Renaud Camus et la question démographique

Renaud Camus sur Twitter, le 18 avril 2019 : « Une boîte de préservatifs offerte en Afrique, c’est trois noyés de moins en Méditerranée, cent mille euros d’économies pour la CAF [Caisse d’allocations familiales], deux cellules de prison libérées et trois centimètres de banquise préservée. » Poursuivi pour injure raciale,Le tribunal de Paris la débouté les cinq associations antiracistes parties civiles, qui poursuivaient Renaud Camus pour « injure publique en raison de l’origine, l’ethnie, la nation, la race ou la religion ».

« Force est de constater que le propos s’insère dans un débat d’intérêt général relatif à la décroissance démographique, assure le tribunal, et aux effets pervers d’ordre humain, sociologique, économique et écologique d’un système ne contrôlant ni les naissances ni les flux migratoires, mettant l’accent, de façon polémique, sur le continent africain dont la croissance démographique est un fait. » Pour les magistrats, la polémique est soulevée par « un écrivain provocateur, sur le ton de l’ironie et sous forme caricaturale », qui prend « des positions politiques » sur un mode qu’il qualifie d’humoristique. Renaud Camus, connu comme militant de la théorie d’extrême droite du « grand remplacement », est relaxé. Quelques commentaires sur lemonde.fr, les malthusiens font entendre de la voix :

Zorkine : J’espère que le parquet fera appel de ce jugement hallucinant ! Et tant pis pour les adeptes du on-ne-peut-plus-rien-dire (comme si c’était ça le sujet ! ).

Nardo : Bien voyons ! les faits sont têtus : force est de constater que le propos s’insère dans un débat d’intérêt général relatif à la décroissance démographique, assure le tribunal, et aux effets pervers d’ordre humain, sociologique, économique et écologique d’un système ne contrôlant ni les naissances ni les flux migratoires, mettant l’accent, de façon polémique, sur le continent africain dont la croissance démographique est un fait.

T Debout : Le plus préoccupant dans cette histoire est que pas moins de 5 associations françaises se voulant antiracistes considèrent que les alertes sur la surnatalité du continent africain sont à leur yeux du racisme, nonobstant la menace que représente désormais toute surnatalité humaine pour nos écosystèmes. Si rien ne fait évoluer leur position en faveur de la modération démographique, en 2100 leur point de vue aura mécaniquement un poids électoral plus que massif partout où naissent des citoyens d’origine africaine, et risque d’avoir entraîné à l’échelle planétaire une ‘course aux armements’ nataliste qui convertirait en enfer tous les cadres de vie connus.

Orion : La Justice a dit le droit et l’a bien dit. Ce jugement, parfaitement motivé, est salutaire pour préserver le périmètre de la liberté d’expression face aux mouvances adeptes du politiquement correct et de la cancel culture qui cherchent à le restreindre.De plus, il n’a pas tort sur l’explosion de la démographie africaine :1900 : 150 millions d’africains – 1950 :250 millions – 2000 : 800 millions – 2020 : 1.2 milliards – 2050 : 3 milliards (prévision ONU)- 2100 : 4 milliards (prévision ONU) – Stop ou encore ?

Mercuryal : Selon les dernières études la courbe démographique des pays africain stagnerait dès 2040, les courbes de L’ONU n’étant que des projections mathématiques.

Orion  @ Mercuryal : Il est quasi-impossible que « la courbe démographique des pays africain stagnerait dès 2040 ». Actuellement, l’Afrique compte 5 enfants par femme en moyenne. Il faudrait que cela tombe à 2.1 immédiatement pour une stabilisation démographique en une génération, soit vers 2040-2050. Et le moins que l’on puisse dire, c’est pas le cas. De plus, compte tenu de l’inertie démographique, à laquelle il faut ajouter un allongement de l’espérance de vie en raison du développement actuel de ce continent, l’explosion démographique en cours va se poursuivre pendant encore plusieurs décennies. Au mieux, vous aurez une stabilisation de la démographie africaine au cours de la seconde moitié du XXIe siècle. Trop tard. L’Afrique comptera alors environ 4 milliards d’habitants…

Sarah Py : Les projections de la croissance démographique africaine, et mondiale d’ailleurs, sont diverses, discutées, discutables. Et comme je voie ce sujet revenir très régulièrement, je crois qu’il serait utile de les manier avec précaution.

Vlfr : Avec précaution, Sarah ? Comme s’il n’y avait aucune urgence… Cela dit, entendu, laissons un peu de côté les projections. Une info datant déjà de 2011 : « Il naît chaque année plus d’enfants au Nigeria qu’en Europe« 

Fëp : Un postillon de covid offert aux vieux mâles blancs européens, c’est 15 accidents de la route en moins, plusieurs milliers d’euros d’économie de retraites, 10 chambres d’ehpad libérées, et 1 m de banquises préservée… juste pour tester. Attention, votre message pourrait enfreindre les règles de l’espace de contribution. Juste pour tester.

Partagez ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *