Synthèse sur le flux migratoire en France

A/ Economie. L’apport de l’immigration à l’économie française est controversé. L’idée centrale qui milite dans le sens d’un apport positif est que les immigrés sont essentiellement des actifs en termes de classes d’âge, que leur population compte relativement moins d’enfants et moins de personnes âgées que le reste de la population. Ils contribueraient ainsi à équilibrer nos finances publiques et nos comptes sociaux, travaillant plus et générant moins de dépenses d’éducation et de santé, moins de pensions de retraite. Ce calcul est sans doute pertinent s’il s’applique à une immigration constituée de travailleurs hommes, laissant leur famille – femmes, enfants, parents – dans leur pays d’origine et y retournant eux-mêmes à l’âge de la retraite, comme cela a été le cas pendant une vingtaine d’années de 1955 à 1975.

Cependant, à cette immigration de « travail » s’est substituée à partir de la seconde moitié des années 1970 une immigration de « peuplement », principalement fondée sur le regroupement familial. Aujourd’hui, il est difficile de faire la part des choses, d’autant que les études économiques sont souvent moins faites pour connaître la réalité d’une situation que pour corroborer un positionnement politique déjà arrêté avant qu’elles soient effectuées. Il y a donc ceux qui pensent que les immigrés sont les principaux bénéficiaires nets des transferts sociaux en même temps que les principaux acteurs de l’économie informelle, souvent délictueuse. Ceux qui se félicitent qu’ils occupent des emplois dans des activités et à des niveaux que les Français d’origine ont tendance à déserter. Ceux enfin qui se plaignent (ou se réjouissent, mais alors sans le dire) de la pression vers le bas qu’ils exercent sur les salaires. Le discours officiel, qu’il soit français ou européen, ne varie pas. Ainsi celui de Mme Johansson, commissaire européenne aux affaires intérieures, devant le Sénat le 5 novembre 2020 : « Nous avons besoin de ces personnes. »

B/ Religion, intégration
. Le ministère de l’intérieur ne fournit aucune statistique sur la religion des immigrés, ceux-ci n’étant pas appelés à fournir ce type d’information lors deleur arrivée en France, même si l’appartenance religieuse peut être prise en considération dans l’examen au fond des dossiers de demande d’asile (en raison des persécutions qu’elle a pu engendrer dans le pays d’origine). Cependant, compte tenu de la répartition des pays de l’immigration et des religions qui y prévalent, il paraît raisonnable de considérer que 80 % au moins des personnes concernées sont, pratiquantes ou non, de religion musulmane. L’immigration contribue ainsi majoritairement, la conversion étant résiduelle, à l’islamisation de la société française. La religion musulmane regroupe désormais 6 millions de personnes en France, ce qui représente environ 9 % de l’ensemble de la population2. Sa progression peut se mesurer à la proportion de prénoms arabo-musulmans attribués à la naissance dans les registres de l’état civil en France : de moins de 1 % dans les années 1960, elle est aujourd’hui de 18,5 % sur l’ensemble du territoire3 et de 40 % en Seine-Saint Denis.

A la différence des immigrations italienne, polonaise, espagnole ou portugaise du siècle dernier, l’assimilation, culturelle au moins, ne fonctionne pas ou fonctionne peu : les prénoms arabo-musulmans sont encore donnés à la troisième, voire à la quatrième génération, y compris dans les couples mixtes. La manifestation extérieure de l’appartenance religieuse, chez les femmes notamment par le port du voile, est également en progression. La sécularisation de la religion musulmane recule.

(fiche réalisée par Gilles Lacan)

Conseil de lecture : « Arrêtons de faire des gosses (comment la surpopulation nous mène à notre ruine) » de Michel Sourrouille aux éditions Kiwi (collection lanceurs d’alerte)

Partagez ...

19 réflexions sur “Synthèse sur le flux migratoire en France”

  1. Synthèse de cette «Synthèse sur le flux migratoire en France».
    On progresse on progresse. Dans le grand n’importe quoi, toujours plus, ça c’est sûr.
    Quand je dis «on» je parle des quatre pelés et un tondu que nous sommes ici.

    Hier le pôvre MARCEL en était resté à 15 millions, aujourd’hui il nous parle de 15 à 20 millions, en le poussant un peu il va nous annoncer 40 millions. Misère !

    L’autre malheureux, celui qui raconte qu’elle n’existe pas parce que et patati et patata, celui qui me suspecte d’être musulman, celui qui nous parle d’araignées (il en connait un rayon vu celle qu’il a au plafond), celui-là confond l’islamophobie et le Père Noël. Mon dieu quelle misère !

    1. Peut-être le plus grave, en tous cas de de mon point de vue.
      Quand de son point de vue, d’écolo pas sûr, disons de dénataliste… on voit là une «Très bonne analyse de Gilles Lacan» … quand on persiste à interpréter les propos de ses contradicteurs d’une façon pour le moins douteuse… quand au contraire on s’accommode fort bien d’autres types de propos, quand on semble même (il me semble) les approuver pleinement, probablement pour la seule et «bonne» raison qu’ils vont dans le sens de son Combat, de sa Croisade… et pire quand on s’accommode des personnages qui tiennent ces propos dégueulasses («la porte vous est ouverte, vous êtes le bienvenu, MARCEL»)… quand on fuit les questions qui fâchent et les sujets qui puent (liens entre malthusianisme, eugénisme, fascisme…), quand on fait semblant de ne pas voir le danger qu’il y a à présenter le problème démographique comme le N°1 etc. etc. là je dis seulement qu’on n’est pas clair

      1. « et pire quand on s’accommode des personnages qui tiennent ces propos dégueulasses («la porte vous est ouverte, vous êtes le bienvenu, MARCEL»)… quand on fuit les questions qui fâchent et les sujets qui puent (liens entre malthusianisme, eugénisme, fascisme…),  »

        Vous confirmez ici ce que BGA et moi-même pensons de vous : vous n’ êtes qu’ un pur bobo gaucho qui se transformerait très vite en policier de la pensée et qui nous interdirait de penser comme nous le faisons voire nous ferait interner comme le faisaient vos chers communistes .
        Reprenez-vous , mon vieux , je vous sens au bord de la crise de nerfs car j’ ai heurté vos profondes convictions humanistes MDR !

  2. Très bonne analyse de Gilles Lacan.
    Ajoutons sur le plan démographique que le remplacement d’une population par une autre résulte moins de l’immigration que du fait, qu’en moyenne, les populations d’origine immigrée ont plus d’enfants que les populations d’origine française.
    Il y a dans de nombreuses grande villes françaises et dans leurs banlieues des quartiers où la population, de nationalité française ou pas, est très majoritairement d’origine immigrée (Afrique, Afrique du nord, et Turquie parfois).
    La corrélation statistique entre ces populations et la religion musulmane est très forte. A tous ceux qui le nient au nom du politiquement correct, on a envie de dire: « Mais allez tout simplement à la sorties des écoles », « Regardez les gens, regardez les voiles et confrontez la réalité à vos présupposés idéologiques ».

    1. – «La corrélation statistique entre ces populations et la religion musulmane est très forte.»
      Nous pourrions nous amuser à faire d’autres corrélations, à essayer de mesurer l’islamophobie ici ou là, à droite à gauche etc.
      Combien y a t-il réellement de musulmans (pratiquants ou non) en France ? Parmi ceux qui en voient partout on avance le chiffre de 20 millions. En réalité ils sont entre 5 et 6 millions, dont environ 30 à 40% de pratiquants. Peut-on dire là encore qu’il y a surnombre ?
      Je sais… «On ne peut guère accorder de crédit à l’ INSEE vu que [et patati et patata]». On s’accordera tout de même pour reconnaître que l’islam est la seconde religion la plus pratiquée en France. Mais à qui la faute si les églises sont quasiment vides, si les Français de «pure souche» ne croient plus en rien ? En rien ou en n’importe quoi, ce qui revient au même. Aux migrants et aux musulmans là encore ? Ou bien aux gauchos, bobos et Jean Passe.

      1. Mon œil QUE 5 ou 6 millions ! Ça fait plus de 40 ans que vous répétez exactement le même chiffre ! Tes histoires de fantasme pour endormir l’esprit des français on a compris ! On a compris que tu es islamophile si ce n’est musulman toi même ?

        1. Les gauchoescrolos sont passés maître dans l’ art de chloroformer les Français et de leur faire prendre des vessies pour des lanternes !
          Les plus réalistes parlent de 15 à 20 millions !

