Sarko = Lula

Comme notre planète est de plus en plus malade, la catastrophe est en marche. Mais que font les politiques ? Prenons la déforestation sauvage qui s’aggrave en Amazonie (LeMonde du 1.03.2008). La journaliste pose clairement le dilemme : « Le gouvernement est écartelé entre deux défis, préserver la forêt tropicale et favoriser la croissance ». L’ensemble des pratiques met malheureusement en évidence qu’il ne s’agit pas de préserver la forêt, mais de soutenir la croissance. En effet le président brésilien Lula da Silva ne peut à la fois vouloir accroître l’exportation de biocarburants et préserver la forêt tropicale. Lula tient pourtant les deux discours, c’est un menteur ou un incapable.

 Mais la France ne fait pas mieux en la matière. Le président Sarkozy met en place un Grenelle de l’environnement qui impose de vouloir transformer le quantitatif en modération qualitative. Dans le même temps Sarkozy instaure une commission pour « libérer la croissance » dont il disait à l’avance qu’il respecterait toutes les indications. Sarkozy tient deux discours contradictoires, c’est donc un menteur et un incapable.

De toute façon les élections municipales en Amazonie font en sorte que la ministre brésilienne de l’environnement doit fermer les yeux sur la déforestation alors que le chef de cabinet de Lula reste responsable d’un plan d’accélération de la croissance. Les élections municipales en France ont fait oublier le Grenelle, il faut bien trouver un plan pour augmenter le pouvoir d’achat. Alors que notre planète est de plus en plus malade, les politiques ont tout intérêt à entretenir la schizophrénie ambiante : ils sont élus pour une courte période, pas pour gérer  le long terme. Le monde des humains est bien mal organisé !

Partagez ...

2 réflexions sur “Sarko = Lula”

  1. de toute façon, l’humanité est coincée, mais seuls les scientifiques écolo le savent déjà, avec quelques citoyens bien informés comme toi, Blaise.
    Bravo, continue…

  2. Pendant que certains prennent les émissions de CO2 comme prétexte pour nous vendre du nucléaire, la déforestation produit autant de CO2 que tous les combustibles fossiles utilisés pour la production d’électricité dans le monde, de 17 à 18% des gaz à effet de serre.

    Voir cette étude : http://futura24.site.voila.fr/electri/nucle_co2.htm

    Doubler le nombre de réacteurs nucléaires dans le monde, à condition de remplacer ainsi les centrales à charbon les plus anciennes et les plus polluantes, ne ferait que réduire de 4 % les émissions de gaz à effet de serre.

    Mais remplacer tous les réacteurs nucléaires par des centrales électriques au gaz naturel augmenterait seulement de 2,3 % les gaz à effet de serre d’origine humaine, soit SEPT fois moins que la déforestation.

Les commentaires sont fermés.