Observatoire et BRGM face à l’effondrement

Renforcer l’« intelligence minérale », comme il existe une « intelligence économique », voici la dernière préoccupation du gouvernement… qui crée un « Observatoire » sur la question. La France prend brutalement conscience de la fragilité de son approvisionnement en minerais stratégiques, indispensables à des secteurs comme la défense, l’aéronautique, l’automobile ou l’énergie. Notre dépendance totale vis-à-vis de l’étranger est une donnée inquiétante.

Jean-Michel Bezat : Le gouvernement a lancé, le 29 novembre, 2022, l’Observatoire français des ressources minérales pour les filières industrielles (Ofremi), en cherchant à mobiliser d’importantes compétences acquises depuis des décennies, notamment par le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM). Les « parties prenantes » de l’Observatoire compte de grands secteurs comme l’automobile, l’aéronautique et la métallurgie. Ces industriels participeront à l’élaboration du programme de travail de l’Ofremi pour qu’il colle à leurs besoins. Philippe Varin estime que « dans les trente prochaines années, nous extrairons autant de matériaux que depuis le début de l’humanité ». Comment prendre les meilleures décisions en cas de tensions et de crises, comme en 2010 sur les terres rares, en 2018 sur l’aluminium, et actuellement sur certains minerais (titane…) avec la guerre russo-ukrainienne ? Cela passe par de bonnes relations avec les États disposant d’importantes ressources minérales. Une « diplomatie des métaux » !

Lire, L’optimisme irréaliste du MONDE à propos des métaux (septembre 2016)

Le point de vue des écologistes

Le gouvernement devrait lire « Les limites de la croissance », un rapport de 1972 à propos des ressources minières : « En dépit de découvertes spectaculaires récentes, il n’y a qu’un nombre restreint de nouveaux gisements minéraux potentiellement exploitables. Les géologues démentent formellement les hypothèses optimistes et jugent très aléatoires la découverte de nouveaux gisements vastes et riches. Se fier à des telles possibilités serait une utopie dangereuse… » Le rapport concluait : « Étant donné le taux actuel de consommation des ressources et l’augmentation probable de ce taux, la grande majorité des ressources naturelles non renouvelables les plus importantes auront atteint des prix prohibitifs avant qu’un siècle soit écoulé ». Ajoutons que l’extraction de minerais et métaux est directement dépendante de la ressource énergétique, et que l’énergie va devenir de plus en plus chère. Un « observatoire » ne peut rien contre les réalités géologiques si ce n’est observer.

Puisque le recyclage a aussi ses limites, le salut passe par une augmentation considérable de la durée de vie des produits. Au lieu de chercher une sortie avec plus d’innovation et de hautes technologies (high tech) basée sur des métaux de plus en plus rares et chers, nous devons nous orienter, au plus vite et à marche forcée, vers une société essentiellement basée sur des basses technologies (low tech) comme l’indiquait Philippe Bihouix : une sobriété technologique. Notre avenir passe aussi par une sobriété énergétique, démographique, une limitation drastique de nos besoins et des produits à notre disposition.

Lire, Philippe BIHOUIX est enfin à l’honneur dans LE MONDE

Partagez ...

14 réflexions sur “Observatoire et BRGM face à l’effondrement”

  1. Bah on sera tranquille une fois qu’il n’y aura plus assez de pétrole, ils ne pourront plus extraire grand chose comme métaux de la terre… Puis on ne pourra pas recycler grand chose non plus puisqu’il faut des énergies fossiles pour y parvenir aussi ! D’autant que les métaux perdent de leur qualité au fil des recyclages… Les pénuries toutes catégories (épuisement des énergies fossiles, raréfaction des métaux, sécheresses, épuisement des zones aquifères, déforestations…) auront raison de la surpopulation ! Vu la rapidité à laquelle on dilapide et gaspille toutes les ressources naturelles autant dire que les 5 continents deviendront des Iles de Pacques Géantes ! On finira de la même manière que les habitants de cette Île puisqu’on grille la vie par les 2 bouts ! Finalement le Georgia Guidestones je le trouve bien optimiste a gravé l’espérance d’une humanité à 500 millions d’habitants, on finira bien en-deçà de ça dans un siècle maximum…

    1. « D’autant que les métaux perdent de leur qualité au fil des recyclages… Les pénuries toutes catégories (épuisement des énergies »

      Dire que certains zozopseudoécolos prônent le recyclage des matières plastoc :
      cette époque ne produit plus que des tarés marchands d’ illusion : au bout de 2 ou 3 recyclages , plus de rcyclage possible et encore le recyclage ne porte que
      sur certains polymères (PVC , PET) 😃
      Le Georgia guidestones ont été renversés par des idiots .
      Dame nature va fixer elle-même la date de fin de récréation pour le bipède invaif et arrogant .

      1. Oui enfin démolir ces Georgia Guidestones ne sauvera pas ces Gauchos ! Car ce n’est certainement pas leurs idéologies qui vont mettre du beurre dans leurs épinards ! (et encore moins du gaz, pétrole, charbon, uranium pour produire tous les biens et services dont ils raffolent consommer sans travailler)

    2. Non Non ! Je me fonde aux compteurs des ressources naturelles ! Et contredire les compteurs de ressources naturelles c’est croire en une croissance infinie dans un monde fini !

  2. Au diable l’intelligence tout court, bonjour l’« intelligence minérale ». Il eut été dommage de ne pas l’inventer, celle-là aussi ! Quant aux observatoires là non plus ce n’est pas ce qui manque. Observatoire des territoires, Observatoire des inégalités, Observatoire des loyers, Observatoire des prix et j’en passe, sans oublier l’Observatoire du Pic du Midi de Bigorre. Pour dire, des observatoires on en a autant que de plans et de Rantanplan.
    Comme pour tout le reste… du réchauffement climatique à la pénurie des ressources en général, en passant par l’énergie, l’autonomie alimentaire, l’artificialisation des sols, le chômage etc. etc. (tout est lié) … si nos gens d’en «haut» s’intéressent aujourd’hui aux ressources minérales c’est uniquement parce qu’ils sont soucieux de leurs intérêts.
    Et certainement pas de ceux des populations. ( à suivre )

    1. Le Covid, la guerre en Ukraine, la sécheresse, le froid etc. etc. tout leur est bon pour nous faire croire qu’ils ont des plans, qu’ils se soucient de nous et blablabla, bref pour nous bourrer le mou.
      Ce n’est pourtant pas compliqué à comprendre. Déjà en France, ce n’est certainement pas le Gouvernement qui gouverne… ni le Premier ministre, encore moins les ministres et les parlementaires… tout ce joli monde n’est là que pour le décor. En France c’est l’Élysée qui gouverne. C’est Macron et sa clique dirigée par le «vice-président grand chambellan» Alexis Kohler (secrétaire général de l’Élysée) englué jusqu’au trognon dans des affaires de conflits d’intérêts. Kohler n’est qu’un parmi tant d’autres. Et ailleurs c’est pareil, et il est bien là Le Problème.
      La dernière COP, qui évidemment s’est clôturée sur un RDV pour l’année prochaine… eh bien elle a battu le record du nombre de lobbyistes des énergies fossiles.

      1. Quant à nos «nous devons» (yaka et faukon) … le Low-tech … oui bien sûr.
        Comme des petites bagnoles sobres et légères, simples et faciles à réparer.
        Et non pas des bagnoles hybrides ou électriques bourrées de gadgets. Et dont les phares et la calandre sont obligés de changer de look chaque année, juste pour suivre la mode, pour être plus belles et donc mieux se vendre que les concurrentes. La Bagnole n’est bien sûr qu’un exemple, mais cet exemple nous laisse entrevoir les difficultés de la généralisation de ce Low-tech.
        Tant que nous serons dans ce système (Le Système) régi par le Business et le Pognon, sur fond de Compétition, de guerres etc. nous ne ferons que tourner en rond. En attendant. Et pendant ce temps, les dominants continueront à nous enfumer, nous diviser etc. etc.

      2. « Tant que nous serons dans ce système (Le Système) régi par le Business et le Pognon, sur fond de Compétition, de guerres etc. nous ne ferons que tourner en rond.  »

        C’est surtout avec des gens comme toi qu’on tourne en rond ! Tu crois que tu vas pouvoir convaincre 8 milliards d’habitants à mener une vie de clochard pour sauver la planète ! Même si toi personnellement passait sur TF1 au JT du 20h tous les jours pour dicter aux gens le train de vie qu’ils doivent mener tu n’y parviendrai pas à les raisonner ! Regarde même les africains viennent en Europe et rêvent de pouvoir devenir footballeur pour se payer des bagnoles de luxes ainsi que des villas et des piscines ! Comme on dit toujours le capitalisme quand on y a goûté on ne peut plus s’en passer !

      3. C’est toi qui braille des yaka faucon d’arrêter de consommer de manière stérile ! Mais la vérité et les faits sont contre toi ! Personne ne t’écoute ! Les gens pour gagner plus de pognon et une vie de luxe sont prêts à magouiller, à piller, à voler, à se prostituer, à guerroyer, à tuer, à dealer, à escroquer, à arnaquer, à mentir, à faire des messes basses et te poignarder dans le dos pour gravir les échelons en entreprise et bien d’autres ruses encore ! Franchement, chez les Verts, c’est parce que vous endormez vos électeurs de manière soporifique en leurs faisant croire qu’ils pourront mener le même train de vie sans polluer ! Mais même chez les verts, combien d’hommes et femmes sont prêts à renoncer à la machine à laver et de laver leur linge à la main pour sauver le climat ? Combien prêt à renoncer à la bagnole, aux avions, aux camping car, aux piscines privés, aux maisons les plus grandes possibles ? Personne !

      4. Les tenants du Système ce sont bien sûr ces gens d’en «haut», crapules en cols blancs, mais ce sont aussi tous ces millions de couillons qui se plaisent à gober le discours dominant. Parce qu’ils ont la flemme de réfléchir et de décoloniser leur imaginaire. Ceux qui, par exemple, en «intelligence économique», croient en ces «lois» de l’Offre et de la Demande, et de la sacro-sainte Concurrence. Et qui expliquent, entre autres, que si les industriels construisent toujours plus de machins et de machines (bagnoles, smartphones etc.) toujours plus clinquantes, performantes etc. c’est notamment parce que le con-sot-mateur est programmé (dans sa nature ou son striatum) pour le Toujours Plus.
        Théorie est très pratique, non seulement pour ceux d’en «haut», qui peuvent ainsi se justifier, dire qu’ils sont à notre service (au service de nos striatums), mais pour tous les couillons qui peuvent ainsi voir les responsables ici ou là.

      5. Ça fait combien de temps que tu t’égosilles à brailler sur tous les réseaux qu’il faille renoncer de consommer pour sauver la planète ? Et après toutes ces années, les gens ont fait le contraire de ce que tu as dit, ils ont tout fait pour avoir toujours plus encore et encore toujours plus ! L’être humain est naturellement accumulateur, il veut toujours plus de confort en vieillissant et plus de patrimoine pour assurer leurs vieux jours avec le plus de plaisir possible ! Tu nies l’évidence, mais la réalité étant que l’expansion de plaisirs est inscrit dans le gène humain ! Ceux qui font de la publicité et du marketing le savent très bien = le plaisir est toujours vainqueur ! T’as beau faire peur avec le cancer des poumons, le plaisir de fumer une cigarette gagne toujours ! Tant que les gens ont l’argent ils fumeront ! Et c’est vrai pour tous les produits !

      6. – « Comme on dit toujours le capitalisme quand on y a goûté on ne peut plus s’en passer !» (BGA)
        C’est bien pratique ça aussi comme théorie ! Mais d’abord c’est qui ce on qui dit ça ? Ah c’est sûr, avec Toi et moi on n’a pas fini de tourner en rond !

      7. Tu as beau dire tout ce que tu veux Michel, mais toutes tes méthodes ont échoué et continueront d’échouer car elles vont à l’encontre de la nature humaine inscrite dans les gènes ! (et oui beaucoup de comportements sont inscrits dans les gènes, on le voit d’ailleurs sur tous les animaux).

        Il n’y a pas 36 solutions de réduire la consommation de ressources ! Solution 1/ L’humain renonce à consommer une ressource dès lors qu’elle est devient en pénurie pas avant, tant qu’il y en a il puisera dans la source, et ça vaut pour toutes les ressources naturelles sans exception ! On n’a jamais remplacé le bois par du charbon, remplacé le charbon par du gaz, remplacé le gaz par du pétrole et remplacé le pétrole par de l’uranium, on a consommé toutes ces ressources simultanément pour avoir toujours plus de conforts et de plaisirs ! Attendre l’épuisement

      8. Solution 2/ Baisser le nombre de consommateurs, par exemple le contrôle des naissances.
        Synthèse/ En tout cas refuser la solution 2, soit ne rien faire, revient à appliquer la solution 1, ce qui revient à dire qu’on aboutira à guerres épidémies et famines à terme !

Les commentaires sont fermés.