        2. Bougre de Grand Andouille, puisque là encore je raconte des conneries, puisque tu ne veux croire que ce qui t’arrange, tu vas alors nous dire combien il y a exactement de musulmans en France.
          Et puisque tu sembles connaître parfaitement le sujet, tu nous diras combien il y a de pratiquants et de non pratiquants, combien vont à la mosquée tous les jours, combien font leur prières tous les jours, ou alors de temps en temps etc. Allez vas-y, fait nous rire, je compte sur toi.
          (inutile de te dire que réponse ou pas, tu passeras pour ce que tu es. Un gros blaireau)

  3. On ne peut guère accorder de crédit à l’ INSEE vu que les stats ethniques sont interdites dans ce pays : il est donc loisible aux gouvernants de minimiser les chiffres de l’ invasion afromuzz
    en contraignant cet institut à maquiller les chiffres .
    Un immense merci au gros patronat d’ avoir recruté toutes ces richesses pour la France (Gigalol)😂😂😂😂 et d’ avoir poussé les gouvernements au regroupement familial (mention spéciale à Bouygues) .

    Un certain patronat assisté des idiots utiles de l’ escrologie pastequiste et des gauchos a bien sûr besoin de ces gens pour assure la survie du consumérisme zombie : qui d’ autre que ces afromuzz pourrait aussi bien assumer cette fonction ?

    1. – «On ne peut guère accorder de crédit à l’ INSEE vu que [etc.] »
      C’est la même chanson que chantent les faux sceptiques au sujet du GIEC. Et c’est pour tout pareil. Et encore, ON ne nous dit pas tout ! Avec ça nous voilà bien servis, nous voilà bien avancés. Je le répète nous vivons une époque formidable. En ce sens qu’aujourd’hui chacun peut croire ce qui l’arrange.
      En attendant, à qui peut-on accorder le moindre crédit ? Pas à l’ INSEE donc…
      Par contre il faut en accorder à ce grand analyste de «L’islamo-business», cet essayiste spécialisé dans cette nouvelle «science», l’islamologie. Jean-Paul Gourévitch ce chouchou de l’extrême-droite qui se déclare «ni islamophile ni islamophobe» et qui conteste son positionnement à l’extrême droite.
      Je le répète, quand on ne sait plus où est la gauche et la droite c’est qu’on est déboussolé. Et dans cette situation on va n’importe où, on croit et on raconte n’importe quoi.

      1. L’islamophobie est un vulgaire mensonge ! L’islamophobie n’existe pas ! En effet une phobie est une peur irrationnelle de quelque chose comme une araignée, du vide, de la profondeur, d’un rat, bref c’est une peur non fondée. OR, la crainte et la peur de l’islam de pas mal de gens n’est pas irrationnelle, la peur de l’islam est fondée sur des faits et très factuel ! Alors ce n’est pas une phobie ! Au contraire la crainte de cette religion est non seulement fondée, rationnelle, sensée et légitime. L’invention du l’expression islamophobie n’est rien d’autre qu’une escroquerie pour imposer le droit de blasphème et interdire toute critique de l’islam !

        1. Islamophobie aurait été créée par l’ oncle Adolf dont on sait qu’ il avait des accointances avec le mufti de Jerusalem : création de troupes SS parmi les rangs muzz .
          L’ exagération dans les propos en vue de terrifier ou de sidérer porte bien la marque de la racaille gauchiste , ces traîtres.
          Haine, racisme et tous les mots avec un suffixe en phobie : ils adorent cela pour faire passer leur propagande mortifère

  4. Le pays étant déjà largement (sur)peuplé (densité démographique moyenne de plus de 120 hab / km2) et ravagé par le chômage, il’ n a donc nullement besoin de tous ces (im)migrants dont l’ apport au pays est plus que négatif (coût annuel allant de 2 à plus de 70 milliards selon M. Gourevitch pour la tranche la plus haute) et cela sans compter les dégâts psychologiques induits par leurs méfaits (islamisme, trafics de drogue, …)
    Le chiffre de 6.5 millions d’ immigrés selon l’ INSEE est sérieusement remis en cause car il serait inchangé depuis plusieurs décennies et d’ aucuns parlent de 15 millions d’ immigrés en France : j’ aurais tendance à croire en ce chiffre très élevé vu l’ omniprésence de ces gens dans le pays .

    1. C’est bien ce que j’ai dit précédemment (À 13:23). De mon côté j’aurais tendance à croire que MARCEL se plait à croire ce qui l’arrange. Comme moi d’ailleurs.
      Selon lui notre pays est «surpeuplé» (120 hab/km2) , «ravagé par le chômage, il’ n a donc nullement besoin de tous ces (im)migrants dont l’ apport au pays est plus que négatif».
      Déjà, si MARCEL se sent à l’étroit, il peut toujours aller vivre en Lozère, par exemple. Là il pourra reprendre une exploitation agricole, par exemple. Et créer des emplois, de vrais emploi utiles pour le coup. Et là peut-être cessera t-il d’en voir partout et d’en rêver la nuit. Là peut-être arrivera t-il à régler son problème. Eh, qui sait….

      1. « Déjà, si MARCEL se sent à l’étroit, il peut toujours aller vivre en Lozère, par exemple. Là il pourra reprendre une exploitation agricole, par exemple. Et créer des emplois, de vrais »

        Nous dit Michel C alias misere misere du haut de sa supériorité morale de gaucho bobo bisounours à haute densité en indignation feinte et en humanisme de la sainte farce!
        Je propose la remigration massive de ces chances pour la France ,au lieu de mon départ vers la Lozere, et des gauchos comme vous qui les adulez : macrondelle n’ en fera rien évidemment (Attali le sermonnerait) mais la prochaine guerre civile, que la droite patriote gagnera , devrait initier le retour massif de la smala d’ Abdelkader vers les rivages mauresques et celles du golfe de guinée .

      2. – « le retour massif de la smala d’ Abdelkader vers les rivages mauresques et celles du golfe de guinée . »
        Celle là aussi (chanson) je la connais. Mais elle ne me dit pas sur quels rivages ou sur quelle île vous comptez envoyer les gauchos-bobos-bizounounours et Jean Passe. Ou alors, votre plan ne serait-il pas d’attendre que le premiers les aient tous exterminés, avant de renvoyer «chez eux » ? Je sais combien vous vous esbaudissez à cette idée, mais si c’est ça le plan il est particulièrement tordu (comme vous).

        1. Le but est en effet de laisser les afromuzz éliminer les gauchobobos , escrolos ,ce qui devrait se faire tout seul une fois les conflits en France devenus incontrôlables !
          Si le gros patronat est bien responsable de la venue en masse de ces gens , il a été aidé puissamment par l’ outil de propagande escrologauchiste (agit prop) : gros patronat vorace et gauchos , un duo inséparable mais d’ une toxicité inouïe

  5. – « Cependant, compte tenu de la répartition des pays de l’immigration et des religions qui y prévalent, il paraît raisonnable de considérer que 80 % au moins des personnes concernées sont, pratiquantes ou non, de religion musulmane.»

    80 % ??? Est-ce vraiment raisonnable ?
    Par définition un flux ça bouge. Le flux migratoire est un mouvement perpétuel, il y a ceux qui entrent et ceux qui sortent, et ceci dans tous les sens. Et puis y a ceux qui arrêtent de bouger. Autant dire que l’étude de ce flux est une véritable science, qui s’apparente à la météorologie. La grenouille qui monte l’échelle dans son bocal, ce n’est pas sérieux.

    1. Selon l’Insee 6,5 millions d’immigrés vivaient en France en 2018 (9,7 % de la population totale). Parmi eux 2,4 millions ont acquis la nationalité française par décret ou par mariage. L’AME (Aide médicale d’état) donne une idée du nombre de clandestins (env. 300.000 en 2018).
      En 2018, les Français (nés ou non sur le sol Français) qui sont revenus vivre au pays représentaient 29% des entrées. Parmi les autres arrivants, 46% étaient Africains (les plus nombreux). Devant les citoyens venant d’autres pays de l’UE (33,5%). Asiatiques (14%). Américains et Océaniens (6%).
      Alors même en considérant que TOUS les Africains sont de religion musulmane (pratiquant ou non), je ne vois pas d’où peuvent sortir ces 80%.

      Quant aux prénoms comme indicateur de la Grande Invasion, n’oublions pas les Kévin, Killian, Cindy, Dylan, Enzo et Jean-Passe

Les commentaires sont fermés.