RoulezMalin avec la Feduco (Fédération nationale du covoiturage). A l’occasion de son assemblée générale, le Breton et co-fondateur de RoulezMalin, Olivier Branellec, a été élu président pour poursuivre les efforts entrepris depuis 2008. Plusieurs chantiers ont d’ores et déjà été retenus pour cette nouvelle année, dont certains sont déjà bien amorcés :

- L’interopérabilité des sites internet pour permettre la mutualisation des offres et

demandes de trajets de covoiturage, dans le prolongement d’une étude déjà réalisée et

financée par l’Ademe.

- La multimodalité, avec l’intégration dans la chaine de transports des offres TC et des

modes doux

(marche, vélo…).

- L’expérimentation et le développement des services de covoiturage en temps réel.

- La promotion des aires de covoiturage en France pour valoriser les initiatives des

territoires en faveur de ce mode de transport.

- L’intégration du covoiturage dans de nouvelles règles de partage modal de l’espace

public (voies express réservées pendant les pics de congestion, politiques de stationnement

ou mise en place des péages urbains)

- L’inégalité sociale face à l’automobile. Ce dossier est piloté par l’association Voiture &

Co, à l’origine de l’initiative “Bougez vers l'emploi”, avec pour objectif d'accompagner les

personnes en parcours d'insertion vers une mobilité autonome afin de favoriser leur accès à

l'emploi.

- L’ouverture à l’international avec le partage d’expériences à l’échelle européenne, voire

au delà.

- La mise en place, l’animation et la promotion d’une journée Covoiturage pour sensibiliser

le grand public sur les atouts de ce mode de transport (économie, écologie, convivialité…).

Reflet de la professionnalisation du secteur, la Feduco démontre que le covoiturage rentre

dans sa phase de maturité. Il s’agit désormais de mieux partager la route, voire de repenser

l’ensemble de la chaîne de mobilité avec l’implication des transporteurs traditionnels.