Niger, l’explosion démographique sans frein

Niger : 3,5 millions d’habitants en 1960… 22,5 millions en 2020… 79 millions en 2050 selon les tendances actuelles… puis 209 millions en 2100. Autant dire que freiner une telle marée humaine est tâche impossible. L’école des « maris modèles pour promouvoir la santé maternelle » arrive tard, beaucoup trop tard. L’objectif de limiter les naissances se confronte à une moyenne de sept enfants par femme. Un tel indice de fécondité alimente un taux de croissance de 3,3 % par an, un doublement de la population tous les 21 ans dans un pays sahélien gagné par la désertification. 30 % des filles sont mariées avant l’âge de 15 ans, 42 % des femmes sont mères avant 17 ans. Le point de vue des hommes se comprend. Yakouba Hamani, un de ces « maris modèles » qui compte deux épouses et huit enfants : « Ce sont eux qui me nourriront plus tard.  »

Que peut faire un ministère nigérien de la « promotion de la femme et de la protection de l’enfant » dans ce contexte socio-culturel profondément nataliste? Et que peuvent dire du Niger les anti-malthusiens qui pullulent en France dans les milieux bien autorisés ?

Pour en savoir plus grâce à notre blog biosphere :

19 mars 2018, Stop à l’entrée des Nigériens en Europe ?

Extraits : Il est aussi difficile d’agir contre la sur-fécondité humaine dans certains pays pauvres que de demander aux habitants des pays riches d’accepter une baisse de leur niveau de vie…

Partagez ...

28 réflexions sur “Niger, l’explosion démographique sans frein”

  1. Malthus l’avait prévu en 1798, ne pas maîtriser la fécondité humaine débouche nécessairement un jjour ou l’autre sur guerres, famine et épidémies. En moins d’une semaine, le Niger vient de connaître ses pires tueries de civils ; 137 personnes on tété tuées dans 3 villages par des bandes armées.Comme il est d’usage lors de ces razzias meurtrières, tout le bétail a été volé par les assaillants.
    Bien sûr on peut aussi rendre responsable l’État islamique au grand Sahara. Mais l’idéologie des extrémistes n’est qu’une facette des conséquences du poids du nombre sur les structures socio-économiques.

    1. C’est marrant cette idée de pouvoir tout maîtriser, tout contrôler, comme ici la fécondité humaine. Certains s’y sont essayé, et en quoi sommes-nous plus avancés ?
      Les hommes n’ont pas attendu d’être des milliards sur Terre pour s‘entretuer et massacrer femmes et enfants. Ce n’est pas le (sur)nombre qui explique les tueries de civils mais la Haine, qui est la forme la plus grave de la Bêtise.

      Question à 1000 euros : L’État islamique n’est-il qu’une facette des conséquences du poids du nombre sur les structures socio-économiques… ou bien qu’une facette des conséquences du Système, autrement dit du Capitalisme ?
      (Attention il y a un piège, la réponse ne saurait être simpliste, se reporter au problème de la Poule et de l’Oeuf)

      1. Question intéressante, Michel C. Le capitalisme, caractérisé par la propriété privée des moyens de production, n’est qu’un moyen de gestion des biens et services. Si tous les propriétaires individuels (y compris les actionnaires) agissaient pour mettre leur patrimoine au service du bien commun, tous nos problèmes pourraient être résolus sauf un, le surnombre des assujettis au système. Le surnombre implique en effet d’administrer les flux commerciaux au nom du peuple consommateur, et donc de tirer profit de sa positon dominante dans les mécanisme économiques et financiers. Bien entendu le raisonnement reste valable pour une révolution dite communiste » qui impliquerait l’appropriation publique du capital. La nomenklatura va exproprier là aussi les travailleurs du fruit de leur travail et nous arrivons à l’existence de milliardaires dans une république « socialiste » comme la Russie.
        Vous nous devez 1000 euros.

        1. Sauf que le capitalisme n’est pas qu’un simple moyen de gestion des biens et services. Le capitalisme se définit effectivement par la propriété privée des moyens de production, mais aussi par l’accumulation sans limite des richesses. Le capitalisme est caractérisé par l’exploitation des ressources et des hommes, par la compétition (la guerre), la volonté de domination etc. Et qu’on ne me dise pas que tout ça est ce qui caractérise la «nature humaine».
          Certes ce «socialisme» souvent cité en exemple pour nous faire accepter TINA ne vaut guère mieux. Mais tout ça ne prouve en rien que le meilleur moyen de gestion des biens et des services, dont ceux de la nature, et dans l’intérêt commun… ne peut pas être de ce côté là. Après on peut appeler ce système comme on veut, pour l’instant il ne s’agit que d’une utopie.

  2. On pourrait, comme l’a proposé l’association Démographie Responsable :

    – attribuer 25 % de l’aide au développement à la planification familiale
    – organiser des COP sur la démographie comme il en existe sur le climat
    – participer à ce que le sujet ne soit plus tabou dans les milieux écologistes

    L’Agence Française de Développement qui dispose d’un budget conséquent pourrait également orienter ses aides en fonction de cet élément : favoriser la baisse de la fécondité par l’éducation et l’accès à la contraception (elle le fait sans doute déjà un peu beaucoup de gens sont conscients du problème)

    1. Bonjour Didier Barthès.
      Dans l’article «Stop à l’entrée des Nigériens en Europe ? » de mars 2018, le Dr Hassane Atamo (chef de la planification familiale au Niger) disait :
      – « Le plan de planification familiale 2013-2020 a pour objectif de faire passer le taux de prévalence contraceptive de 12 % actuellement à 50 % d’ici à 2020.  »

      Nous sommes en 2021, nous pouvons donc faire le bilan. Que disent les chiffres ?
      Aujourd’hui Biosphère dit :
      – « Autant dire que freiner une telle marée humaine est tâche impossible. L’école des « maris modèles pour promouvoir la santé maternelle » arrive tard, beaucoup trop tard. »

      Et moi je ne fais que dire à peu près la même chose, comme encore précédemment (11H25… ) en disant qu’on peut raconter et même faire tout ce qu’on veut, en attendant. On peut donc suivre vos propositions, et si ce n’est que ça je suis POUR. Cependant quand il est trop tard, eh bien il est trop tard.

      1. Ben si c’est vraiment trop tard, ça se finira par guerres famines et épidémies comme régulation, mais ils n’auront pas à se plaindre, ils l’auront choisi, car depuis le temps qu’on les prévient !

        1. Jean de la lune

          Qui «ils» ? Parce que tu crois que nous , et surtout toi , allons passer entre le gouttes ? En ce qui te con cerne, avec le réchauffement climatique et ton allergie au soleil t’as plutôt du souci à te faire. 🙂 🙂 🙂 🙂

          1. Le temps que ça se réchauffe, je serai probablement mort de vieillesse, ça n’augmente pas d’1 degré tous les ans quand même ! Pas exagérer ! Puis ça peut refroidir c’est un cycle de réchauffement tous les 30 ans, alternant par du refroidissement pendant 30 ans, lié au cycle solaire.

            En Europe si ça dégénère, un gouvernement peut décider de bombarder des buildings, en commençant fort probablement dans les banlieues…. Le nettoyage peut être beaucoup plus rapide qu’on ne le pense !

  3. – « Et que peuvent dire du Niger les anti-malthusiens qui pullulent en France dans les milieux bien autorisés ? » (Biosphère)
    En France ou ailleurs, au sujet du Niger comme de l’Afrique en général, et donc au sujet du problème du (sur)nombre… mais que voulez-vous, depuis le temps, qu’ils (ces satanés anti-malthusiens qui pullulent) vous disent que vous ne sachiez déjà, mais que vous ne voulez pas entendre ? Tabou ou pas, dialogues de sourds, faux-débats, «terrain miné», impasse totale etc.
    Alors en attendant, Biosphère continuera sur son registre, à nous servir du Malthus à toutes les sauces, en se foutant pas mal des indigestions et des diarrhées que ça finira par causer.

    1. Guillaume Bonard

      Non il n’est jamais trop tard pour bien faire même s’il aurait fallu que ce soit plus tôt…La Chine a bien réussi à faire avec plus d’ 1, 4 milliard d’habitants alors pourquoi un pays de 209 millions n’y arriverait pas ? Dis plutôt que c’est Michel qui veut décourager d’agir et se rejouit que ce taux de natalité aberrant se poursuit

      1. En attendant

        Sauf bien entendu pour les allergiques au soleil, qui eux sont con damnés à «agir» la nuit, les pauvres, faudra nous dire ce qu’alors yaca faire.

        1. La démographie a pu être maîtrisée dans bien des pays du monde, alors je ne vois pas pourquoi les mêmes méthodes ne pourraient pas fonctionner ?

          1. Logique Binaire

            Quand on ne voit pas ( ici pourquoi etc.) il y a 2 cas de figures.
            1) soit on ne regarde pas où il faut (le sage montre la lune et l’idiot regarde le doigt)
            2) soit on regarde bien là où il faut… mais on ne voit pas.
            Dans ce 2ème cas de figure il y a 2 explications :
            1) il n’ y a rien à voir. Tout est alors normal, il n’y a pas de problème.
            2) il y a bien quelque chose… sauf qu’on ne le voit pas. Rien, nada !
            Dans ce 2ème cas on est sûrement mal voyant. Et même non voyant.
            Là encore, 2 explications :
            1) soit on ne veut pas voir. Ça arrive plus qu’on ne le croit.
            2) soit on ne peut pas voir. Problème de lunettes, ou autre.

  4. – « Il est aussi difficile d’agir contre la sur-fécondité humaine dans certains pays pauvres que de demander aux habitants des pays riches d’accepter une baisse de leur niveau de vie… » (Biosphère)

    Cette phrase résume la situation. Partant de là on peut raconter tout ce qu’on veut, ça ne changera finalement pas grand chose. Pour ne pas dire rien. Mais en attendant, et c’est plus fort que nous, les uns et les autres continueront à essayer d’agir. En rêvant plus ou moins de victoire ou de Grand Soir. Hélas ce ne sont pas les problèmes qui manquent, et donc à chacun sa came en attendant. Se faire croire qu’on agit, dans le bon sens évidemment, permet déjà de se donner bonne conscience. Ce qui n’est pas rien. Pour les uns il s‘agira d’en finir du Capitalisme et du Système, pour les autres du (sur)nombre, pour d’autres encore des fossiles, ou alors des pesticides, et en même temps de la Peste, et tant qu’à bien faire de la Bêtise.

    1. Tout simplement dans le but de ne pas en rajouter au désastre, essayons toutefois de mesurer la portée de nos actes et de nos paroles. Tout ce qu’on peut «gagner» à pointer et insister sur le problème de la surconsommation et de la démesure dans les pays riches, c’est de passer pour un pisse-froid. Pour moi le plus grave c’est de me fâcher avec des amis qui finalement ne sont guère plus (petit) bourgeois que moi. Plus grave encore, la lassitude et le rejet. Avec le risque que les gorets se disent : «à quoi bon… puisque c’est foutu, autant vivre et penser comme des porcs ».

      1. Avec le risque que les gorets se disent : «à quoi bon… puisque c’est foutu, autant vivre et penser comme des porcs »

        Comme Nicolas Hulot et sa collection de voiture bateau moto ? La très bourgeoise Dominique Voynet et sa chirurgie esthétique mais pincée par autoplus en excès de vitesse pendant que madame nous prône des vélos à trois roues ? (électrique quand même histoire de ne pas être trop mesquine) La gauche caviar dans son ensemble (élus et électeurs) qui bassine la France d’en bas à économiser de l’eau pour se laver et boire pendant que ça se paye des piscines privées, des jacuzzis et des saunas à domicile ? Le président qui a fait installer une piscine à Versailles ? Bon je m’arrête là pour le moment mais la liste n’est pas exhaustive

    2. C’est marqué difficile d’agir, certes, mais ne transforme pas la formule en rien, qu’on ne peut rien faire. Car c’est faux, absolument faux !

      Contrôler la natalité les pays occidentaux (Europe, Usa, Japon) l’on fait, et même la Chine l’a fait ainsi que d’autres pays asiatiques, donc on peut faire. La Chine est parfait exemple d’un pays qui a commencé à faire trop tard que ce pays a dû prendre des mesures drastiques de l’enfant unique.

      Même l’Algérie avait commencé a le faire avant les années 2000, puis a renoncé à le faire à partir des années 2000.

      Au niveau interne d’un pays, c’est bien une volonté politique !

      1. Mais de l’extérieur on peut agir aussi ! Il suffit que l’Onu, les Usa et l’Europe, lorsqu’on verse des aides financières à un pays d’Afrique ou d’ailleurs, d’exiger de mettre en place le planning familial, le contrôle de la natalité, le droit de vote des femmes notamment la possibilité de se présenter à une élection. PUIS si le pays refuse alors les aides seront de 0 dollar et o euro !

        En outre le FMI pourrait utiliser des droits de tirage DTS pour mettre fin au travail des enfants en Afrique, en soutenant les salaires des adultes avec les DTS, le temps que ces pays démarrent sérieusement leur économie pour devenir autonome, évidemment ça implique aussi de mettre en place le planning familial et le contrôle de natalité pour bénéficier de ces DTS

        DONC ON PEUT ! Ceux qui disent qu’on ne peut rien faire mentent pour qu’on se résigne à accepter ces taux de natalité délirants, en faite ils ne VEULENT RIEN FAIRE ! C’est différent !

    3. – « Il est aussi difficile d’agir contre la sur-fécondité humaine dans certains pays pauvres que de demander aux habitants des pays riches d’accepter une baisse de leur niveau de vie. Il faut introduire une certaine contrainte sans trop forcer pour ne pas être taxé d’antihumanisme par les humanitaires. Alors, une petite astuce réglementaire qui pourrait être promu par Macron pour maîtriser les flux migratoires : ne laisser entrer en Europe que les citoyens venant de pays ayant un taux de fécondité inférieure ou égale à celui de l’Union européenne, soit 1,58 enfants par femme. » (Biosphère)

      S’inspirant de Macron, Biosphère essaie là de trouver la juste mesure… (une certaine contrainte sans trop forcer… ) Quant au risque à pointer de la sorte le problème du (sur)nombre, c’est la haine. La Haine à mon goût trop présente sur Biosphère, la Haine qui engendre la Bêtise et la Peste.

  5. Yakouba Hamani, un de ces « maris modèles » qui compte deux épouses et huit enfants : « Ce sont eux qui me nourriront plus tard. »

    Mort de rire ! Encore un qui réfléchit bien ! Comment on traduit le prénom Yacouba en français ? Michel ? Oups !

    Ouaip enfin bref, lorsque le Michel africain aura compris que ce ne sont pas les enfants qui nous nourrissent mais que c’est la planète Terre qui nous fournit la nourriture dont nous avons besoin à travers les végétaux et les animaux et qui abreuve d’eau, un grand pas sera franchi. En outre le travail humain est insignifiant puisqu’on ne fait pas grand chose pour que les animaux se reproduisent et leurs petits grandissent, et que les végétaux poussent. Les humains ne font que stimuler car le plus gros du travail en plus est fourni par les machines. Et que sans les machines les productions seraient bien plus maigres puisque 1 tracteur remplace 1000 hommes en équivalent énergétique.

    1. Une fois qu’on est en surpopulation et qu’on continue d’augmenter en nombre, ça ne fait qu’augmenter la concurrence entre individus pour accéder aux ressources mais aussi en accélère les déplétions…

      Bon en résumé le Michel africain se retrouve avec 8 futurs chômeurs et peut-être même plus s’il continue de procréer… Puis on verra fort probablement ses Michels juniors africains sur une pirogue en direction de l’Europe très prochainement…

      1. Ces michels junior seront eux-mêmes accueilis par des michel blancs aux yeux pleins d’ amour pour leurs frères en humanité😁
        Vivement que dame nature passe la surmultipliée pour opérer le grand nettoyage démographique en ce continent qui serait si beau sans la présence en trop grand nombre de ces lapins crétins !
        N’ oublie pas de préparer des boîtes de mouchoir en coton , bien sûr , pour éponger nos futurs torrents de larmes ce spectacle futur va nous briser le coeur !😁😁😁😁😁😁😁😁

    2. Décidément tu es le roi du Grand N’importe Quoi ! Après ça ne vient pas pleurnicher parce que tu passes pour un crétin. Yacouba correspond à une variante africaine de Jacques, et non pas de Michel.
      L’étymologie du prénom Jacques vient de l’hébreu «que Dieu favorise». Pareil pour Yacouba, qui veut dire aussi «celui qui tire, celui qui s’entoure».
      Une chose est certaine, tu ne te prénommes ni Jacques ni Yacouba. Pour ce qui est de tirer et de s’entourer tu es loin d’arriver à la cheville de ce Yacouba. Parce que lui il a deux épouses et huit enfants. Misère misère !

    3. Tiens, je n’avais même pas vu que notre MARCEL était de retour. Faut dire qu’avec un tel sujet au menu du jour il eut été surprenant qu’il ne pointe pas le bout de son nez, le bougre lui aussi. 🙂 🙂 🙂
      Afin de vous permettre, à tous les deux, de l’être un peu moins… je vous refile le sens de deux autres prénoms. MICHEL est dérivé de «Mika’el» qui en hébreu signifie «semblable à Dieu». Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que les Michel aiment les Jacques et les Yakouba. Quant à MARCEL, il dérive du latin «marcus», lui-même renvoyant au grec «martikos», qui signifie «consacré au dieu Mars». Mars, le dieu des guerriers et de la violence. Misère misère !

      1. Semblable à Dieu ? Et ben ! En gros tu veux nous dire que Dieu à l’origine n’était rien d’autre qu’un escroc socialo-communiste ? Je comprends mieux pourquoi au Vatican ils pètent dans de la soie !

      2. Puis Guillaume de Willhelm (ça veut dire Volonté et Casque) et dans mon prénom ça dit aussi que je cite =

        « Caractère des Guillaume

        Les Guillaume accordent une grande importance à l’amitié et à l’amour de leurs proches qui représentent tout pour eux. Fidèles et honnêtes, les Guillaume sont aussi pleins de volonté et d’ambition. Leur intuition et leur esprit d’analyse sont les clés de leur réussite. Ils aiment énormément la nature et font preuve d’un certain romantisme. Protecteurs et justiciers, ils aiment jouer les héros et défendre ceux qu’ils aiment. Virilité, franchise et passion caractérisent bien les Guillaume. Les activités physiques et intellectuelles contribuent à leur bien-être. Un esprit sain dans un corps sain qualifierait très bien ce prénom »

        Comme quoi entre nous ce n’est pas moi le maboule !

        1. Bobo au casque

          Guillaume DE Willhelm !!!! Oh … mais Môsieur est un noble !
          Eh ben, on en apprend tous les jours. 🙂 🙂 🙂 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *