L'important n'est pas de se demander lequel des candidats écolo a le CV le plus pur, les références les plus irréprochables mais lequel a le plus de charisme, lequel est le plus médiatique afin de fédérer les votes non seulement de toute la mouvance écologique mais au delà de tous ceux qui sont inquiets pour l'avenir de leurs enfants et pour celle de la planète.

LES CANDIDATS POSSIBLES:

- Yves Cochet : certainement le plus pur mais trop "bonnet de nuit". De toute façon, il roule pour Nicolas Hulot.

- Eva Joly : son ambition est évidente, ses compétences écologiques moins ; lorsqu'elle était juge d'instruction elle a beaucoup fait parler d'elle mais ce sont ces successeurs qui ont dû boucler les dossiers.

- Nicolas Hulot : il sait de quoi il parle, il en parle avec conviction.

Ses émissions, le discours de Chirac à Johannesburg, le pacte écologique, le Grenelle de l'environnement ont plus faits pour propager les idées que toutes les revues écolo, certes souvent très bonnes mais à la diffusion confidentielle.

Il est permis de regretter la médiatisation excessive de nos sociétés mais on est bien obligé de "faire avec".  Il a de gros revenus, et alors ? Ce n'est pas en spéculant, en trafiquant ou en exploitant, il n'est pas là parce qu'il est le « fils de ». Le Monde magazine  du 9 avril 2011 a publié un portrait "Nicolas HULOT l'engagé solitaire" : un personnage complexe, bien organisé, entouré d’une équipe de fidèles. Il a la grande qualité de prendre le temps d’écouter des conseillers hautement compétents dans leur domaine.

Pour être utile et efficace, je voterai pour lui.

Raymond Bodard

Pour donner votre propre avis,

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour participer à la Primaire de l’écologie,

s’inscrire sur le site www.primairedelecologie.fr avant le vendredi 10 juin.