Promoteurs du nucléaire, vous m’emmerdez

Montebourg, Accoyer et Chevènement tous unis pour la défense du « patrimoine nucléaire français ». Gérard Longuet et Julien Aubert (LR), André Chassaigne (PCF), Arnaud Montebourg (PS), tous unis pour une source d’énergie du passé. La bataille du lobbying est lancée, mais aucune mention dans l’article du MONDE d’une quelconque critique de l’atome civil , faut plus de centrales, point final. Bizarre, cette anomalie de l’analyse, heureusement compensée par les commentaires sur lemonde.fr :

Walter : Qu’ils disent d’abord ce qu’ils vont faire des déchets encore tout jeunes et des centrales déjà toutes vieilles.

G. Delaurens : Déjà avoir réparti 56 réacteurs dans tout le pays pour disait-on assurer l’indépendance énergétique de la France alors que le nucléaire ne représenterait jamais que 17% de notre consommation d’énergie, c’était très fort. Nous proposer maintenant de relancer la construction de centrales non concurrentielles sur le marché grâce à nos impôts, alors que le nucléaire ne représentera que 2% de l’énergie finale consommée dans le monde en 2040 et qu’il faudra diminuer notre production de CO2 de 50 % avant 2030, c’est tout simplement se ficher du monde. Ou plus exactement ça fait partie des propositions qu’on émet pour faire porter l’attention sur soi, faire semblant d’exister…

Orion @ Delaurens : Il convient de faire des corrections à votre post. Primo, quand on parle du nucléaire, il ne faut pas faire une analyse sur la base de la consommation d’énergie (incluant par exemple l’essence et le diesel pour les bagnoles), mais sur la base de la production d’électricité. Et là, le nucléaire représente 70% de la production d’électricité en France. Deuzio, le nucléaire est un atout dans la lutte contre le réchauffement climatique comme l’ont rappelé – excusez du peu – le GIEC et l’Agence Internationale de l’Energie, qui ont aussi invité les pays ayant déjà une filière nucléaire à la préserver en poursuivant recherches et investissements. Cela vaut donc pour la France, ne vous en déplaise. Tertio, l’impact carbone réel d’une énergie se mesure par Analyse de Cycle de Vie d’une énergie (ACV) selon le GIEC. En France, selon l’ADEME, cela donne seulement 6 gCO2/kWh par ACV pour le nucléaire contre… 55 gCO2/kWh par ACV pour le solaire. Un facteur 9 !

G. Delaurens @Orion : la problématique c’est l’urgence de diminuer l’effet de serre, dans la mesure où on n’a strictement rien fait avant (par exemple depuis 10 dans notre consommation de pétrole automobile n’a pas varié, même si le nombre de véhicules diminuait). Dès lors ce que vous appelez « un atout » qui consiste en notre seul effort industriel et polarise nos interventions ne représente aucune solution pour le but recherché (le CO2). C’est juste une façon de détourner le problème en se focalisant sur l’accessoire, pour garder belle figure sans rien faire de concret.

JCM : Dans les analyses, on limite trop souvent l’impact du nucléaire à l’aspect climatique. Il y en a bien d’autres, beaucoup moins reluisants: coût du démantèlement, gestion des déchets, sécurité en cas d’accident ou d’attentat, centralisation et goût excessif du secret, dépendance aux matières premières etc.

Lappreciateur : Quelques évidences : les énergies les moins polluantes sont celles qu’on ne consomme pas. Nous dépendons à 90% ( 95% ? ) d’un combustible importé. Un accident dans une centrale ( sabotage interne, erreur de manip, attentat, suicide , tremblement de terre, inondation, etc. ) aura des conséquences effroyables. Mais EDF veille, rendormons-nous. Et après tout si on doit évacuer Paris ou Bordeaux c’est rigolo. Nos politiques « responsables » vont léguer à nos descendants des déchets ? On s’en fout on ne sera plus là. Les tours opérators proposeront un circuit : mines de charbon , sidérurgie, nucléaire !

Digi : Je trouvais Montebourg plutôt pertinent dans son discours relocalisant. Mais là c’est mort. Si le but c’est d’investir dans une énergie du passé, coûteuse, centralisée, ingérable à long terme, sans se soucier du vrai problème (la consommation, donc le gaspillage et les pertes en ligne), alors continuons dans le nucléaire.

Orion @Digi : Ne vous en déplaise, l’énergie nucléaire est une énergie du futur et un atout dans la lutte contre le réchauffement climatique

schnitzler @ Orion : Savez-vous que les réserves d‘uranium seront bientôt épuisés?

