Trois raisons de ne pas voter Rass. Nat.

La présence massive du Rassemblement National (ex FN) dans l’hémicycle l’oblige désormais à se positionner sur des sujets qu’il voulait ignorer. Le tout nouveau président du RN, Jordan Bardella, en est conscient : « Notre famille politique commettrait une lourde erreur en se comportant de manière aussi aveugle à l’égard de la question environnementale que la gauche sur l’immigration depuis trente ans.  ». Or la condamnation d’Hervé Juvin a privé le parti d’extrême droite de son seul spécialiste de l’écologie.

Il y a trois raisons pour ne pas voter Rassemblement national . D’abord son désintérêt de la question écologique qui va pourtant structurer nos comportements pendant les décennies qui viennent. Ensuite son culte du leader, l’ordre assumé par une seule personne, de préférence avec une passation de pouvoir au sein d’une même famille. Enfin un argumentaire politique qui se résume à une seule thématique, Nous Français, Eux étrangers, qu’ils restent chez eux.

Lire, Localisme à la sauce Rassemblement National

Clément Guillou : Le travail du RN sur l’environnement ne devrait pas dévier d’une grille de pensée identitaire. On rejette l’« écologie punitive », « prise en otage par des courants de pensée d’extrême gauche ». Mathilde Androuët moque « l’imposture Greta Thunberg, qui pue le lobby, les trucs malthusiens ». On veut une « écologie populaire », « les Français qui font pousser des tomates bio dans leur jardin ». Au « localisme », le RN ajoute deux combats personnels de Marine Le Pen, le rejet des éoliennes et la défense des animaux, ainsi qu’une assez vague « protection de nos paysages ». Sur le plan énergétique, le soutien massif au nucléaire reste l’alpha et l’oméga de la politique du RN. Au fond, l’idée forte reste celle d’une absence totale de contraintes pour les électeurs consommateurs, en rupture avec son recours, par ailleurs, à un État fort, mais centré uniquement sur la « sécurité ».

Le point de vue des écologistes

Le RN souhaite que les électeurs gardent leur mode de vie, mais votent contre le système. Il faut faire plaisir à l’électeur. On ne tourne pas le dos au modèle productiviste, vive le pouvoir d’achat et enfilez votre Gilet jaune. En fait l’écologie n’existe pas pour l’extrême droite, le réchauffement climatique est une invention du GIEC, les éoliennes gâchent le paysage, et les immigrés veulent prendre votre place. On est loin du courant de la « Nouvelle Droite » qui prônait une écologie radicale, et même une décroissance économique.
Lire, Demain, la décroissance ! (penser l’écologie jusqu’au bout) d’Alain De Benoist (2007)

Pour en savoir plus grâce à ce blog biosphere

Alain de Benoist, « penser l’écologie jusqu’au bout »

L’écologie vert de gris de Marine Le Pen

éoliennes, Droite et Extrême D. sont contre

Partagez ...

6 réflexions sur “Trois raisons de ne pas voter Rass. Nat.”

  1. Hervé Juvin, un spécialiste de l’écologie … c’est déjà y aller un peu fort. Si le RN n’avait pas mieux que lui pour briefer ceux à qui Le Système (les meRdias) donne le plus la parole, alors c’est LA PREUVE que le RN n’en a rien à foutre de l’écologie. Comme les Le Pen, ce Juvin est plein aux as. Il est actionnaire de tous les côtés (Air Liquide, Total, Vinci etc.)
    Dire que le RN vote contre le système c’est tout simplement faux. Déjà, le RN est un parti qui ne peut exister QUE dans Le Système. Ces gens-là le savent très bien, ce sont des purs capitalistes, leur «anti-capitalisme» n’est qu’un trompe-couillons. D’ailleurs il suffit d’écouter MLP, qui ne sait nous parler que de «mondialisme», de «cosmopolitisme», et même de «finance»… mais qui jamais n’ose prononcer le mot, tabou… CAPITALISME.

    1. Sauf peut-être une fois… quand, pour augmenter le Pouvoir d’Achat… elle essayait de nous vendre son fumeux «capitalisme populaire» (Le MONDE 14 mai 2011).
      Si certains cherchent à faire croire qu’on pourrait continuer à vivre comme nous le faisons, tout en préservant l’environnement (Développement Durable, Croissance Verte, Compensation et autres foutaises)… le RN cherche à faire croire que le Capitalisme pourrait être plus humain, plus social, plus propre, plus durable… un capitalisme enfin au service des peuples et non pas du Pognon, de la Croissance etc. Là encore seuls les gogos peuvent y croire. Et je peux dire que j’en connais des tas. Misère misère.

      1. Surtout quand on sait que le communisme est un capitalisme d’État tout autant productiviste que le capitalisme privé… Alors ça me fait marrer que nos communistes français se prétendent anti capitalistes

  2. La plaisanterie ! Genre les éoliennes c’est écolo ! Le mensonge à l’état pur ! Il faut minimum 20 fois plus de métaux et 20 fois plus de béton pour installer des éoliennes que des centrales nucléaires, et tout ça en produisant la même quantité d’électricité ! Bon puis ne parlons pas des effets toxiques des éoliennes sur les animaux ! Quant à la voiture électrique c’est aussi un enfer écologique !
    Et oui Marine Le Pen a raison de dire qu’on pollue moins globalement en produisant localement nos produits, puisque ça réduit les trajets pour les transports soit moins de pétrole brûlé !

    1. Eh oui, Marine Le Pen est écolo comme moi je suis actionnaire chez Air Liquide, Total, Vinci et j’en passe. C’est con quand même, non ? 🙂 🙂 🙂

      1. Eh oui, et ce n’est pas faute de l’avoir dit et redit, aujourd’hui tout le monde est écolo, même Marine. Et c’est justement pour ça que moi je n’en suis plus. Plus binaire que moi tu meurs ! Et tant que j’y suis, je vais m’acheter quelques actions Amazon. Vive Bezos et vive Marine ! Misère misère.

Les commentaires sont fermés.