schizophrénie à l’UE

            Le Parlement européen a adopté de nouvelles normes antipollution pour réduire les émissions de fines particules, ainsi que les monoxydes et dioxydes d’azote générés par les moteurs diesels. Ces polluants sont responsables de graves affections respiratoires, voire de cancers. Mais les objectifs d’une réduction de 80 % d’ici à 2009 se heurte à une autre circulaire de la Commission européenne, celle de baisser de 25 % entre 1998 et 2008 les rejets de CO2 des véhicules pour atteindre une moyenne (par constructeur) de 140 grammes par kilomètre parcouru. Les suies sont en effet éliminées grâce à un système d’auto inflammation provoqué par l’injection de carburant : l’opération entraîne une surconsommation de 5 à 6 %, et donc autant de CO2 supplémentaire. Donc les filtres à particule augmentent la consommation de carburant alors que pour réduire les gaz à effet de serre, il faudrait la baisser. De toute façon aucun constructeur ne maîtrise aujourd’hui la technologie pour atteindre les seuils de dioxyde d’azote votés par le Parlement. La protection de l’environnement a de quoi rendre schizophrène !

 Nous connaissons déjà tant de choses, l’origine de l’univers et les composantes de la matière, continuons à tester nos hypothèses plutôt que d’en chercher des applications inutiles. La science devrait s’accompagner de l’art de la contemplation, pas de la technique et de la détérioration de la Biosphère.

Partagez ...