ManuLeMytho : Les Français n’ont jamais eu droit à un référendum sur ce sujet, mais les sondages indiquent 70% de refus de cette industrie, comme nos voisins qui, eux, ont eu le droit de s’exprimer… Quand au « patrimoine », y’a pas de quoi s’inquiéter : les déchets radioactifs sont là pour 1 million d’années. Je réponds par avance aux réacs : oui on aura des ordinateurs & internet mais pas l’obsolescence programmée et l’augmentation irrationnelle des data…

ManuHamburg : Adieu Montebourg. Dommage mais la vraiment NON. Le nucléaire c’est l’enfouissement de substances toxiques pendant des dizaines de milliers d’années en disant aux prochaines générations: démerdez vous. Aucune génération n’a jamais fait ça pour les suivantes.

Cliquez ici pour tout savoir sur le nucléaire

Partagez ...

11 réflexions sur “Promoteurs du nucléaire, vous m’emmerdez”

  1. Caminel Thierry

    Michel C, je ne suis pas spécialiste non plus. Mais j’ai suffisamment de culture scientifique pour lire la littérature scientifique sur le sujet, et repérer la plupart des désinformations qui circulent.
    Vous ne portagez pas mon point de vue, mais comment pensez vous que les Allemands vont se débarrasser de leurs déchéts? Et tous les autres pays qui ont ou on eu du nucléaire?
    Pourquoi faire un tour sur la lune, et pas dans des couches géologiques sur Terre ?
    La transmutation ne pose pas de problèmes techniques. Le surgénérateur Phoenix a été transformé an sous-générateur et en fait pendant des années. Les

    1. CAMINEL THIERRY. J’entends bien que vous n’êtes pas spécialiste du nucléaire, mais que toutefois vous estimez avoir les capacités pour comprendre pas mal de choses sur ce sujet. En fait je suis seulement comme vous.
      Bien sûr il y a de la désinformation de la part des Anti-Nuke, seulement c’est la même chose du côté des Pros. Et c’est pour tout pareil, du moment que deux camps s’affrontent tous le coups sont permis.
      Pour répondre à votre question. A part les planquer sous le tapis et les y oublier… je ne vois pas comment les Allemands, et tous les autres pays qui ont, ou ont eu, du nucléaire, vont pouvoir se débarrasser de leurs déchets.

      PS : Le Trou sur la lune, c’était juste une blague 🙂

  2. Sans être un fanatique du nucléaire , il faut bien avouer que pour produire en quantités colossales de l’ électricité pour une masse innombrable de population , il n’ y a malheureusement guère mieux que la fission nucléaire .(de l’ uranium voire du thorium)
    En réduisant consommation électrique et chiffre de population , il ne serait plus nécessaire d’ de construire autant de centrales productrices d’ électricité
    Au fait , constructeurs compulsifs d’ éoliennes qui défigurent les paysages , je vous emmerde !

    1. Pour une fois je suis d’accord avec vous. Et du début à la fin. Comme quoi les grands esprits finissent toujours par se rencontrer. 🙂
      Reste les inconvénients du nucléaire. Là encore on ne peut pas avoir les avantages sans les inconvénients. Toutefois c’est ce que pensent certains. Avec le Nuke de 4ème génération toute cette merde sera propre. Il suffit d’y croire et de persévérer, c’est comme pour la con quête des étoiles.
      En attendant, le beurre et l’argent du beurre, et toujours plus, c’est malheureusement ce que veut le con-sot-mateur. Autrement dit le Pôple. Qui chouine tout le temps et qui en même temps se régale de tout ce que la technoscience lui sert ou lui vend. Exemple, le Vaccin. Un jour on est CONTRE, le lendemain on est POUR. Et on chouine parce que ça ne va pas assez vite. Misère misère.

  3. Le Nuke, c’est l’exemple parfait du truc qui divise. Même chez les écolos. Ce n’est pas le seul certes, mais c’est le sujet parfait pour s’en foutre plein la gueule. Le Nuke ce n’est pas pour les ni-ni et autres indécis. Là encore on ne peut être que POUR ou CONTRE, choisis ton camp camarade !
    Perso je suis plutôt CONTRE. Et je ne dis pas ça pour me refaire la cerise aux yeux de Biosphère qui de toute façon me considère comme un Anti-écolo. Donc un ennemi. Oui oui un Anti-écolo ! Juste parce que je ne suis pas gentil avec ce pauvre Nicolas. Et probablement aussi parce que je me moque parfois de sainte Greta, parce que d’un certain point de vue d’écologiste… tout ça c’est blasphémer.
    Le Nuke c’est comme Nicolas, Greta, Thomas et Patati et Patata, on ne rigole pas avec ça ! Notez que je me suis abstenu de mettre des guillemets à écologiste pour ne pas froisser les susceptibilités.

