Yes, we can !

Barack Obama a été élu le 4 novembre, faut attendre les actes. Mais je décrypte aussi ce résultat au travers de la collecte de fonds de la campagne électorale qui a atteint un niveau record (LeMonde du 5.11.2008) : 639 millions de dollars pour Barack contre 360 pour John McCain. Plus grave, les dépenses en publicité de Barack ont atteint 190 millions de dollars contre seulement 75 millions pour John. Les Américains considèrent que soutenir financièrement un candidat est une des formes de la démocratie, je pense au contraire que l’argent fausse le recours à la pensée citoyenne.

Nous n’avons pas normalement besoin de financer des pub pour une personne extérieure à nous-même, le cheminement du choix doit se faire en son for intérieur. La citoyenneté est la qualité d’humains qui pensent qu’ils sont d’abord régis par eux-mêmes alors que la politique-spectacle extériorise le pouvoir. Je trouve très bizarre aux USA une campagne électorale interminable où chacun plante dans son jardin un panneau pour donner son intention de vote sans que cela n’amène la moindre avancée de la pensée politique. Je trouve très choquant cet acharnement à convaincre l’autre au nom de la religion ou de présupposés. Je trouve abominable ces meetings où on se rassemble pour faire foule et réciter des slogans.  Je trouve que la démocratie est à son plus bas niveau quand toute une société veut être menée par un pouvoir charismatique qui repose sur une personnalité qu’on trouve extraordinaire.

 L’élection américaine me fait penser au processus de vote des motions dans le parti socialiste français. On prépare normalement un Congrès d’orientation avec des motions qui présentent des idées. On se retrouve dans un vote militant qui essaye de déterminer quel est le leader qui sera le plus représentatif du Parti. L’idéologie qui mobilise les masses est l’absence d’idéologie. Il suffit de véhiculer quelques symboles le plus simple possible simple, accessible à l’individu, si modeste que soit son bagage culturel. La simplicité est une composante nécessaire de la propagation d’une bonne image du leader. Barack Obama fait répéter en boucle « Yes, we can », Ségolène Royal « Fra-ter-ni-té ». Nous n’en sommes pas encore au « Heil Hitler », mais le processus est le même. Avec un tel type de démocratie-spectacle, je ne crois pas que les humains pourront répondre à la question écologique qui demande à la fois réflexion personnelle et action individuelle.

Partagez ...

1 réflexion sur “Yes, we can !”

  1. Comprendre comment Dieu existe :

    Lorsque vous regardez au microscope, la beauté et la pureté d’une molécule d’eau ou d’un flocon de neige, vous y verrez la perfection.
    Lorsque vous marché dans la forêt et que vous voyez ces arbres et sentez ces fleurs, vous y verrez la beauté de la nature.
    Lorsque vous vivez avec un proche ou lorsque que appréciez la compagnie d’un animal, vous y verrez l’ amour tout court !

    Dieu à créer l’univers, la Terre, la vie. Son essence est parfaite.
    Losque vous voyez un champ de pavot, vous admirez ces couleurs. Dieu créé la nature : mais les être humains, (qui ne sont pas parfaits), coupent les fleurs de pavots et en font des substances toxiques pour les vendres et se faire de l’argent.
    Dieu à créer les arbres, les âmes…..Mais l’homme à créer les armes et la guerre et à répandu la souffrance.
    Les catastrophes naturelles sont aussi l’oeuvre des hommes. Elles répondent aux champs d’énergie vibratoire et négatifs que les humains ne cessent de répandrent sur Terre à travers leur comportements d’un bas niveau de conscience.

    Pour faire l’univers et toutes ces planètes et pour créer la complexité de la vie, du plus petit insecte au plus grand mamifère, il faut avoir une intelligence.
    Cette intelligence qui à pensé l’univers et la vie, c’est Dieu.

    Lorsque les scientifiques s’évertuent à trouver comment fonctionne un organe, un virus, ou comment vivent les plantes et….. Ils sont toujours à la découverte de quelque chose qu’il ne concoivent pas dans leur cerveau. Ils observent et tirent des conclusions. Ils décortiquent pour comprendre le système.
    Mais pour décortiquer un système, il faut d’abort qu’il existe et qu’il est été pensé. Si les scientifiques sont comme des enfants qui décortique la nature pour la comprendre, alors qu’ils sont super interlligents : Alors, combien est suprérieure cette intelligence qui est au dessus des hommes, pour leur pemettre de développer leur intelligence ? ! Non ?

    Dieu à créer la beauté.
    Partout où vous verrez la beauté, vous verrez Dieu. Il ne se manifeste pas autrement.

    La souffrance est le lot de l’ignorance des hommes. Les humains sont sur Terre pour s’élever en conscience et pour grandir en intelligence, rien de plus ….

    Bonne continuation…
    Lumyjoy

Les commentaires sont fermés.