Marine Le Pen, l’écologie à la hache

Interrogée par terraeco*, Marine Le Pen montre la superficialité de son engagement écolo :

  • Une fiscalité écologique ? Non, il faut arrêter la fiscalité à tout prix. Les gens n’en peuvent plus.

  • Pas de taxe carbone non plus ? Rien. Je pense que la seule façon de baisser les émissions de gaz à effet de serre, c’est de revenir à un modèle rationaliste, d’arrêter la course au libre-échange.

  • Que fait-on avec le nucléaire ? Il n’y a aucune autre alternative crédible au nucléaire.

  • Les énergies renouvelables ? Les éoliennes, c’est immonde. C’est laid, c’est cher, ça ne sert à rien, arrêtons là.

  • Selon vous, les changements climatiques n’existent pas ? Je ne suis pas sûre que l’activité humaine soit l’origine principale de ce phénomène.

  • Vous remettez en cause les conclusions du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat ? Ce ne sont pas les travaux du GIEC qui peuvent établir avec certitude que l’homme est la cause du changement climatique. Mon père m’expliquait quand j’étais petite que le Sahara gagnait déjà un kilomètre par an.

  • Vous allez recruter Claude Allègre ? Pourquoi pas ! Le GIEC, ce sont les prêtres et les évêques du changement climatique.

  • Parlons agriculture ? Le bio est une dictature, avec des histoires de gros sous enrobées dans des bons sentiments.

COMMENTAIRE de BIOSPHERE : le modèle « rationaliste » du leader du Front National se résume au modèle libéral… excepté le libre-échange. Marine Le Pen est pour le nucléaire sans penser le moins du monde aux inconvénients du nucléaire. Marine pense que la science va nous sauver tout en ne faisant pas confiance aux scientifiques du GIEC ; elle préfère les analyses de son père ! Le bio est pour Marine la recherche du profit et non de la santé de la terre, elle ne s’interroge pas du tout sur l’agriculture intensive dont le profit est le seul moteur. Voter Front National, c’est donc voter pour l’ignorance des réalités écologiques, c’est voter contre la préservation de notre futur.

* magazine terraeco, mars 2012

Partagez ...

8 réflexions sur “Marine Le Pen, l’écologie à la hache”

  1. Réelles convictions ou posture électorale ?
    Je la crois beaucoup trop intelligente pour penser ça. A mon avis, elle ne fait que se « mettre au niveau » de ses électeurs.

    1. Bonjour Donatien
      Une présidentiable qui se met au niveau le plus bas de ses électeurs est-elle vraiment intelligente, ou opportuniste ou populiste ? De toute façon, vu les crises socio-écologiques qui vont survenir, nous n’avons pas besoin de ce genre de personnage à des présidentielles… Cultiver l’ignorance et la simplification outrancière ne fait pas avancer le débat démocratique.

  2. Réelles convictions ou posture électorale ?
    Je la crois beaucoup trop intelligente pour penser ça. A mon avis, elle ne fait que se « mettre au niveau » de ses électeurs.

    1. Bonjour Donatien
      Une présidentiable qui se met au niveau le plus bas de ses électeurs est-elle vraiment intelligente, ou opportuniste ou populiste ? De toute façon, vu les crises socio-écologiques qui vont survenir, nous n’avons pas besoin de ce genre de personnage à des présidentielles… Cultiver l’ignorance et la simplification outrancière ne fait pas avancer le débat démocratique.

  3. Effectivement , MLP est nataliste (natalité destinée à contrebalancer celle affolante et lapiniste des immigrés muz qui entrent par la porte laissée béante par le patronat et le monde politique)
    Je suis pourtant de tendance FN mais cet aspect des choses me désole .
    Le changement climatique dû pour l’ essentiel au bipède arrogant me laisse perplexe car je crois plus à des causes extérieures .
    Pour tout dire je partage l’ opposition (feinte ou réelle ?) du FN à l’ immigration et soutiens sa thèse sur l’ identité mais j’ attends MLP au tournant si d’ aventure elle accédait à un poste politique d’ importance !

  4. Effectivement , MLP est nataliste (natalité destinée à contrebalancer celle affolante et lapiniste des immigrés muz qui entrent par la porte laissée béante par le patronat et le monde politique)
    Je suis pourtant de tendance FN mais cet aspect des choses me désole .
    Le changement climatique dû pour l’ essentiel au bipède arrogant me laisse perplexe car je crois plus à des causes extérieures .
    Pour tout dire je partage l’ opposition (feinte ou réelle ?) du FN à l’ immigration et soutiens sa thèse sur l’ identité mais j’ attends MLP au tournant si d’ aventure elle accédait à un poste politique d’ importance !

  5. C’est sidérant de voir une femme présidentiable dont l’idéologie est gangrénée d’idées reçues. Etre aussi peu consciente des dangers, et de la place de l’Homme dans tout cela merite qu’on lui jete l’opprobre.

  6. C’est sidérant de voir une femme présidentiable dont l’idéologie est gangrénée d’idées reçues. Etre aussi peu consciente des dangers, et de la place de l’Homme dans tout cela merite qu’on lui jete l’opprobre.

Les commentaires sont fermés.