    1. Michel, nous apprécions votre fidélité à notre blog et la profondeur de vos analyses, mais c’est vrai aussi que vous avez parfois vos biais culturels et une certaine propension a toujours vouloir avoir raison sans écouter votre interlocuteur.
      Ce n’est pas grave, nous sommes tous à la même enseigne, difficile sur bien des points d’arriver à un consensus, comme dans le débat entre politiciens sur le nucléaire d’ailleurs… misère, misère !
      La modération du blog

    2. Montebourg, Accoyer, Chevènement, Gérard Longuet, Julien Aubert, André Chassaigne…
      Jancovici, Thierry Caminel et Compagnie, tous ensemble tous ensemble ouai ouai !
      Autrement dit : «Promoteurs du nucléaire, vous m’emmerdez ».
      Au moins ça c’est clair, au diable le politiquement correct. J’emmerde la modération !

      Michel Sourrouille @ Thierry C le 2 AVRIL 2019 À 15:13 :
      – « L’écologie, c’est le règne de la complexité, les désaccords sont normaux, le fait de refuser de continuer de discuter tel ou tel point c’est cela qui est préoccupant… »

      Préoccupant… ??? Je dirais plutôt que c’est marrant. 🙂 Ce n’est là encore qu’une question de point de vue. D’écologiste ou pas on s’en fout. De toute façon ce mot ne veut plus rien dire.
      En attendant, «vous m’emmerdez » ou « je vous emmerde »… c’est pas ce qu’on dit de mieux quand on veut vraiment discuter. Misère misère.

      1. On pourrait aussi dire « promoteur du climat, vous m’emmerder », puisque c’est de ça qu’il s’agit.

        A noter que la plupart des commentaires sont sur les déchets. Ils n’ont juste pas compris que, même si on ferme les centrales, il y aura quand même des déchets à gérer. Même les Allemands en ont; Le seul truc qui change; c’est le nombre et la longueur des galeries.
        Le truc sympa, c’est qu’on peut les mettre dans un trou, et l’affaire est réglée.
        Mais les anti-nucléaires préfèrent en général le CO2, ou rêvent de découplage, d’hydrogène et autres chimères,.

        1. Oui, on pourrait dire ça aussi. Maintenant si tout le monde se met à emmerder tout le monde, je crains qu’on finisse dans une sacrée merde.
          Ceci dit, que sont alors les déchets nucléaires ? Si on ferme les centrales, certes on a toute cette merde à gérer. Et si on les laisse en activité on en a encore plus. Vous me direz qu’au stade où nous en sommes nous ne sommes plus à ça près. C’est un point de vue.
          En attendant je suis désolé, mais la «solution » du trou, bien profond, dans lequel il suffit de mettre toutes ces merdes et puis de les y oublier (dixit Janco) ne parvient pas à me con vaincre.

          1. La quantité de déchets effectivement importe peu. Des dizaines de pays ont utilisé l’énergie nucléaire, ça a sauvé des millions de vie (car les autres pays ont choisi la charbon, qui provoque 200.000 morts par an au moins), et maintenant il faut les gérer. Aucun pays ne pourra revenir en arrière.
            Mais la bonne nouvelle, c’est qu’autant on ne sait que faire du CO2 des centrales au charbon et au gaz, on peut mettre les déchets nucléaires dans un trou. Ca ne pose pas vraiment de problème, quoique vous en pensiez, surtout si on ne cherche pas la réversibilité.
            On pourrait aussi développer la transmutation. C »est essentiellement une question d’investissements.

          2. C’est bien ce que je disais, c’est un point de vue. Que je ne partage pas. Désolé mais le Trou n’est pas pour moi une bonne nouvelle, question de point de vue. Maintenant, un Trou sur la lune, pourquoi pas. En investissant suffisamment ça pourrait être faisable, non ?
            Je mets la Transmutation avec le Cosmogol, la colonisation des exoplanètes etc. Dans la longue liste des doux rêves propres aux scientistes (ceux qui pensent que la science peut avoir réponse à tout).
            Ceci dit je ne suis pas spécialiste du Nuke. Et vous ?

Les commentaires sont fermés.