Septembre 2022, la fin de l’insouciance

Nous ouvrons enfin les yeux sur l’obsolescence programmée de la planète du fait de la prédation systémique des ressources par le capitalisme techno-industriel. La fin de l’insouciance marque l’entrée dans la guerre des ressources. Elle a déjà commencé. Qui contrôle les parties-clés des chaînes d’approvisionnement mondiales de minerais et de terres rares ? La Chine. Qui contrôle le gaz et le pétrole destinés à l’Europe ? En grande partie la Russie. Cela rend l’Europe et les États-Unis particulièrement vulnérables, notamment avec l’aggravation des tensions géopolitiques. Les sociétés trop riches et infiniment complexes sont les plus fragiles.

Pierre-Cyrille Hautcœur : Les sociétés sur-développées anciennes dépendent d’infrastructures (systèmes d’irrigation notamment) pour leurs hauts rendements agricoles et donc pour le développement des sociétés urbaines qui en dépendent. Le cas le plus significatif est sans doute celui d’Angkor, le plus vaste système urbain du monde à l’époque (plus de 1 000 kilomètres carrés), qui survécut à grand-peine à une première période de sécheresse (1345-1368), mais s’écroula définitivement à la seconde (1401-1405). Que le sentiment de supériorité de notre société occidentale ne s’y trompe pas : à chaque fois, des sociétés sophistiquées ont dû se transformer radicalement vers une simplification drastique, et cela n’a pas eu lieu sans de considérables souffrances. Certaines de ces sociétés ont été capables de construire sur ces décombres de nouvelles prospérités, par l’ouverture (les grandes expéditions chinoises, puis européennes), l’investissement dans de nouvelles infrastructures, l’élargissement de l’accès au savoir (par l’imprimerie) ou l’invention de nouvelles solidarités. Puisse notre époque savoir faire de même.

Le point de vue des écologistes

Monsieur Hautcœur pêche par trop d’optimisme, la société thermo-industrielle a vidé la planète de toutes ses ressources non renouvelables et même en grande partie de ses renouvelables. L’eau manque déjà, les sols sont considérablement dégradés, l’air et les mers pollués, la biodiversité en berne, etc. Le rebond devient impossible, la résilience très limitée, les capacités d’adaptation non financées. La fragilité des sociétés complexes est bien démontrée depuis depuis de nombreuses années, en particulier par Joseph Tainter. Pendant près de 200 000 ans, nous avons vécu dans des petits groupes simples, quelques douzaines d’individus ou moins. Ce n’est que depuis 10 000 ans avec l’invention de l’agriculture (le néolithique) que certaines sociétés humaines ont commencé à grossir et à se complexifier. La révolution industrielle a accéléré le processus. La manière dont nous vivons actuellement est une anomalie historique.

Joseph Tainter : « Dans tout système vivant, la complexité a un coût métabolique. Plus un système est complexe, plus il nécessite de l’énergie. Chez les humains, nous comptabilisons les coûts de la complexité par le travail, l’argent, le temps ou les nuisances. Dans tous les cas, il s’agit de transformation de l’énergie. Nous ne percevons pas les coûts de la complexité aujourd’hui, car ils sont subventionnés par les combustibles fossiles. Sans ces derniers, les sociétés modernes ne pourraient pas être aussi complexes qu’elles le sont. Notre complexité s’accroît car elle est très utile pour résoudre les problèmes créés par la complexité. Confrontés à des difficultés, les solutions que nous mettons en place tendent à impliquer plus de technologie élaborées, la prolifération des rôles sociaux et des spécialisations, le traitement d’une plus grande quantité d’informations, ou l’engagement dans de nouvelles sortes d’activités. Mais la complexité dans les résolutions de nos problèmes atteint actuellement le point des rendements décroissants : passé un seuil, vous payez de plus en plus pour obtenir de moins en moins de bénéfices. Après avoir épuisé l’énergie bon marché et la dette abordable, nous perdons alors notre capacité à résoudre nos problèmes. C’est ce processus qui a entraîné l’effondrement d’anciennes civilisations comme l’Empire romain. »

Lire, Climat : les mécanisme complexes de l’effondrement

Pourtant nos dirigeants s’escriment à rendre notre société thermo-industrielle toujours plus complexe. Nos dépendances aux transports, aux supermarchés, aux moyens de communications, aux ressources naturelles... ne sont jamais remises en question. On a déjà vu cet été la stupéfaction de certains avec le rationnement de l’eau pour passer la sécheresse alors que d’autres avaient les pieds dans l’eau par des inondations. Rien qu’une journée sans essence ou sans portable nous feront assister à des moments de panique totale ! Les solutions proposées comme le maintien du pouvoir d’achat ou les subventions aux énergies fossiles ne font que cacher temporairement au yeux du peuple consumériste la profondeur de la crise en cours.

Le litre d’essence ne devrait pas être à 1,50 euros (avec la ristourne de 30 centimes), mais à dix euros au moins et ce sans aucune aide publique. Alors les comportements sociaux commenceraient vraiment à changer et les manifestations dans la rue, qu’elles soient habillées en gilets jaunes ou déguisées en insoumis ne seraient que coups d’épée dans l’eau. Les contraintes biophysiques sont bien au-delà des velléités humaines.

Partagez ...

35 réflexions sur “Septembre 2022, la fin de l’insouciance”

  1. Le commentaire de SÉVERINE FONTAN 28 SEPTEMBRE 2015 À 00:23 (Climat : les mécanisme complexes de l’effondrement) et notamment ce qu’elle dit à la fin… m’amène à penser que notre plus grande insouciance … puisqu’il est question de ça aujourd’hui… c’est de trop compter sur nos élites. Ou plus exactement, de ne pas les contrarier plus que nous ne le faisons. Face à autant de mensonges, de double-discours, de provocations en tous genres, bref d’indécence… le plus pacifique des non-violents devrait se dire qu’il y a des baffes qui se perdent. Pour moi, l’insouciance se résume donc ici à la lâcheté et à la fainéantise, bien plus qu’à autre chose.

    1. – « Pourtant nos dirigeants s’escriment à rendre notre société thermo-industrielle toujours plus complexe. Nos dépendances aux transports, aux supermarchés, aux moyens de communications, aux ressources naturelles… ne sont jamais remises en question. » (Biosphère)
      Ce n’est là qu’un exemple de ce qui est dit plus haut. D’un côté ils font en sorte que tout soit de plus en plus complexe, toujours plus, et de l’autre ils ont le culot de nous parler de sobriété. Et ceci après nous avoir raconté l’Essentiel et blablabla. Je ne serais même pas surpris s’ils essayaient de nous vendre la simplicité volontaire. Et «le journal de la joie de vivre» et en même temps.
      ( à suivre )

    2. Mais maintenant que nous le savons, que nos «dirigeants» sont les rois des fumistes, entre autres… maintenant que nous l’avons dit et redit, longuement déploré etc. et ceci dans toutes les langues, sur toutes les ondes et tous les supports… alors maintenant c’est quoi l’étape suivante ?
      Seulement faudra quand même m’expliquer autre chose. Si le jaune est indécent, le rouge et le noir n’en parlons pas, si les manifestions dans les rues ne servent à rien… et en effet tant que les promeneurs resteront bien sages, s’appliqueront à marcher dans les clous, je ne vois pas comment elles pourraient servir à grand-chose … bref, après tout ça c’est quoi le YAKA ?

      PS : Ne répondez surtout pas tous en même temps, merci.

  2. A LIRE absolument ! Sur Figaro article intitulé « Réforme des retraites: les 30 milliards de déficit caché des fonctionnaires »

    Voici l’introduction de l’article je cite « DÉCRYPTAGE – Contrairement à d’autres régimes, l’État n’a pas mis d’argent de côté pour financer les retraites de ses employés. »

    J’imagine que les fonctionnaires vont aller piller les caisses de retraites du privé ? OU alors une rallonge de crédit et de quoi qu’il en coûte sur le dos des générations suivantes ?

  3. Plutôt que de parler de «la fin de l’abondance» (pour qui exactement ?) et de «la fin de l’insouciance» («la fin d’une forme d’insouciance» selon Macron), je pense qu’il serait plus opportun, et plus décent… de se battre pour mettre fin à l’indécence.
    Encore faudrait-il être en mesure de la voir, l’indécence, et savoir évidemment de quoi il s’agit. Elle est partout, certes, en attendant c’est en haut qu’elle atteint les sommets.
    Ces propos de Macron en conseil des ministres, sur la «fin de l’abondance» etc. ne sont qu’un énième exemple. (« Fin de l’abondance » : sauf à la table des privilèges – Mr Mondialisation – 10 sept 2022) L’indécence des ultra-riches ne choque évidemment pas notre petit président indécent. Ni celle des marchands d’énergie, qui maintenant nous demandent de faire des économies. Et en même temps nous font des cadeaux à la Pompe.
    ( à suivre)

    1. Ben oui, faudrait pas non plus que les gueux arrêtent totalement de brûler du pétrole, ça ne serait pas bon pour leur business.
      Les meRdias, aux mains et à la solde de qui on sait, ne sont évidemment pas en reste d’indécence. Sur une même page ils sont capables de «lutter» pour sauver le climat et de faire la pub pour le vol Paris-Venise à 30 euros.
      Hélas l’indécence n’est pas que là, on la trouve aussi en bas. Dans cette consommation aussi absurde que néfaste, évidemment. Seulement là encore, la faute à qui, ou à quoi ? Qui c’est qui me dit que je le vaux bien et patati et patata ? L’indécence du bas se voit notamment dans ces commentaires au niveau du caniveau, dans lesquels les imbéciles de tous poils se défoulent.
      ( à suivre)

    2. Quand ce ne sont pas les migrants, les «lapins», les gauchos («Umps») et j’en passe, on se défoule sur les vieux. Si la planète va si mal, c’est évidemment à cause des Autres. L’indécence du bas peut elle aussi atteindre des sommets, de bêtise.
      Oser dire, je cite, que le litre d’essence ne devrait pas être à 1,50 euros (avec la ristourne de 30 centimes), mais à dix euros au moins et ce sans aucune aide publique et patati et patati … faut oser. En attendant, si nous voulons enflammer encore plus le Climat, continuons comme ça. Misère misère !

      1. Les gauchos, les UmPs et les vieux ne sont pas des cibles différentes, ce sont les mêmes personnes ! Vous exigez des jeunes de vous payer davantage de pensions mais en nous offrant de moins en moins de moyens ! En 40 ans, le taux d’industrialisation de la France a été divisé par 2 ! En fermant les centrales nucléaires ! En important de moins en moins de pétrole depuis les années 2000 ! En nous important de plus en plus de migrants dépendants des aides sociales ! Comment veux tu que les jeunes puissent revaloriser vos pensions dans des conditions pareil ! Ces mêmes vieux UmPs qui se sont voter une retraite à 60 ans pour eux-mêmes mais qui se mettent à voter des retraites à 68/69 ans pour les générations suivantes après avoir ruiné le pays ! (3000 milliards de dettes officielles et au moins 5000 milliards de dettes supplémentaires qui se nichent dans les hors bilan !)

      2. Parti d'en rire !

        – « Les gauchos, les UmPs et les vieux ne sont pas des cibles différentes, ce sont les mêmes personnes ! »

        Ah celle-là qu’elle est bonne ! Faut oser quand même, non ?
        C’est fou ce que la jalousie peut rendre con !

      3. Ça serait moi le vieux et toi le jeune, je ne crois pas une seule seconde que tu tolérerais le quart de ce que les vieux font subir aux jeunes générations ! De ce que nous faites subir ! Tu trouverais indécent à ce que des vieux manifestent dans la rue pour réclamer des hausses de pension de retraite ! D’ailleurs tu n’as aucun argument à opposer aux miens ! J’attends que tu m’expliques la logique de réclamer des pensions de retraite plus généreuse en fermant les centrales nucléaires, en important moins de pétrole, en ayant divisé par 2 le taux d’industrialisation du pays et en important des migrants ? En payant ces pensions à crédit et en refourguant l’addition aux générations suivantes ! Qu’en est il de les arguments à propos de l’age de ceux qui achètent des grosses bagnoles neuves, des bateaux de plaisance, des jet privés, des camping car ? Qu’as tu à opposer comme argument ?

      4. Mais arrête de chouiner après les vieux, ton tour viendra ne t’inquiète pas. Et ce jour-là, pas de doute, t’en seras un sacré spécimen. Peut-être même le Roi. Et puis arrête de me réclamer des comptes (arguments, preuves, démonstrations et patati et patata), tu es de plus en plus ridicule. Un peu de décence bordel ! Commence déjà par répondre à toutes les questions que je t’ai adressées, et dont j’attends toujours les réponses, et puis après on verra. Sauf que pour moi c’est déjà tout vu. Ben oui, tout le monde le sait, que c’est Toi le Champion !

      5. La mauvaise foi !! C’est moi qui pose les questions c’est toi qui n’y réponds pas, et tu prétends avoir poser des questions intelligibles ! Tu ne fais qu’insulter tes interlocuteurs, affirmer par des propos brut que c’est faux c’est des conneries. Tes commentaires sans arguments sans chiffres sans preuve sans sources et commentaires gavés de patati patata et de misère misère. Bref, tu n’as rien, aucun argument, aucune source, aucune preuve, aucun chiffre. Tu nous gaves de tes leçons de moral et d’idéologie c’est tout et rien d’autre ! En plus les socialo-communistes comme toi se prétendent être les plus grands et meilleurs démocrates du monde et vous êtes les premiers à vouloir censurer tout ce qui ne correspond pas à votre idéologie et votre bien-pensance !

      6. PING PONG PING PONG !

        C’est c’là oui, puisque c’est Toi qui le dit ! Et en plus encore une fois tu nous l’as superbement «démontré». Misère misère !

  4. « Monsieur Hautcœur pêche par trop d’optimisme, la société thermo-industrielle a vidé la planète de toutes ses ressources renouvelables et même en grande partie de ses renouvelables. »
    Bref comme on dit en Picardie  »Ché bien la peine d’mettre la main à sin t’chu quand on a chié » , autrement dit on a attendu de gaspiller et dilapider toutes les ressources pour qu’on réalise qu’on les a dilapidé et gaspillé Alors qu’on a vu à l’avance ce qui allait se produire, on n’a pas pu s’empêcher de tout dilapider on n’a même rien préparé pour le jour qu’il n’y aurait plus rien, c’est à dire qu’on va effectuer une transition très brutale ! Alors que les réserves de ressources s’amoindrissent, on ne ralentit pas on continue de consommer au même rythme, voir on continue de l’accélérer !

    1. On n’a même pas prévu de laisser des ressources naturelles pour les jeunes générations et générations futures ! Une fois un baby-boomer, après avoir critiqué cette génération pour dilapidation des ressources, m’a répondu que si les jeunes générations allons hériter de toutes les technologies que les baby-boomers ont développé ! Quelle blague ! On ne pourra jamais maintenir toutes les technologies qu’ils ont développé, en vérité ce sont eux qui s’amusent avec toutes leurs technologies ! Les jeunes générations n’hériteront d’aucune ressource d’aucune technologie, le seul héritage sera tous les problèmes de dégradation de l’environnement, de pertes de diversité des espèces, de pollution et de pénurie de ressources naturelles qu’ils auront provoqué avec tous les joujoux technologiques !

    2. Les gouvernements n’ont rien fait pour gérer les stocks de ressources naturelles et laissé dilapider ces ressources tout ça pour obtenir plus de Tva Ça a peut être semblé rentable à court terme mais à long terme c’est factuellement déficitaire ! On y a perdu plus de ce que l’on a gagné. Quel gaspillage de métaux et de pétrole avec les camping-car , prendre le train et une tente suffit ! Pourquoi accéder à une résidence secondaire pour seulement y passer 15 jours de vacances lorsque des hôtels suffisent et sont consacrés pour ça ! D’ailleurs les jeunes sur le littoral ne peuvent même plus habiter leur propre village ou ville, parce que des baby-boomers et soixante-huitards ont tout racheté pour pouvoir louer les biens immobiliers à des touristes ! Les jeunes ne peuvent ni acheter ni louer pour y habiter annuellement ! Les jeunes sont chassés de leur commune natale ! Les baby-boomers et autres soixante-huitards n’en ont jamais assez !

      1. Misère misère !

        Les baby-boomers et les soixante-huitards, autrement dit les vieux !
        C’est à cause des vieux que les jeunes ne peuvent même pas habiter au bord de la mer, pour pouvoir faire du jet-ski tous les jours. C’est à cause d’eux que la planète est pourrie, que le Climat se réchauffe dangereusement, que les jeunes n’ont plus d’avenir etc. etc. En plus et surtout, c’est à cause des vieux que les jeunes sont aussi cons. Salauds de vieux, va !
        Et malgré ça les jeunes s’en sortent plutôt bien. La tête sur les épaules l’insouciance c’est pas leur truc. Ne l’a d’ailleurs jamais été, l’insouciance c’est juste un truc de vieux. Comme on peut le voir tous les jours, de toutes les tronches d’âges ce sont les jeunes qui résistent le mieux aux nouvelles technologies et autres innovations à la con. Bref, les jeunes sont des modèles de sobriété et de sagesse.

      2. Ben oui, j’ai donné des facteurs constatés et réels ! En bord de mer, les baby-boomers et soixante-huitard achètent des biens immobiliers pour louer à des touristes : ET du coup les jeunes n’ont plus de logements disponibles pour pouvoir se loger pour vivre ! Ce n’est pas une invention c’est un constat ! C’est factuel ! Les jeunes sont chassés de leur commune tout ça pour laisser de la place au tourisme de masse ! Et je t’ai déjà prouvé que ce sont les vieux qui achètent très majoritairement des camping cars, des jets privés, des résidences secondaires, des bateaux de plaisance !!! Tous ces biens de luxe ce sont les baby-boomers et soixante-huitards qui les achètent ! Il suffit de regarder l’âge des clients de tous ces biens de luxe ! Ensuite ces mêmes vieux vont manifester avec Mélenchon pour obtenir des hausses de retraite alors qu’on arrive à un stade où les pensions de retraites sont supérieures en euros que les salaires !

      3. D’ailleurs sur les biens de luxe, j’ai oublié aussi de rappeler que ce sont les vieux qui achètent principalement des voitures neuves !! Aussi des grosses voitures de luxe !

        D’ailleurs, si on regarde les montants qu’on parvient à capitaliser par catégorie d’âge (tout ce qui est épargne, assurance vie, actions, produits financiers), pareil ce sont encore les vieux qui explosent les scores !

      4. Les vieux continuent de se goinfrer de ressources pendant que les jeunes ne parviennent même plus à vivre de leur salaire ! Les jeunes vivent dans des cages à lapin, ne parviennent plus à manger correctement, ni à soigner leur dentition…. AUTRE DONNEE QUE TU POURRAS VÉRIFIER = d’année en année les jeunes sont de plus en plus nombreux à vivre en colocation même lorsqu’ils travaillent ! A Amiens on a même des agences immobilières qui se spécialisent en colocation ! Ils ne parviennent même plus à payer un loyer avec leur salaire ! Et les vieux nous bassinent tous les ans avec leur manifestation pour revaloriser toujours davantage leurs pensions de retraites !

      5. Réveille toi et va vérifier sur le terrain et les chiffres ! Avec un Smic tu ne peux louer qu’une cage à lapin de 20 à 30 mètres carré pour 650/700 euros dans les villes ! Et souvent ce sont encore des baby boomers qui font du locatif ! Qu’est ce que tu veux vivre et faire des projets comme ça ? Moi même d’ailleurs je vis en colocation, sinon je ne m’en sors pas !

      6. D’ailleurs je vais encore te fournir une donnée que tu pourras vérifier !! Il y a de plus en plus de jeunes qui continuent de vivre chez leur parent jusqu’à l’âge de 40 ans et même parfois au-delà !!! Tellement que le logement devient inaccessible ! Et les emplois de plus en plus précaires !

    3. D’ailleurs j’ai un personnage qui illustre très très bien cette génération soixante-huitard et baby-boomer qui ne pense qu’à se goinfrer c’est Charles Gaves. Il agit énormément sur les réseaux sociaux, avec toutes ses vidéos hebdomadaires. Lui croit qu’en baissant juste les taxes, en fichant la paix aux français, en faisant de nouvelles explorations d’énergies fossiles, puis avec de l’innovation etc que le système pourra repartir comme avant et roule ma poule on pourra tous doper notre pouvoir d’achat. Il rêve, il est complétement déconnecté de la réalité ! De toute façon on en a d’autres des zinzins comme lui représentant cette génération, on a Jacques Cheminade qui croit en la fusion nucléaire et qu’on pourra chercher facilement des ressources dans l’espace… Ces vieux grigous croient encore aux ingénieurs californiens pour goinfrer l’humanité de ressources et de croissance infinie…

    4. Évidemment beaucoup de jeunes suivent les vidéos et conférences de ces 2 vieux fossiles qui ont profité des 30 glorieuses et ont spéculé en bourse après les chocs pétroliers. C’est clair que les promesses de croissance infinie de Jacques Cheminade et Charles Gaves sont de doux murmures réconfortant et rassurant, mais ces jeunes vont vite déchanter lorsqu’ils vont se heurter à la réalité de finitude des ressources naturelles qui nous attend dans les années et décennies à venir ! Et non, ma génération et lui suivantes on ne bénéficiera pas de retraites chapeaux, d’actions et investissements boursiers, de voyages en avion à gogo, de camping car ou jet privé, de soins hospitaliers aussi généreux, de rentes faciles, etc On n’aura rien de tout ça, même en appliquant leurs vieilles recettes qui n’auront eu du succès que dans le passé mais n’en auront plus dans l’avenir !

      1. Misère misère !

        En fait ton problème, c’est seulement de n’a pas avoir eu la chance de naître dans les années 50. Et en France tant qu’à bien faire.

      2. Enfin ce que je constate étant que ta génération de baby-boomers exigent aux jeunes de travailler jusqu’à 68/69 ans tout ça pour que vous puissiez continuer de jouir de vos retraites à 60 ans ! La belle arnaque !

      3. Parti d'en rire !

        Si je te dis que tu n’es qu’un grand Andouille, tu vas te fâcher. Et en plus la Modération ne sera pas contente. Alors je ne le dirais pas. 🙂
        Mais si tu pouvais déjà arrêter de généraliser, alors t’aurais fait un grand pas. Je t’ai dit mille fois que le temps ne fait rien à l’affaire (quand on est con on est con !) T’en es d’ailleurs la Preuve vivante. Moi par exemple, baby-boomer, vieux con etc. eh ben tu vois, je suis POUR la retraite à 60 balais et POUR la semaine de 30 heures. Eh ouai, ça t’en bouche un coin, hein ?

      4. Tu parles tu affirmes être pour la retraite à 60 ans pour les générations suivantes, juste pour te faire bien voir, mais dans le fond tu sais très bien que ça serait impossible à financer ! Tu n’as aucun plan de financement de retraite à 60 ans ! Tu sais je sais très bien que pour ma génération et les suivantes, on n’aura pas de retraite du tout ! Je sais qu’on n’aura rien quel que soit le niveau de cotisation ! Qu’on aura le droit au remède de cheval comme soins médicaux pour nous achever plus vite ! Je ne suis pas dupe, ces réformes ont déjà bien avancées en Allemagne, et le reste de l’Europe suivra ! L’Allemagne a la retraite à 67 ans et veulent encore ajouter 1 ou 2 ans ! Je ne suis pas dupe, pas la peine de me raconter des histoires et de me faire passer pour un méchant alors que ce sont vos générations qui ont tout dilapidé les caisses de l’Etat !

      5. T’es vraiment sûr que je n’ai rien à proposer en matière de financement des retraites ? Mais bon, je te dispense de répondre, parce que ce n’est pas du tout le sujet du jour. Faisons donc preuve de décence, ne serait-ce qu’envers Biosphère, ne salopons pas ce formidable «débat». 🙂 🙂 🙂

      6. Voilà tu n’as aucun plan de financement pour les retraites, tu laisses entendre que tu en as un sans en avoir en vérité ! Tu cherches des excuses pour ne pas avoir à répondre à la question !

      7. Tu prétends que ce n’est pas le sujet ! Et ben si si c’est le sujet ! Je cite « Septembre 2022, la fin de l’insouciance » Alors avec quelles ressources naturelles comptes tu offrir des retraites aussi généreuses et à 60 ans ? Car des ressources naturelles dépendent les industries dont dépendent les retraites ! Alors oui c’est bien la fin de l’insouciance aussi concernant les retraites !

      8. C’est tout ? Toujours aucun argument preuve chiffre ? Tu te contentes de reprendre les propos de ton adversaire en ping pong ? En tout cas, l’indécence de votre génération est prouvée ! Génération qui ne cesse de manifester et pourtant génération qui a le plus de revenus et de capitaux ! Le seul héritage que nos jeunes générations auront ce sont vos dettes 3000 milliards déjà officielle et les minimum 5000 milliards qui se cachent dans les hors bilan ! Vous vous goinfrez bien sur le dos des générations suivantes !

      9. Ping pong ping pong !

        C’est c’là oui, puisque c’est Toi qui le dit ! Et en plus encore une fois tu nous l’as superbement «démontré». Misère misère !

      10. Tu confirmes une fois de plus que tu n’as aucun argument, aucune preuve, aucune source, aucun chiffre à opposer aux miens ! En plus tu veux faire croire que c’est celui qui parle ou commente le dernier qui a raison, alors tu te sens obligé de répondre systématiquement en aboyant, en grognant, en râlant, en niant avec tes phrases ping pong à 2 balles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.