sport-spectacle

Le sport n’est qu’une invention du XIXe siècle, puis le XXe siècle a transformé l’activité de loisirs des nouvelles classes bourgeoises en sport-spectacle. Au début le sport n’était pratiqué que par des amateurs encadrés par des bénévoles. Mais on commence à parier sur les matches de boxe et à organiser des billetteries pour les matches de football. Dès la fin du XIXe siècle, les clubs britanniques deviennent professionnels. En France le sport reste dominé par l’esprit olympique et cette professionnalisation est jugé condamnable. Ce n’est qu’en 1932 que les clubs professionnels de foot obtiennent en France de leur fédération l’autorisation d’organiser un championnat national. Le journal l’Equipe lance en 1954 l’idée d’un championnat d’Europe. Tout s’emballe dans les années 1980 avec la libéralisation du paysage audiovisuel. Le CIO finit par accepter la professionnalisation des jeux olympiques en 1981 et leur exploitation commerciale en 1986. Toutes les barrières morales tombent et maintenant le monde entier se gargarise devant son poste de télé en voyant courir un ballon rond. Cette marchandisation d’une pratique de loisir  qui se transforme en spectacle de masse assuré par des professionnels se retrouve dans la pratique du vélo comme dans le domaine des chansons et de la musique.

 

Le sport marchand en régression et le temps libéré consacré aux activités de proximité, la Biosphère pourra enfin respirer. 

NB : Tous les articles pour la Biosphère sont archivés et classés sur Internet, http://biosphere.ouvaton.org/page.php?doc=2007/affichactu2

 

Partagez ...