Ecorev n° 35, l’agriculture au cœur du projet écologiste p.19

Les commentaires sont fermés.