Menu sans viande chaque semaine, scandale !

La délibération dite démocratique, c’est beaucoup discutailler pour en conclure qu’il ne faut rien faire, surtout en matière d’écologie. Démonstration :

Convention citoyenne pour le climat (proposition) : généraliser l’option évgétarienne dans l’ensemble des cantines proposant un choix,

Assemblée nationale : l’expérimentation prévue en 2018 d’un menu végétarien par semaine dans les cantines scolaires, restera expérimentale.

Samantha Cazebonne , députée LRM: « Si l’option végétarienne dans l’ensemble de la restauration collective est prise par 30 % des convives, elle permettrait d’économiser jusqu’à 1,3 million de tonnes de CO2 par an, presque autant que les émissions de tous les transports à Paris pendant un an »,

Jean-Baptiste Moreau, député LRM : « Le repas végétarien me pose problème car il va avec le fait de dire que la viande n’est pas bonne pour la santé et que la consommation de viande est mauvaise pour l’environnement. »

Davemoz : Si je comprends bien, l’idée de pouvoir proposer un menu végétarien EN PLUS (en alternative) d’un produit avec viande en scandalise certains, qui y voient une odieuse immixtion dans leurs libertés. On propose un droit, ils y voient une injonction. Que ceux qui ne souhaitent pas avoir de viande ne puissent pas avoir le choix, en revanche, ne les dérange manifestement pas plus que ça. Et après ça on nous dit ce sont les écolos qui sont dogmatiques et tyranniques…

Julien Denormandie, ministre de l’agriculture : « Le principal combat doit être celui de la qualité, aucunement d’imposer un régime alimentaire à quiconque. »

Jean.Ri : Un, UN seul menu végétarien par semaine (le reste du temps c’est viande obligée) et voilà les passions déchaînées ! Pour arriver à une loi qui n’est pas contraignante, autant dire qui ne sera pas appliquée !

Amendement cosigné par 60 députés : prévoit d’exclure de la liste des produits « durables » les volailles issues d’élevages en bâtiments fermés ou les œufs de poules en cage.

Assemblée nationale : amendement rejeté…

G. Delaurens : Donc il faut continuer à consommer de la viande, à rouler en SUV, à épandre de l’engrais azoté et des pesticides à profusion pour l’agriculture, et déclarer un logement comme climato-rénové avec un indice C ou D …

NKN : Vivement le SUV végétarien !

Partagez ...

6 réflexions sur “Menu sans viande chaque semaine, scandale !”

  1. 1 jour par semaine sans viande, c’ est très bien à condition de ne pas remplacer la viande par le poisson. Car écologiquement et éthiquement c’ est pareil: exploitation abusive des ressources, protéines couteuses en énergie, souffrance animale( oui les poissons souffrent beaucoup) ,…. reste que religieusement ça peut faire une différence qui convient à la municipalité et à ses soutiens musulmans. Pour cette raison la décision ne m’ avait pas convaincue

  2. Que les vegan s’occupent de leur propre assiette au lieu de s’immiscer dans l’alimentation d’autrui. Les humains sont omnivores pour être en bonne santé. D’autant qu’il serait impossible d’être végétarien sans énergies fossiles, entre le soja importé essentiellement des Usa, des avocats importés d’Afrique ou d’Amérique latine, des tomates importées d’Espagne ou du Maghreb, des haricots de toutes les couleurs importées des 4 coins de la planète, du riz pareil, des bananes kiwis et bien d’autres fruits exotiques pareil. Bref, la plupart des fruits et légumes que mangent nos vegan sont quasiment tous importés. Alors sans énergies fossiles, ils ne trouveraient plus de substituts à la viande aussi facilement, ils seraient contraints de manger local et de la viande pour rester en bonne santé ! Et encore je ne parlerai pas des compliments alimentaires pharmaceutiques pour remplacer la viande comme de la taurine en ampoule par exemple mais pas que !

    1. Le sujet ce n’est pas les végans, ni de savoir si on peut vivre et bien se porter en mangeant que des légumes, ou de savoir si le régime végé peut être généralisé, ou pas, etc.
      Le sujet c’est celui qui fait aujourd’hui scandale, c’est ce menu sans viande un jour par semaine dans les cantines. UN jour par semaine, un jour SANS VIANDE ! Mon dieu quelle affaire ! Et dans ce “débat“ à l’Assemblée et évidemment sur les réseaux pour commenter et blablater, les viandards* ne valent pas mieux que les végés et autres vegans.

      – “ Viandard : personne qui aime beaucoup la viande, gros mangeur de viande, carnassier.“ (déf. dico).
      Sauf que pour certains végés (et vegans) un viandard est une personne qui mange de la viande, point barre. De facto, n’en manger qu’une fois ou deux par semaine, voire une fois de temps en temps (flexitarisme) fait de vous un viandard. BEURK ! Comme quoi les binaires (abrutis) ne sont pas nécessairement des viandards.

      1. Surtout que les végétariens (et vegans) sont essentiellement d’anciens viandards, bref ils se comportent comme les anciens fumeurs qui deviennent les plus intolérants vis-à vis des fumeurs (bien que moi-même ancien fumeur je laisse la liberté de fumée la cigarette à mon domicile, mais je reste un cas isolé)

        A savoir aussi que beaucoup se définissent comme végétariens mais continuent de manger du poulet car étant la viande la plus difficile à renoncer selon eux. De même que beaucoup se disent végétariens mais mangent du poisson, or beaucoup ignorent que les saumons dont ils s’empiffrent proviennent d’élevage, et que ces saumons sont nourris aux croquettes de viande. Seuls les saumon portant le label sauvage ou AB sont nourris naturellement par les fonds marins. Mais dans tous les cas ces végé mangeant du poisson envoient eux aussi des animaux à l’abattoir

        1. Il y a plusieurs familles de végés, on ne peut donc pas tous les mettre dans le même panier. J’en connais qui ne mangent absolument pas de viande ni de poisson, certains même ni oeufs ni produits laitiers, ne s’autorisent aucune entorse à leur régime… mais qui pour autant restent ouverts et tolérants. Par contre je ne dirais pas la même chose du côté des vegans. Avec ceux-là on ne peut pas discuter, je les range donc dans la grande famille des dogmatiques.
          Pour moi, le fait qu’un régime alimentaire végétarien ou végétalien réussisse à certains ne prouve rien. Autrement dit je doute fort qu’un tel régime puisse convenir à tout le monde. Ceci dit il reste évident que nous n’avons pas besoin de viande (poisson, oeufs…) à tous les repas, ni même tous les jours. Et que nous ferions bien de moins en consommer

  3. Nous devons nous rendre à l’évidence. Même sur un sujet des plus simples et a priori des plus faciles à traiter, où il n’y aurait même pas lieu de discuter, de perdre du temps etc. eh bien même là, c’est impossible. Je vous laisse donc imaginer pour le reste, misère misère !
    Aujourd’hui mettons le bonnet d’âne et la cravate pour «débattre» autour du menu du jour, à la cantine. En toile de fond nous retrouvons là encore deux camps. Cette fois les «viandards» CONTRE les «végés». Ou alors les rats des villes CONTRE les rats des champs. Peu importe puisque ça revient toujours au même. Nous retrouvons ensuite automatiquement les amis des amis, et les amis des ennemis, de ne je ne sais plus qui, ni de quoi. Là pareil on s’en fout puisqu’on est dans le grand n’importe quoi. Et tout ce joli monde volontairement ou pas s’applique à rendre le débat impossible. Bref, plus tocard que ça tu meurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *