Programme de Jean-Luc Mélenchon, travail collaboratif ?

Que ce soit clair, la méthode programmatique de Jean-Luc Mélenchon est un leurre. En théorie son livre* est œuvre collective : « Le point de départ est « L’humain d’abord », le programme porté par JLM en 2012. Depuis des mois nous travaillons à son actualisation. Entre les mois de février et août 2016, environ 3000 contributions ont été déposées sur jlm207.fr par les insoumis. Elles ont été lues et synthétisées par une équipe d’une vingtaine de rapporteurs répartis par thème. Pour la deuxième étape, nous avons organisé 16 auditions programmatiques avec des chercheurs, des professionnels et des militants, afin de dessiner les axes majeurs du programme. Dans un troisième temps, les forces politiques appuyant la candidature de JLM ont aussi apporté leurs contributions. Ce livre, « L’avenir en commun », est le fruit de toutes ces contributions. Mais le travail collaboratif ne s’arrête pas là !, Tout au long de la campagne, nous allons l’enrichir encore par l’élaboration tout aussi collective de « livrets thématiques ». Nous voulons renforcer son caractère opérationnel en organisant des « ateliers législatifs » pour rédiger les premières propositions de loi que nous souhaitons faire adopter (page 19-20). » Dans la pratique, une telle complexité d’élaboration donne le pouvoir à celui qui décide ce qu’il faut garder ou délaisser, Jean-Luc Mélenchon himself.

Nicolas Hulot avait été plus sincère quant à l’élaboration de son livre-programme pour la présidentielle 2007 : « Les objectifs et proposition du pacte écologique de 2006 sont le fruit d’une réflexion collective, arbitrée par Nicolas Hulot, du Comité de veille écologique. Ce Comité a été constitué en 2000 pour doter la fondation Nicolas Hulot pour la nature et l’homme d’un corps de doctrine dans les domaines scientifique, économique et juridique. Les travaux du comité donnèrent lieu à des dizaines d’heures de débats entre des hommes et des femmes grands spécialistes de leur domaines respectifs. Pour que la richesses des échange ne rime pas avec cacophonie, Nicolas Hulot a opéré une synthèse et rendu les arbitrages inévitables pour constituer les bases du pacte écologique. »

Nous avons d’un côté avec Mélenchon une profusion de sources programmatiques, de l’autre avec Hulot une élaboration par des experts, le tout débouchant de la même manière sur le volontarisme d’un seul homme. Nous proposons pour l’avenir de l’écologie politique la mise en place de conférences de citoyens qui se tiendraient tout au long du prochain quinquennat sur différents thèmes programmatiques. La conférence de citoyens répond à une situation où une décision politique est souhaitable. Un panel des citoyens est tiré au sort comme pour un jury d’assises. Au départ les membres du panel ne possèdent pas d’information détaillée sur la thématique traitée. Une formation scientifique et technique assez lourde est donc nécessaire. Des intérêts multiples et contradictoires sont liés à la question débattue, ils sont écoutés lors d’auditions. Cette méthodologie doit permettre aux profanes de « mettre en question » les certitudes des experts. L’objectivité de la formation et des débats doit pouvoir être vérifiée. La conférence de citoyens ne saurait être considérée comme une forme de sondage d’opinion, mais comme l’élaboration collective d’une décision éclairée.

* Le programme de Jean-Luc Mélenchon pour la présidentielle et les législatives 2017, « L’avenir en commun » au seuil, 130 page pour 3 euros

** Le pacte écologique aux éditions calmann-lévy 2006, 288 pages pour 18 euros

Partagez ...

1 réflexion sur “Programme de Jean-Luc Mélenchon, travail collaboratif ?”

  1. Bonjour
    Je me demande ce que vient faire ici l’ hélicologiste. A ce que je sais, il ne sera pas candidat pour 2017. Son célèbre pacte (que j’ai signé en 2007… tout comme Sarko, etc) c’est de l’histoire ancienne. Et puis Nicolas Hulot ne fait plus recette (façon de parler), il avait d’ailleurs été battu aux primaires écolos en 2011.

    Mélenchon a un programme, et nul ne peut ignorer la place de l’écologie dans ce programme. Bien entendu il nous en parlera abondamment pendant les prochains mois, venant en rajouter au tintamarre de la campagne.
    Ce programme est à la disposition des citoyens (certes pour 3 euros…) Certes aussi, 130 pages ça prend un peu de temps à lire. Quant à les analyser… Mais d’ici le premier tour, je me dis qu’on devrait tout de même y arriver. A supposer bien sûr qu’on ait envie de plancher sur le programme de Méluche… Mais là je me dis, que ce serait tout de même un comble que les fameux « éco-citoyens » n’en aient pas envie.

    En tous cas, Mélenchon représente aujourd’hui la seule chance.
    Avec pas mal de « si »… il peut se retrouver au second tour face à Marine Le Pen, et l’emporter.
    Quant aux conférences de citoyens, à ma connaissance elles sont prévues dans son programme. Elles seraient même inscrites dans la nouvelle Constitution. Il nous reste à bien analyser tout ça avec soin.

Les commentaires sont fermés.