Marine Tondelier contre Marine Le Pen, le choc

Marine Tondelier, née en 1986, a été la grande organisatrice des journées d’été des Verts pendant des années. Elle est élue secrétaire nationale du parti EELV lors du congrès du 10 décembre 2022 avec 90,8 % des suffrages. Elle est l’auteure, en 2017, de Nouvelles du Front, livre dénonçant la gestion de la ville d’Hénin-Beaumont par Steeve Briois et l’extrême droite.

Marine Tondelier contre Marine Le Pen, Front populaire contre Front national, enfin les perspectives de l’avenir de la France deviennent plus claires.

Notre article antérieur sur notre blog biosphere

Front National contre front écolo, les deux Marine (mai 2017)

Elle est jeune et jolie. Cela n’empêche pas d’être une écologiste convaincue. Elle se prénomme Marine. Elle se présente pour la deuxième fois aux législatives contre l’autre Marine, dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, Hénin-Beaumont. Marine Tondelier contre Marine Le Pen, LE MONDE en fait un article : «  Conseillère municipale d’opposition, Marine Tondelier est balayée dès le premier tour aux législatives 2012 par le frontiste Steeve Briois… Elle est devenue l’une des bêtes noires de la nouvelle équipe municipale d’extrême droite et de ses militants… « Sur Facebook, elle subit un harcèlement quotidien de frontistes qui la traite de “gauchiasse” ou “socialopes”…Ils n’ont aucune limite. Le but, c’est de la faire craquer. »

Ainsi va le Front National, qui ne supporte aucune opposition puisque tout ce qui n’est pas eux est « pourri », argumentation facile. Marine Tondelier a raconté dans un livre la vie sous le FN et le difficile quotidien des employés municipaux : « Intimidations, prises à parties et lynchage public des récalcitrants… Un vrai règne de la peur a vu le jour ».

Les législatives 2017 s’annoncent à nouveau difficile. Marine Tondelier n’avait recueilli que 1,6 % des voix aux législatives 2012. Elle se retrouve en 2017 contre la Marine frontiste qui, à la présidentielle, avait recueilli au premier tour 41,17 % des voix, loin devant Jean-Luc Mélenchon (23,13 %) et Emmanuel Macron (14,55 %). Elle ne bénéficie pas d’une dynamique présidentielle puisque le candidat de l’écologie politique, Yannick Jadot, a voulu se dissoudre dans le PS de Benoît Hamon dont le score est au plus bas dans la 11e circonscription. Elle se retrouve noyée au milieu de 13 candidats avec six prétendants à gauche parmi lesquels le député sortant socialiste Philippe Kemel. Il faudra aussi compter sur Anne Roquet (LRM de Macron). Il y a même en concurrence un autre candidat au nom de l’écologie, Rachid Ferahtia. Les électeurs vont y perdre leur latin.

Pourtant Marine Tondelier est une personne politiquement engagée dans l’écologie. Membre du Bureau Exécutif en charge des commissions thématiques, elle en supervisait l’objectif : « Il existe au sein du parti des lieux de réflexions et de débats que l’on appelle les commissions thématiques. Elles participent à l’élaboration des orientations du parti… ». Elle est depuis longtemps la principale organisatrice des Journées d’été d’Europe Ecologie Les Verts (prochaines rencontre à Dunkerque du 24 au 26 août). Mais la beauté et la compétence ne suffisent pas pour faire progresser l’écologie politique. Les élections législatives sont un marigot où pataugent petits et gros crocodiles à l’affût d’une victime. Il n’en reste pas moins que les commentaires sur lemonde.fr sont positifs : « Bravo pour votre action ! Nous saluons votre courage… Marine ne choisit l’endroit le plus facile pour porter ses convictions, ce qui n’est pas le cas d’autres dont je ne citerai pas les noms…

Le parti pris des médias contre l’écologiste Marine Tondelier

Le premier ministre, Gabriel Attal, le président du Rassemblement national (RN), Jordan Bardella, et la cheffe de file des Ecologistes, Marine Tondelier, devaient s’affronter, mercredi 3 juillet, sur le plateau de BFM-TV. Au sein de l’alliance à gauche, on s’était mis d’accord pour que chaque force débatte à tour de rôle sur les plateaux de télévision. Pour cette troisième rencontre, c’était en théorie le tour de Marine Tondelier. « Marine Tondelier est parfaitement légitime pour nous représenter », confie Olivier Faure (PS). « Marine Tondelier demandait à nous représenter, ce qui était légitime », enchaîne Manuel Bompard (LFI). Ce débat ne se fera pas, Jordan Bardella n’avait pas envie de se confronter avec celle qui est aussi conseillère municipale d’Hénin-Beaumont et croise le fer depuis des années avec le maire (RN) de cette ville, Steeve Briois. Pour remplacer le débat, la chaîne a prévu trois interviews successives de chacun des « représentants majeurs des trois blocs », avec Gabriel Attal, Jordan Bardella et… Marine Tondelier, dans un ordre tiré au sort.

