Sylvestre Huet face aux négationnistes du climat

« Libération vient de publier une tribune d’Olivier Postel-Vinay sur le climat. Elle se termine ainsi : « Le Giec a admis s’être trompé sur l’évolution de la température moyenne globale de la Terre… » Pourquoi Libération ouvre t-il ses colonnes à des textes aussi mensongers sur l’état de la science du climat ? Lorsque Olivier Postel-Vinay est entré à Libération comme chroniqueur régulier, il n’a pas tardé à jouer le négationniste climatique. J’ai eu l’impossibilité de discuter avec la direction de la rédaction de ce choix étrange – mais en phase avec d’anciennes positions de Laurent Joffrin lorsqu’il soutenait le livre mensonger et truffé de graphiques truqués de Claude Allègre« .

Sylvestre Huet

Ajout le 20/10 à 10h20 : Question de vocabulaire. Doit-on se contenter du terme « climato-sceptique » pour qualifier le propos d’Olivier Postel-Vinay ou lui infliger un « négationniste » ? Climato-sceptique est un terme inventé par les « négateurs » de différents résultats des sciences du climat. Ce terme auto-proclamé visait à induire une présentation positive, puisque le doute, le scepticisme peut être vu comme la marque d’un esprit libre, indépendant, capable de bousculer préjugés et idées reçues. Négationniste est un terme qui s’est petit à petit imposé afin de souligner que, justement, ces soi-disants « sceptiques » ne doutent de rien.

En réalité, ils mentent sur des faits et n’expriment pas une opinion. Le propos d’Olivier Postel-Vinay peut s’éclairer ainsi. Vous êtes dans une pièce, il y fait 25°C, dit le thermomètre. Trois personnes y sont, l’une trouve la température agréable, l’autre trop chaude, la troisième trop fraîche. Ce sont des opinions, respectables. Mais voici qu’Olivier Postel-Vinay entre dans la pièce, regarde le thermomètre et vous dit « il fait 15°C) ». Est-ce une opinion ? Non, c’est un mensonge. Les scientifiques ont établi que la température moyenne de la planète évolue à la hausse depuis plus d’un demi-siècle sous l’effet de l’intensification de l’effet de serre en raison de nos émissions massives de gaz du même nom. C’est un fait établi par des méthodes standards de la science et surtout non contesté par les voies normales de la controverse scientifique (publications dans des revues de travaux conduits en respectant les règles de la méthode scientifique). Plus exactement, les rares propositions alternatives publiées ont été réfutées par le débat scientifique normal. Cet état de la science est résumé par le dernier rapport du Giec. La mise à jour de ce rapport pour ce qui concerne l’évolution récente des températures est en contradiction avec l’affirmation centrale d’Oliver Postel-Vinay. Cette dernière constitue donc une négation d’un résultat scientifique établi.

http://huet.blog.lemonde.fr/2016/10/19/liberation-postel-vinay-et-le-climat/

Partagez ...