Martin Hutchinson lu par biosphere

La rubrique breakingviews.com (the world’s leading source of agenda-setting financial insight) inséré dans LeMonde du 29.02.2008 fait fort avec son titre : “L’écologie n’empêchera pas le succès du charbon”.

On serait donc foutus ? Réchauffement du climat, montée des eaux, désertification des sols, tout cela devrait-il prospérer grâce à la combustion du pétrole ? L’article nous indique en effet que c’est inéluctable. Le prix du charbon a doublé en un an, les groupes miniers font des bénéfices, ils vont pouvoir prospecter de nouvelle mines pour engranger encore plus de bénéfices. La production de charbon était de 5 milliards de tonne en 2005, l’objectif prévu de 7 milliards de tonnes pour 2030 sera atteint dès 2010 ! Il faut dire que les pays émergents comme la Chine et l’Inde comptent sur le charbon pour satisfaire une demande d’électricité en croissance rapide. L’offre explose car la demande explose et réciproquement. La planète surchauffe nécessairement. Comme dit Martin Hutchinson, « l’arithmétique semble imparable » puisque 80 % des besoins en électricité de la Chine proviennent des centrales thermiques. Il rajoute même qu’ « aucune taxe raisonnable sur les émissions de carbone ne ralentira l’augmentation de l’utilisation de charbon ».

 La Biosphère en déduit qu’il faudrait une taxe carbone fixée à des niveaux déraisonnables pour la petitesse actuelle des cerveaux humains. Alors seulement on n’augmenterait plus les émissions de gaz à effet de serre puisque la consommation d’énergie baisserait automatiquement. Car la question se pose : Où est la raison raisonnante ?

Partagez ...