Quelques réactions normales face à cet ostracisme

– Je ne comprends pas pourquoi les débats politiques n’ont pas lieu sur les chaînes publiques.

– C’est quand même hallucinant. Bardella refuse de débattre s’il ne peut pas choisir son adversaire, et la chaîne privée cède ???

– Le RN impose sa loi, une énième préfiguration de ce qui attend le pays.

– Fogiel bientôt ministre RN de l’information et de la censure ?

– Ou l’on voit que la devise du RN et de son représentant c’est « courage, fuyons ! »

– Le RN a toujours gagné plus de voix en se taisant qu’en parlant.

– Le RN un catalyseur de frustrations et de haines, pas une force de proposition.

– La seule femme qui a grâce à ses yeux est sa tantine Marine Le Pen ?

– Pourquoi ne pas faire de débat sans ceux qui refusent de le faire ?

– Marine Tondelier est LA révélation de ces élections, la seule bonne nouvelle dans un océan de médiocrité.

Conclusion : Cette censure de la redoutable débatteuse Marine Tondelier par Marc-Olivier Fogiel, le plancton de BFM-TV (un puissant média privé aux mains de Rodolphe Saadé , le patron de CMA CGM) souligne le rôle très néfaste que jouent depuis longtemps ces chaînes d’information continue dans le débat public. Pour la plupart privées, ces chaînes ont un puissant impact et utilisent une poignée d’éditorialistes patentés trustant les plateaux télé pour diffuser vers le plus grand nombre, non pas de l’information pour aider les citoyens électeurs à se forger une opinion, mais asséner ad nauseam une propagande sournoise au profit d’une politique pérennisant la domination des propriétaires des moyens de production et détenteurs de capital et de patrimoine. Jusqu’à banaliser l’arrivée de l’extrême-droite pour faire barrage aux mouvements sociaux réclamant plus de justice sociale. Elles ont résumé le débat de ces scrutins électoraux aux prétendus antisémitisme et alliance avec le Hamas de LFI, agitant le keffieh de Rima Hassan et la caricature de Mélenchon comme épouvantails. Aujourd’hui Marine Tondelier va remplacer Mélenchon comme porte-parle de la gauche écologiste, la situation devient plus claire.

16 réflexions sur “Marine Tondelier contre Marine Le Pen, le choc”

    1. Marine Tondelier n’est rien d’autre qu’une pastèque, vert de l’extérieur (pour duper les électeurs) mais rouge à l’intérieur pour traire les contribuables et les français jusqu’à l’os avec des taxes !

      1. Parti d'en rire

        Moi je la trouve jolie, sa petite veste verte. Et ses petits dessous rouges, vraiment coquins, je te dis pas. L’ensemble est à damner un curé !
        Que dis-je un curé… un anti-gôcho primaire !

  1. Didier BARTHES

    On pourrait aussi faire remarquer que Marine Tondelier qui, en accrochant l’écologie à une extrême gauche extrêmement dangereuse, en l’alliant avec un parti ouvertement antisémite dont le programme économique annonce une catastrophe est aussi la personne qui éloigne nombre de français de l’écologie. Elle n’est pas seule dans son mouvement il est vrai.

    1. N’importe quoi, et pourquoi pas un parti ouvertement nazi tant qu’ON y est ?
      N’empêche que je préfère de loin cette Marine-là à votre Antoine.

      1. Didier BARTHES

        Vous ne le connaissez pas je pense, et lui ne s’allie pas avec un parti dont je confirme que nombre de ses partisans font preuve d’antisémitisme; Votre gauchisme vous aveugle Michel C

        1. Mais COMBIEN !!?? PLUS ou MOINS que du côté des fachos !!??
          Votre anti-gauchisme primaire vous aveugle Monsieur Barthès !

          – Législatives : du RN à LFI, ces candidatures qui posent problème (Le Point)
          Notez qu’entre des propos douteux, ambigus, équivoques etc. et des propos plus que clairs, il n’y a pas photo. Comme il n’y a pas photo sur le fait que les propos les plus dégueulasses débités sur ce blog vous laissent coi. Avouez que votre complaisance est quand même bizarre, Monsieur Barthès.

  2. Anti-gauche caviar

    A LIRE sur le Figaro, mais aussi à VOIR et ENTENDRE en vidéo Marine Tondelier affirmer je cite « Rap anti-RN : «Les codes du rap sont comme ça : violents pour les femmes»
    Hum Hum ! Il serait temps que Marine Tondelier devienne cohérente ! Que fout elle à gauche en sachant que l’extrême-gauche dont le front populaire veut désarmer la police, libérer des taulards, soutenir le hamas ? En sachant que tous ces rappeurs se situent à l’extrême gauche ?

    1. Parti d'en rire

      C’est sûr qu’en matière de cohérence tu t’y connais, tu pourrais même lui donner des leçons. Et alors en rap je te dis pas !

  3. Titre du MONDE (4/07/2024) : Marine Tondelier, devenue une figure politique centrale avant le second tour des législatives
    extraits : Est-ce parce que Jordan Bardella, président du Rassemblement national (RN), refuse à tout prix de débattre avec elle ? Ou parce qu’elle a saisi l’émotion d’une gauche « atterrée », « en colère » face au ministre Bruno Le Maire, qui rechignait à former un barrage incluant La France insoumise (LFI) contre l’extrême droite ? En quelques jours, voilà Marine Tondelier, 37 ans, secrétaire nationale des Ecologistes, érigée en figure de l’entre-deux-tours des législatives.
    Fait rare à gauche, sa popularité a l’avantage de dépasser les cercles militants. La numéro un des Ecologistes, rompue au militantisme contre l’extrême droite grâce à ses campagnes électorales à Hénin-Beaumont, aura contribué au Nouveau Front populaire comme à l’affirmation d’un front républicain contre le RN.

    1. (suite) Du « ça suffit, les forceurs », lancé contre l’insistance de Manuel Bompard pour une liste unique aux européennes, au plus récent « je m’en fous », à une énième question sur Jean-Luc Mélenchon, l’écologiste Marine Tondelier ne mâche pas ses mots. Elle affirme : « Une coalition majoritaire à l’Assemblée nationale sans LFI, c’est mathématiquement impossible, je ne vais pas discuter de choses qui n’existent pas. Si le Nouveau Front populaire n’est pas là avec ses quatre composantes, c’est Jordan Bardella premier ministre. » Les dizaines de sièges des « insoumis » à l’Assemblée nationale (75 sortants) sont une variable qu’aucune coalition ne pourra en effet évacuer.

  4. major Daubuisson

    Tondelier est une escrolope jeune mais pas jolie et MLP est très molle sur l’ immigration
    « Pourtant Marine Tondelier est une personne politiquement engagée dans l’écologie. Membre du Bureau Exécutif en charge des » 😂😂
    Engagée en écologie cela veut-il dire désireuse de poursuivre l’ invasion migratoire, la soumission à lise lame, le wokisme ?
    Le recyclage absurde des matières plastiques, la politique éoliennophotovoltaique et l’ hystérie climatocarbonée ne suffiront à pas à qualifier qqn d’ écologiste . Elle est bien une gauchiasse comme beaucoup de ces escrolos mais pas tous heureusement .
    René Dumont , le Pr Lovelock et ceux qui oeuvrent pour la sauvegarde de la biosphère sont des écologistes et sont même l’ honneur de cette branche de la biologie générale

    1. major Daubuisson

      Je qualifie aussi d’ écologistes ceux qui luttent contre la natalité galopante et tentent d’ imposer le planning familail dans des contrées où la femme fait office de poule pondeuse (démographie responsable par exemple).
      Il est donc insultant pour ces personnes de partager un qualificatif aussi honorable avec de vulgaires pastèques qui salissent cette noble cause avec
      leur saleté de politicaillerie et leur démagogie dégoulinante .
      Rejetons sans nuance et avec un mépris souverain ces gens qui se disent ecolos mais ne le sont que de nom .

      1. Et bien sûr, la vraie la pure la dure c’est la votre, écologie. Seuls les misérables dans votre genre peuvent s’en revendiquer, TOUS les autres n’étant que des imposteurs, des « escrolos », des « pastèques » et j »en passe. Eh bien voyez-vous, c’est justement pour ça que je suis fier de ne pas m’en revendiquer, écolo ! Je ne mélange pas avec n’importe qui et n’importe quoi, moi !
        Ceci dit, et ne vous en déplaise, oui elle est jolie ! Des goûts et des couleurs ON ne discute pas. Et des odeurs je vous dis pas !

  5. Marine Tondelier hier soir sur BFMTV :
    « On a eu beaucoup de moments très masculins dans ces législatives, que ce soit des débats ou des soirées électorales et c’est un problème… Je note que Jordan Bardella ne souhaitait pas débattre avec moi. Ça, c’est un sujet, on est en démocratie ! Quand on refuse de débattre dans une élection aussi importante alors qu’on vise Matignon, c’est un peu compliqué ».

    1. Et pour cause, elle n’en aurait fait qu’une bouchée. Ratatiné le « champion » !
      Remarque, n’importe quel écolo un tant soi peu digne de ce nom n’aurait aucun mal à le ridiculiser. Pauvre Jordy, misère misère !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *